«Noureev» de Serebrennikov sacré Meilleur ballet au prestigieux festival du Masque d’or 2019

Kirill Zikov/Moscow Agency

Tout juste libéré de son assignation à résidence, le réalisateur et metteur en scène Kirill Serebrennikov s’est vu remettre deux distinctions à l’occasion de la cérémonie du plus prestigieux festival russe de théâtre, le Masque d’or 2019, s'étant tenue au sein du Bolchoï le 16 avril, apprend-t-on sur le site de l’événement.

En plus d'avoir reçu le prix du Meilleur travail de metteur en scène pour sa représentation de Petites tragédies au Centre Gogol, dans la catégorie Drame, il a en effet également vu son œuvre Noureev être nommée Meilleur spectacle de ballet.

« Nous sommes reconnaissants envers le seul théâtre où il est possible de faire un si grand spectacle, le Bolchoï. Nous avons eu une équipe parfaite », a alors déclaré Serebrennikov, cité par la presse.

Par ailleurs, Iouri Possokhov, chorégraphe de Noureev, a de son côté été élu Meilleur maître de ballet, tandis que Viatcheslav Lopatine, danseur s'étant vu confier le rôle principal de cette œuvre, s'est imposé comme le lauréat de la récompense du Meilleur rôle masculin dans la catégorie Ballet-Danse contemporaine.

Pour rappel, le ballet Noureev, retraçant le parcours de l’illustre danseur du même nom et ayant suscité une vive polémique, devait être présenté au public pour la première fois en juillet 2017, une représentation finalement reportée à décembre de cette même année. De son côté, Kirill Serebrennikov avait été assigné à résidence le 23 août 2017, suspecté de détournement de fonds publics, une peine levée le 8 avril dernier seulement.

Créé en 1994, le très réputé festival russe du Masque d’or distingue chaque année les meilleurs contributeurs de quatre disciplines artistiques : ballet, opéra, théâtre et spectacle de marionnettes.

Dans cet autre article nous vous expliquons pourquoi le ballet Noureev vaut véritablement le détour.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies