Un jour dans l’Histoire: début de la bataille du Caucase

Scherl/Global Look Press
​L’objectif de Hitler était de prendre le contrôle de gisements pétrolifères soviétiques.

En juillet 1942, un an après que les troupes nazies eurent attaqué l’Union soviétique, les Allemands ont lancé une offensive d’envergure dans le sud de l’URSS. Leur objectif était de mettre la main sur les gisements pétrolifères du Caucase. Fin juillet, la ville de Rostov-sur-le-Don tombe, ouvrant la voie vers cette région aux nazis.

La bataille du Caucase s’est déroulée en deux étapes : au cours de la première phase lancée le 25 juillet 1942, les Allemands ont réussi à prendre toute une série de villes soviétiques : Stavropol, Armavir, Maïkop, Krasnodar, Elista et Mozdok. Ils ont aussi occupé une partie de Novorossisk. En septembre 1942, les troupes nazies approchent de Malgobek où leur progression est stoppée par l’Armée rouge. 

La seconde étape commence en janvier 1943, lorsque les Soviétiques entament une contre-offensive et les Allemands reculent sur le front caucasien et se retirent vers la péninsule de Taman  dans l'espoir de pouvoir relancer ultérieurement une offensive contre les champs pétrolifères du Caucase. Après avoir remporté la bataille de Stalindrad, les troupes soviétiques reprennent progressivement les territoires occupés par les nazis, l’Ossétie du Nord, la Kabardino-Balkarie, la région de Rostov et le kraï de Stavropol, balayant ainsi les tentatives de contre-attaques allemandes.

Lire aussi : 

Par-delà le courage: souvenirs d’anciens combattants

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer