Les carnets de guerre d’un soldat russe publiés en France

À l'heure de la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale, les Éditions Privat publient Le journal de Stéphane Ivanovitch Gavrilenko – Un soldat russe en France 1916-1917.
En hiver 1915-16, vingt mille Russes ont été envoyés en France pour combattre sur le front occidental, en échange de livraisons de fusils et de munitions au régime tsariste. Une « véritable troupe d’élite, soigneusement sélectionnée, composée principalement de volontaires et de sujets de choix », a alors été constituée. Stéphane Ivanovitch Gavrilenko était l’un des membres de ce corps expéditionnaire russe.

Il a été « un des vingt mille hommes qui combattirent sur le front de Champagne. (...) qui, au printemps 1917, apprirent la nouvelle sensationnelle de la chute du tsar Nicolas II et de son régime autocratique, puis la victoire de la révolution dans leur pays, et s’y rallièrent avec un immense espoir...».

M. Gavrilenko et quelques centaines de ses compatriotes se sont installés en France à l’issue de la Première Guerre mondiale, sans savoir alors que ce serait de façon définitive. Il est le seul homme dont les carnets de guerre nous sont parvenus.

Son journal décrit minutieusement un quotidien difficile, avec des accents nostalgiques et poétiques mais aussi teintés de dérision et d’amertume. Le caractère exceptionnel de ses textes, outre la qualité de l’écriture, tient à la période qu’ils couvrent, pour laquelle il n’y avait jusqu’à ce jour que des données très partielles. Ces carnets constituent une source historique précieuse et font revivre une aventure humaine peu connue. Le journal de Stéphane Gavrilenko constitue ainsi en quelque sorte le chaînon manquant pour reconstituer l’évolution de la conscience des soldats russes en France, le point de basculement et de non-retour parmi la troupe au printemps 1917.

Parution le 30 octobre 2014.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.