Quinze peintures déchirantes du siège de Leningrad

Ilya Glazounov/Galerie Ilya Glazounov; Nikita Tsytsine, 1987; Alexandre Kharсhak
Gel hivernal, attaques aériennes et faim... En regardant ces tableaux d'artistes russes, vous serez transporté à l'époque de l'un des sièges les plus longs et les plus terribles de l'histoire de l'humanité.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le 8 septembre 1941, les troupes allemandes ont capturé la ville de Chlisselbourg, encerclant Leningrad (aujourd'hui Saint-Pétersbourg) par la terre. Le seul fil reliant la deuxième ville la plus importante de l'URSS au reste du territoire du pays était la route traversant le lac Ladoga, qui était ainsi surnommée « la Route de la vie ».

Pendant 872 jours, Leningrad, assiégée par les troupes allemandes, finlandaises, espagnoles et italiennes, a tenté désespérément de survivre. De 650 000 à un million et demi d'habitants de la ville sont morts à cause du froid, des bombardements d'artillerie, des raids aériens et surtout de la faim.

La communication terrestre entre Leningrad et le continent a été rétablie en janvier 1943 lors de l'opération Étincelle, lorsque les troupes soviétiques ont libéré Chlisselbourg. Un an plus tard, l'Armée rouge a lancé l'opération Tonnerre en janvier, repoussant l'ennemi à 100 km de Leningrad et mettant finalement un terme au terrible blocus.

Habitante de Leningrad (en 1941)
Sur le champ de Mars, 1942
Souvenir d'enfance. Blocus de Leningrad
Quai de la Neva près du Palais d'Hiver, 1942
Du journal du blocus
Mère du blocus
Ladoga – la Route de la vie, 1949
Pain du siège
Faim
Blocus. « Leningrad parle ! »
Le croiseur Kirov ouvre le feu
Blocus
Pour quelle raison?
Percée du blocus, 1943
Feu d'artifice du 27 janvier 1944

Dans cet autre article, nous vous présentions plus en détails le terrible siège de Leningrad en sept faits méconnus.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies