Les sept plus belles églises catholiques et protestantes de Russie

L'orthodoxie est la religion dominante de Russie, néanmoins, les églises catholiques et protestantes du pays sont des perles rares et de véritables chefs-d'œuvre architecturaux.

1. Cathédrale de l'Immaculée conception (Moscou)

La plus grande église catholique de Russie, la cathédrale de l'Immaculée conception, a été construite au début du XXe siècle grâce aux dons de la diaspora polonaise. Elle a réussi à survivre à la persécution bolchevique et aux campagnes antireligieuses. Aujourd'hui, l'église est le centre spirituel des catholiques dans la capitale russe.

2. Église anglicane Saint-André (Moscou)

Ce bâtiment gothique victorien ressemble semble assez étranger dans l’ensemble architectural de Moscou. À l’époque soviétique, en raison de son acoustique, l’église anglicane Saint André fut utilisée comme studio d’enregistrement. À la demande personnelle de la reine Elizabeth II en 1994, le président Boris Eltsine a rendu l'immeuble à la communauté des expatriés anglais.

Lire aussi : Huit endroits où écouter de l’orgue à Moscou

3. Église catholique Saint-Rosaire (Vladimir, à 184 km au nord-est de Moscou)

Au début du XXe siècle, les révolutionnaires russes utilisaient cette église pour organiser des réunions secrètes, se faisant passer pour des paroissiens. C’est pourquoi, lorsque les bolcheviks ont pris le pouvoir en 1917, ils n’ont pas détruit l’église du Saint-Rosaire; néanmoins, elle fut finalement fermée.

4. Cathédrale Saints-Pierre-et-Paul (Moscou)

Une des plus anciennes églises protestantes de Russie, la cathédrale Saints-Pierre-et-Paul a été construite en 1905. À l'époque soviétique, la cathédrale était utilisée comme cinéma, ainsi que par le studio Diafilm, ce qui a entraîné la destruction de l'intérieur d'origine. L’apparence historique de la cathédrale n’a été restaurée qu’au début des années 2000.

5. Église du Sacré-Cœur (Samara, 1 050 km au sud-est de Moscou)

Cette église catholique située dans la ville de Samara, sur la Volga, contient quelques-unes des saintes reliques de Martin de Porres, le premier saint noir des Amériques, et protecteur de tous ceux qui recherchent l'harmonie ethnique.

Lire aussi : De la guerre à la coexistence: comment vivent les catholiques de Moscou?

6. Église luthérienne évangélique Saint-Paul (Vladivostok, 9 134 km à l'est de Moscou)

À l'époque soviétique, l'église était occupée par le musée d'histoire navale de la flotte soviétique du Pacifique. Des fusils ont été placés sur les portes et un buste de Lénine trônait sur l'autel. Aujourd'hui, l'église reçoit l'aide du gouvernement allemand, qui l'a reconnue comme faisant partie du patrimoine allemand à l'étranger.

7. Église Notre-Dame de l'Assomption (Koursk, 530 km au sud de Moscou)

Comme beaucoup d’autres églises de Russie, celle-ci a également été pillée lors de la révolution de 1917. Cependant, en 2000, un jeune homme du nom d'Albert a rendu trois icônes à l'église, ainsi qu'une croix parmi ses trésors perdus. Il a dit que son père les avait cachés secrètement pendant le chaos révolutionnaire et qu’ils pouvaient maintenant être ramenés dans leur lieu d’origine. Le sort des autres trésors volés reste toutefois inconnu.

Dans cet autre article, nous vous expliquons comment vous comporter dans une église orthodoxe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies