Quatre conseils pour rendre l’automne à Moscou plus agréable

Mikhail Terechtchenko/TASS
Les prévisions météo ne laissent guère place au doute : l’automne avec ses journées aussi froides que mornes et ses pluies incessantes s’est définitivement installé dans la région de Moscou. Pour que le mauvais temps ne gâche pas votre séjour dans la capitale russe, Russia Beyond a dressé une liste de conseils à suivre pour surmonter la déprime saisonnière et rendre l’automne plus agréable et doux.

1. Boissons chaudes pour se réchauffer

À Moscou, vous trouverez du thé, du café, ainsi que des spiritueux à n’importe quel moment de la journée. Ce sont ces boissons ainsi que le cadre aménagé dans des couleurs chaudes qui attirent la clientèle du bar à café Delious douchoï (« Je partage mon âme » en français), situé rue Piatnitskaïa, en plein centre de la capitale.

Son intérieur minimaliste et ses murs roses idéaux pour les selfies l’ont propulsé sur la carte des établissements préférés des amateurs moscovites de café. Ce qui le distingue de bien d’autres établissements de la capitale c’est qu’ici toute boisson peut être préparée à base de lait d’amande.

Le raf citron et lavande ou celui goût violette sont des hits incontestables de la chaîne de bars à café Double B. Ici, on ne propose pas de plats, mais on sert un café de qualité préparé par des baristas de haut vol.

Cherchez dans le menu ce que les barmen russes font de mieux : les breuvages faits maison. Au 19 Bar & Atmosphere dégustez une liqueur à base de gin et de coriandre, et au 45°/60° commandez celles à base d’argousier et de rhum ou d’ananas et d’eau-de-vie. Au White Rabbit, qui offre une vue panoramique sur Moscou et fait partie des 50 meilleurs restaurants du monde, la vodka faite avec de la propolis et le whisky avec du parmesan sont à ne pas manquer.

Si vous préférez les boissons plus douces et habituelles, le vin chaud du Veranda 32.05, dans le jardin de l'Ermitage, vous conviendra à merveille.

Néanmoins, en cette froide saison, du vin épicé avec des notes de cannelle et de clou de girofle vous pouvez en trouver quasiment partout, notamment dans les kiosques situés le long du quai de Crimée.

2. Voir Moscou sans se faire tremper

Situé en plein cœur de la ville, le tout nouveau parc Zariadié offre une des meilleures vues sur le Kremlin. L’incontestable atout de ce plateau panoramique est sa construction en forme d’amphithéâtre dotée d’un système de contrôle climatique.

Même par une journée pluvieuse, il fera ici moins froid qu’ailleurs. Vous trouverez en outre dans ce parc un centre média interactif avec un cinéma panoramique 4D aux sièges suspendus, où vous pourrez assister à la bataille de la Moskova où voir les flammes dévorer la ville en 1812.

Lire aussi : Des photos à couper le souffle du nouveau parc Zariadie de Moscou

Le musée interactif dédié aux gratte-ciels de la capitale russe accueille les visiteurs au 56e étage de l’une des tours de Moscow City. Ici, vous vous familiariserez avec l’histoire des plus hauts édifices de Moscou, allant du clocher d’Ivan le Terrible aux gratte-ciels du quartier des affaires. Vous y attendent une vue imprenable sur la ville, des cocktails purement moscovites dans le bar Vysotka et de la réalité virtuelle présentant Moscou avec des gratte-ciels horizontaux.

3. Visiter un musée ou aller au cinéma

Les meilleures expositions d’art sont traditionnellement proposées au Musée Pouchkine. Cet automne, vous pouvez y admirer les œuvres de l’un des classiques vivant de l'art moderne, le Chinois Cai Guo-Qiang (l’exposition se tient jusqu'au 12 novembre) ou découvrir des chefs-d’œuvre de Gustav Klimt et Egon Schiele, figures emblématiques de l’art moderne viennois.

De leur côté, les grands portraitistes et paysagistes russes s’exposent dans le bâtiment principal de la Galerie Tretiakov (dans le passage Lavrouchinski). Quant aux joyaux d’avant-garde et d’art contemporain, vous en trouverez dans sa filiale à Krymski Val. À quelques centaines de mètres de là, au célèbre parc Gorki, se trouve encore un musée d’art contemporain, Garage, où l’on peut passer des heures à contempler des œuvres exposées, oubliant le mauvais temps qui règne aux alentours.

Pour voir en VO des films d’auteurs, les rétrospectives de cinéastes de renommée mondiale ainsi que les blockbusters les plus attendus, rendez-vous au cinéma Pioner sur l'avenue Koutouzov.

Savourer la cuisine russe

Du crabe royal du Kamtchatka, du sar à la crème fraîche, de la gelée d’oreilles de porc servie avec du caviar de champignons – vous pourrez déguster ces mets exquis uniquement dans les restaurants de cuisine russe. Pour charmer leur palais dans un cadre imitant celui d’une maison traditionnelle russe, les touristes et les Moscovites se rendent aux restaurants Café Pouchkine et Dr. Jivago. Ancien hôtel particulier, étagères de vieux livres, cheminée – tout contribue ici à vous faire sentir gentilhomme. 

« La cuisine russe dans une interprétation moderne » - tel est le slogan du Restauration Odoïevski, où les plats traditionnels russes prennent une toute nouvelle résonance. C’est le cas du pâté de foie de lapin, concocté avec du panais et de la marmelade d’argousier, ou des vareniki, ravioles traditionnelles russes que l’on prépare ici avec une pâte au cassis et avec du corégone et du nelma arrosés d’une sauce au citron. A contrario, dans le cadre d’un projet culinaire auquel participe le Restauration Odoïevski, a été fondé le Koukhmisterskaïa, où l’on se rend pour retrouver le plaisir des traditions originelles. Le pain y est cuit selon les méthodes ancestrales russes, au levain et au four à pain, tandis que la viande mijote durant des heures (voire parfois des jours) dans ce même four traditionnel.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.