En images: quand les peintres russes représentaient l’amour

Déclarations d'amour pleines de timidité, rendez-vous dans un grenier à foin et mariages heureux au milieu de nulle part – jetez un œil à ces moments romantiques immortalisés dans l'art russe.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Sérénade, années 1890. Klavdi Stepanov

Quelle femme pourrait résister lorsqu'elle entend une chanson d'amour ? Il semblerait que ce beau gosse sache y faire en matière de séduction !

Un berger et une paysanne, 1849. Vassili Khoudiakov

Malgré cette scène aux allures de rencontre fortuite, on voit la demoiselle porter une robe de fête, des boucles d'oreilles avec de grosses pierres précieuses et une sorte de diadème sur la tête.

Un apprenti charpentier demande la main de la fille de son maître, 1856. Carl Schultz

L'artiste a magistralement dépeint une scène domestique traditionnelle pour l’époque. Le pauvre étudiant, vêtu de son costume le plus solennel, assure le père de sa fiancée de son amour sincère. Toutefois, le chef de famille ne semble pas vraiment convaincu...

Rendez-vous, 1858. Evgraf Sorokine

Cette scène a été observée par l'artiste en Espagne lors de ses voyages. Il dépeint un rendez-vous amoureux par une chaude journée d'été.

Dans un grenier à foin, 1872. Konstantin Trounovski

Trounovski a consacré une grande partie de ses œuvres à la vie rurale, dépeignant des paysages merveilleux et la vie quotidienne des habitants. C'est l'une de ses peintures les plus romantiques ; un couple se repose dans un grenier à foin… et est repéré par un garçon du coin.

À l'exemple des dieux, 1879. Guenrikh Semigradski

Le rendez-vous d'un jeune couple entouré de décorations dans le style antique.

Déclaration, 1891. Vladimir Makovski

Cette peinture très sincère et romantique représente une déclaration d'amour. Un jeune homme est venu voir sa bien-aimée pour lui déclarer sa flamme. Elle jouait du piano et ne s’attendait pas à sa visite. Les deux ont l'air confus, mais heureux…

Un marin et sa bien aimée, 1920. Boris Koustodiev

Un joyeux marin se promène avec sa dame, qui porte la robe la plus tendance des années 1920. Enveloppée d'une cape de fourrure avec une tête de renard et tenant une rose dans sa bouche, la demoiselle  ne joue pas vraiment la discrétion, mais son cavalier n'est pas habillé trop modestement non plus !

Printemps 1935. Kouzma Petrov-Vodkine

Cet artiste a représenté, dans son style très reconnaissable, la façon dont on faisait la cour à la campagne. Au printemps, la nature s’éveille et les gens essaient de trouver l’amour.

Mariage dans la rue de demain, 1962. Iouri Pimenov

L'artiste a consacré nombre de ses œuvres aux jeunes qui ont construit le communisme. Ce couple nouvellement marié a l'air heureux, même en marchant dans une rue en construction entourée d'un complexe résidentiel inachevé.

Dans cette publication cinq mécènes russes qui ont marqué la culture mondiale.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies