Art à porter: les trésors avec lesquels la Russie fait son entrée au salon GemGenève

Epic Jewellery
À Genève, en Suisse, ouvre ses portes aujourd'hui la deuxième édition du salon GemGenève, où des créateurs de bijoux du monde entier se réunissent pour exposer leurs plus élégants joyaux. Une marque russe a, elle aussi, répondu présente et dévoilera donc au public des ornements des plus surprenants.

Jusqu’au 12 mai se déroule en Suisse l’exposition de joaillerie GemGenève, un événement qui, bien que récent (la première édition ayant été organisée l’an dernier), est d’ores et déjà parvenu à se faire une place de choix dans le monde du bijou. Ses fondateurs, Ronny Totah et Thomas Faerber, sont, il est vrai, des experts reconnus dans le domaine des pierres précieuses et des ornements, et se souciant de la réputation du salon, sélectionnent les participants avec une extrême méticulosité.

Cette année, parmi ces derniers figurera pour la première fois une marque russe, la moscovite Epic Jewellery, qui y disposera de son propre stand. Son créneau : des bijoux artistiques inhabituels et des objets modulables, conçus en collaboration avec de célèbres artistes, en pierres précieuses et matériaux rares dans l’univers de la joaillerie, tels que le carbone ou le titane.

Nous vous proposons donc un aperçu de cinq lots de cette maison, qu’il vous sera possible d’admirer lors de votre éventuelle visite de GemGenève.

Bagues Métamorphoses

La collection Métamorphoses, portant parfaitement son nom, reflète l’esprit même de la marque : Epic Jewellery crée de singuliers bijoux, qui s’adaptent à merveille à leurs propriétaires, en fonction de la situation et des envies. Ces bagues sont ainsi dotées d’un système spécial de sertissage, grâce auquel la pierre centrale, donnant le ton de l’ornement, peut être aisément changée à convenance.

Lors de cette deuxième édition de GemGenève, la marque présentera des anneaux ornés d’une tourmaline verte et d’un spinelle rose, d’une taille surprenante pour de tels objets (8,11 carats pour le spinelle et 14,08 pour la tourmaline). Ces bagues sont par ailleurs proposées en deux versions, l’une arborant une rangée de diamants, l’autre du titane anodisé.

Prix estimé : à partir de 20 000 dollars.

Boucles d’oreille Atome 

Les boucles d’oreille Atome de la collection Cosmologie font la fierté de la marque. La structure en titane anodisé (Epic Jellewery est l’un des rares bijoutiers russes à avoir recours à ce matériau difficile à travailler) s’accompagne d’une composition en pierres précieuses ou perles tahitiennes. À GemGenève en sera présentée une version ornée de diamants.

La sphère de diamant, élément central du bijou, a quant à elle été réalisée grâce à une technique de fixation invisible, en partenariat avec la compagnie israélienne Geraldo. Si le prix de ces boucles d’oreille atteint des sommets, il se justifie en réalité par la taille, devant être idéale, de chacune des pierres pour un emplacement précis sur cette sphère.

Prix estimé : 36 000 dollars.

Collier modulable en diamants et perles

Ce collier modulable serti de diamants, d’une perle Akoya et d’une autre des mers du Sud, a été créé spécialement pour l’occasion. Comme évoqué précédemment, les bijoux modulables sont le créneau d’EpicJewellery et ce collier peut donc être porté de différentes manières, en fonction de la situation : en retournant ses éléments pour arborer sa face ornée de diamants, ou pour privilégier une allure plus sobre, sans pierres.

Esquisse
Esquisse

Prix estimé : 32 000 dollars

Bagues Diaphragme

Il s’agit ici d’articles titrés de la marque, puisqu’en 2016 ce modèle a reçu le premier prix lors du concours « Russie. XXIe siècle » remis par le Gokhran, agence d'État russe des métaux et pierres précieuses. À noter que la création de ces bagues a été rendue possible grâce au fait qu’EpicJewellery dispose de sa propre production et de son propre atelier, dirigé par l’éminent joailler Damir Iaroulov.

L’élément central de ce bijou apparait tel un diaphragme d’appareil photo, s’ouvrant selon votre volonté pour laisser apparaître une pierre. Ces anneaux ont été réalisés en séries limitées de 5-10 exemplaires en fonction du modèle, et à GemGenève le public pourra contempler celui de troisième génération, dont seules 6 unités, serties de diamants incolores, ont été conçues.

Prix : 40 560 dollars

Bracelet en titane et saphirs

Ce bijou a été créé il y a un an, mais n’en était alors resté qu’au stade de prototype. Pour ce nouvel événement, EpicJewellery a donc tenu à réaliser sa version finale, se basant sur une technique de fabrication des plus délicates : ses composantes étant fixées à l’aide de trois aimants. Pour cela, il a fallu avec une extrême précision calculer la force d’attraction de ces derniers, tout en s’assurant de conserver une allure complexe et futuriste.

Prix estimé : 3 800 dollars

Dans cet autre article, nous vous narrons l’histoire tourmentée de joyaux de la couronne de Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies