Un jour dans l’Histoire: l’Allemagne déclare la guerre à la Russie

DPA / Global Look Press
L’Empire russe entre dans la Grande Guerre

Perpétré le 28 juin 1914 à Sarajevo, l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand, héritier de l'Empire austro-hongrois, a déclenché le premier conflit mondial, qui emportera en quatre ans 10 millions de soldats et 12 millions de civils et conduira à l’effondrement les Empires allemand, austro-hongrois, ottoman et russe.

Le 23 juillet 2014, l'Autriche-Hongrie adresse à la Serbie un ultimatum qui contient des clauses sciemment inacceptables. Après que ce dernier eut été rejeté, le 28 juillet – un mois jour pour jour après l’attentat – la guerre est déclarée.

Remplissant ses engagements d’allié, la Russie décrète deux jours plus tard une mobilisation générale que l’Allemagne la somme de cesser. Cet ultimatum resté sans réponse, l’Allemagne déclare la guerre le 1er août à la Russie et le 3 août à la France et la Belgique. La Grande-Bretagne entre en guerre contre l’Allemagne le 4 août, à deux jours de la déclaration de la guerre à la Russie par l'Autriche-Hongrie.

Le premier conflit impliquera au bout du compte 38 États sur les 59 existants à l’époque et embrasera l’Europe, l’Asie et l’Afrique. C’est la signature du traité de Versailles, le 28 juin 1919, qui mettra officiellement fin à la Première Guerre mondiale, également appelée la « Grande Guerre ».

En Russie, le 1er août est la Journée de commémoration des victimes de ce conflit meurtrier.

Lire aussi : 

Première Guerre mondiale: une liste des soldats russes impliqués publiée

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer