Beauté dangereuse: les cinq meilleures performances de l’artiste Olga Kroïtor

Sergei Karpov/TASS
Avec la vague croissante du féminisme, il est de plus en plus difficile de qualifier une femme de « belle ». Mais rien ne nous empêche de vous présenter les remarquables performances artistiques d'une femme qui mériterait ce qualificatif!

Les gens éloignés de l’art contemporain mais aimant le cinéma se souviennent peut-être de cette scène de la série Sex and the City : le personnage principal Kerry Bradshaw va à son premier rendez-vous avec l’artiste russe Alexander Petrovsky dans une galerie. Dans la vitrine se trouve une jeune artiste qui refuse de manger et a fait vœu de silence. Les amants vont vérifier si elle tient ses propres promesses tard le soir après la fermeture.

Ceux qui s'intéressent un peu à l'art moderne connaissent probablement bien l’artiste serbe Marina Abramovic, qui s’est vu décerner le titre de « reine de la performance ». Or, c’est avec elle que l’on compare souvent l’artiste moscovite de 32 ans Olga Kroïtor. Olga, cependant,refuse net un tel parallèle : « Je ne suis pas d'accord avec la position de Marina Abramovic, je ne me sens pas proche d’elle, car il n'est pas digne d’une "performance" d'impliquer tous les spectateurs ». Elle estime également que son langage artistique est plus universel et compréhensible pour le grand public.

Penchons-nous donc sur les performances les plus mémorables de cette artiste.

1. Point d’appui

Êtes-vous déjà resté immobile pendant plusieurs heures ne serait-ce que sur une petite souche ? Kroïtor, elle, a passé deux heures sur un poteau de 4 mètres de haut et de 40 cm de diamètre ! Olga affirme que le seul moyen d’atteindre le sommet est de trouver son « point d’appui », sa place dans la vie.

C'est probablement l'une de ses performances les plus célèbres, pour laquelle elle a reçu le Kandinsky Art Prize, décerné chaque année à Moscou. Kroïtor a ensuite répété cela plusieurs fois, et même en hiver.

>>> Pourquoi un artiste russe réalise-t-il des sculptures… en pain?

« La performance Point d’appui est une tentative symbolique, bien que physique, de trouver un point d’appui dans la réalité, où les valeurs habituelles sont modifiées et remplacées par de nouveaux repères et attitudes », explique la conservatrice Oxana Tchviakina.

2. Sans titre (tombe ouverte)

L'artiste s'est également allongée dans une tombe recouverte d'herbe et fermée par un couvercle en verre. Nue, couverte, comme la Vénus de Botticelli, de ses longs cheveux, elle a permis à une foule de gens de « marcher » sur elle et de l'observer.

« N’importe quelle œuvre d’art est en fait un artiste nu racontant au spectateur les détails les plus intimes à son sujet, parfois ce dont il a honte ou ce qui lui fait peur », explique Olga sur son site Web.

Olga a été inspirée par une visite au Louvre : elle s'est en effet sentie désolée pour la Joconde, que regardent tous les jours et essaient de photographier des milliers de personnes.

3. Cocon

La métaphore à la base de cette performance est assez claire : n'importe quel cocon donnera naissance à un beau papillon. Mais pourquoi la belle artiste est-elle enveloppée dans un cocon attaché à un arbre ?

>>> Observations d’une galeriste: ce que les étrangers pensent de l'art russe

Il s'avère qu'il y a un autre contexte. Le cocon symbolise aussi un piège dans lequel le beau papillon est tombé. Il est tant un danger qu'un abri, et représente à la fois l’attente d’un avenir meilleur et l’agonie avant la mort.

4. Épuration

Pendant neuf jours, Olga a lavé le sol de la salle d'exposition avec ses propres cheveux. Elle choisit l'un des visiteurs et le suit avec un seau d'eau, essuyant le sol avec ses cheveux mouillés devant les objets près desquels il s'arrête. Ainsi, l'artiste « a absorbé toute la mémoire négative, a nettoyé l'espace karmique, comme une éponge a absorbé toute la douleur, la souffrance, le ressentiment, la colère ».

Cette performance est devenue pour l'artiste une étude approfondie de soi et d'autrui. Elle a distingué plusieurs étapes du comportement des spectateurs : peur,  honte, dépendance, puis impossibilité de vivre sans l'autre. Les gens revenaient la voir dans la galerie.

5. Isolement

La solitude est l’un des leitmotivs qui imprègnent l’œuvre de Kroïtor. Sur un haut pilier, dans une tombe, dans un cocon ... « Toutes mes performances parlent de ma sensation de moi-même ici et maintenant », déclare l'artiste. La performance Isolement, qu'elle a réalisée au Musée d’art contemporain Garage de Moscou, peut également être classée dans cette catégorie.

>>> Les dix performances les plus folles d'artistes contemporains russes 

Kroïtor s'est clouée au mur avec une poutre recouverte d'un tapis rouge, symbole du sang et d'événements graves pouvant immobiliser littéralement une personne. C'est le moment où il est impossible de faire quoi que ce soit et où vous essayez de réaliser ce qui se passe. Olga a expliqué que cette performance était en réalité sa réaction au conflit armé en Ukraine.

Voici les dix artistes émergents qui définissent l'avenir de la scène contemporaine russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies