En 2017, la Russie créera son propre classement des universités

4 novembre 2016 Elena Prochina
Le classement Trois missions de l’université inclura des établissements supérieurs russes, mais aussi étrangers.
Trois missions de l’université.
Le classement Trois missions de l’université notera tant les universités russes que des universités étrangères. Crédit : Sergeï Konkov / TASS

La Russie créera un classement international des universités qui sera baptisé Trois missions de l’université, a annoncé le 2 novembre Victor Sadovnitchi, président de l’Union russe des recteurs et recteur de l’Université d’État de Moscou.

M. Sadovnitchi précise que le système d’éducation russe, doté d'un riche passé,  mérite un regard plus approfondi des pays étrangers. « Nous avons été un exemple même pour les pays développés qui sont actuellement en tête des différents classements », a-t-il rappelé.

Trois missions de l’université tiendra compte de 34 indicateurs, divisés en cinq groupes : « Enseignement » (40% de la contribution au résultat de l’université dans le classement), « Science » (30%), « Internationalisation », « Stabilité et potentiel de développement », « Enseignement à distance » (10%), a précisé M.Sadovnitchi.

Le classement, dont l'Académie des sciences de Russie est une des fondatrices, notera tant les universités russes que des universités étrangères, notamment japonaises, chinois, brésiliennes, indiennes, iraniennes, turques et des universités des pays de la CEI. Des experts internationaux seront invités à travailler sur le classement, qui devrait à terme obtenir la reconnaissance mondiale. 

Précisons qu’il s’agit du premier projet international de classement avec le siège en Russie.

Lire aussi :

Ces étudiants français qui ont choisi la Russie

Pourquoi les universités russes font pâle figure dans les classements internationaux

Etre étudiant en Russie en temps de crise

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook