Qui remplace le ministre accusé de corruption à la tête de l’économie russe?

1 décembre 2016 Igor Rozine
Maxime Orechkine, 34 ans, est le nouveau ministre du Développement économique. Il remplacera le co-auteur des réformes du marché en Russie au début des années 1990, l’économiste expérimenté Alexeï Oulioukaïev, qui doit faire face à des accusations de corruption.
Maxime Orechkine
Maxime Orechkine. Crédit : Yekaterina Shtukina / RIA Novosti

Le président russe Vladimir Poutine a proposé au vice-ministre des Finances, Maxime Orechkine, de prendre la tête du ministère du Développement économique, a fait savoir le service de presse du Kremlin.

« Cela ne fait pas si longtemps que vous travaillez, mais vous travaillez avec succès. Je voudrais vous proposer le poste de ministre du Développement économique », lui a déclaré le président russe et l’intéressé a accepté sa proposition.

L’un des plus jeunes ministres

« Orechkine est un excellent macro-économiste, le meilleur que je connaisse sur le marché dans le domaine macroéconomique. Vous le verrez plus tard et comprendrez de quoi je parle », a déclaré son responsable précédent, le ministre russe des Finances Anton Silouanov. Il précise que Maxime Orechkine est un spécialiste hautement qualifié qui a longtemps travaillé au ministère des Finances.

Le ministre du Développement économique sera l’un des plus jeunes membres du gouvernement russe : à 34 ans, Maxime Orechkine n’a qu’un mois de plus que le ministre des Communications, Nikolaï Nikiforov.

En 2004, il a obtenu son master à l’université moscovite École des hautes études en sciences économiques, dans la spécialité « économie », puis a travaillé principalement dans le domaine bancaire. Il a notamment occupé le poste d’économiste en chef pour la Russie de la banque VTB Capital.

En 2013, Maxime Orechkine a rejoint le ministère des Finances, où il dirigeait le département de planification stratégique, avant d’être nommé vice-ministre.

Principaux objectifs

Le nouveau ministre a déjà indiqué que sa mission principale consistait à lever les obstacles structurels freinant la croissance de l’économie russe. « Le pire est derrière nous. Mais le rythme de croissance n’est pas suffisant. Ainsi, notre principale mission pour l’année prochaine est d’éliminer les facteurs qui freinent la croissance économique », a déclaré Maxim Orechkine lors de sa rencontre avec le président. Le PIB russe s’est notamment contracté de 3,7% en 2015.

Le ministère du Développement économique était précédemment dirigé par Alexeï Oulioukaïev, ancien collègue d’Egor Gaïdar, avec qui il avait mis en œuvre les réformes économiques libérales du début des années 1990. En novembre 2016, arrêté dans le cadre d’une enquête pour corruption, il a été démis de ses fonctions après avoir perdu la confiance du président. Selon les enquêteurs, Alexeï Oulioukaïev aurait extorqué 1,9 million d’euros à la principale compagnie pétrolière russe Rosneft pour qu’elle puisse racheter la compagnie régionale propriété de l’État russe, Bachneft. Assigné à résidence, le ministre nie toutes les accusations.

Lire aussi :

Discours de Vladimir Poutine devant l’Assemblée fédérale

L’économie russe aura-t-elle besoin d’une nouvelle Perestroïka ?

Dix spécificités de la crise économique en Russie

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook