L’usine de gaz liquéfié Yamal LNG lance sa production

yamallng.ru
Dans le Nord de la Russie, le titanesque chantier de l’usine de production de gaz naturel liquéfié Yamal LNG avance à grands pas. La compagnie russe Novatek, actionnaire majoritaire du projet, a annoncé aujourd’hui le lancement de la production et a tenu à remercier ses partenaires, dont le français Total, disposant de 20% des parts de l’usine.

Novatek, géant de l’industrie gazière russe, a annoncé la mise en service de la première chaîne de production de gaz naturel liquéfié au sein de l’usine Yamal LNG, rapporte le quotidien économique Vedomosti. Se situant sur le territoire du district autonome de Iamalo-Nénétsie, dans le Nord du pays, ce projet est détenu à 50,1% par Novatek, viennent ensuite Total et la compagnie pétrolière chinoise CNPC avec 20% chacun, suivis par le Fonds chinois de la Route de la soie (9,9%). Le coût de construction du site, qui devrait s’achever début 2019, est évalué à environ 22,8 milliards d’euros.

« Une multitude d’entreprises en Russie et à l’étranger ont travaillé sur ce chantier, et un important soutien nous a été apporté par l’État. Nous sommes reconnaissants envers tous nos partenaires, prestataires et actionnaires pour ce travail collectif en vue du lancement réussi du projet, conformément aux budget et délais prévus », a ainsi déclaré Léonid Mikhelson, directeur général de Novatek.

Lire aussi : Le méthanier Christophe de Margerie prend la route maritime du Nord

Par ailleurs, le premier chargement devrait quitter ce vendredi 8 décembre le port local de Sabetta à bord du navire-citerne Christophe de Margerie, baptisé en l’honneur de l’ancien président de la compagnie pétrolière française Total, décédé à Moscou dans un accident aérien en octobre 2014.

Ce méthanier brise-glace est le premier des 15 navires de classe Arc7 qui seront construits spécialement pour l’exportation de la production de cette usine. Il est notamment capable de fonctionner à une température allant jusqu’à -52° et de s’affranchir de blocs de glace de 2,1 mètres d’épaisseur.

Yamal LNG est la première usine de production de gaz liquéfié de Novatek. Le projet prévoit la mise en service de 3 chaînes de production d’une capacité individuelle de 5,5 millions de tonnes par an. Près de 96% de la production a d’ores et déjà trouvé preneur, notamment auprès des pays de l’Asie du Sud-Est. Ce projet devrait également permettre d’accroître considérablement la fréquentation de la Route maritime du Nord, sur laquelle mise fortement la Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer