Un Jour dans l’Histoire: «Révolte de la monnaie de cuivre» à Moscou

Global Look Press
Un millier de personnes furent tuées, pendues ou noyées dans la Moskova

Crédit : Global Look PressCrédit : Global Look Press

Les difficultés financières rongeant l’État qui était en guerre contre la république des Deux Nations, formée du royaume de Pologne et du grand-duché de Lituanie, le tsar Alexis Ier décide en 1654 de mettre en circulation des pièces de cuivre. Alors que la population devait régler les taxes et les impayés avec des pièces d’argent, les revenus étaient perçus en cuivre. L’apparition d’une quantité excessive d’argent non garanti a débouché sur l’inflation et l’appauvrissement de la population.

La grogne monte au sein des citadins affamés et dans la nuit du 3 au 4 août, des affiches accusant l’entourage du tsar d’avoir provoqué cette crise financière apparaissent dans la ville. Le matin, des artisans et des commerçants moscovites ainsi que des paysans des villages voisins – près de 10 000 personnes au total – se mettent en route pour la résidence du tsar à Kolomenskoïe. La foule réclame que les traîtres lui soient livrés, menaçant de faire irruption dans le palais dans le cas contraire pour les y chercher.

La révolte est violemment matée dans le sang. Près d’un millier de personnes trouvent la mort, tuées ou noyées dans les eaux de la Moskova. Le lendemain, une vingtaine de mutins sont pendus.

Ce n’est qu’en 1663 que sera signé l’oukase ordonnant de retirer la monnaie de cuivre de la circulation.

Lire aussi : 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer