Hôtels d’aéroport à Moscou et Saint-Pétersbourg: le pour et le contre

Hilton Saint Petersburg ExpoForum
L’offre d’hébergement s’améliore dans les aéroports russes.

Quand je rencontre des gens qui arrivent à Moscou pour la première fois, je les rassure en disant que leur impression s’améliora dès qu’ils sortiront de l’aéroport : faites preuve de patience lorsque vous êtes bousculés par des passagers agités au contrôle des passeports et agressés par les douaniers imperturbables, puis essayez de ne pas vous focaliser sur le paysage morne qui défilera devant quand vous quitterez l’aéroport à la recherche d’un accueil chaleureux. Mais il y a du changement dans l’air.

Aire métropolitaine

Moscou est le centre névralgique de la Russie : la ville n’est pas habituée aux touristes au quotidien. Pour la plupart des gens, la ville est plutôt synonyme de bureau, mais les premiers vols commerciaux atterrissent vers midi (sans compter les yeux rouges) et les premiers départs du lendemain se font peu après minuit, ainsi les passagers pressés devraient être encouragés, voire même forcés, de profiter au maximum de ce que l’aéroport peut offrir.

Autrefois, l’offre était monopolisée par Novotel, qui pour l’entrepreneur Haslen Back propose toujours la « chambre propre la plus proche de l’aéroport de Sheremetyevo », mais la concurrence est en train de se mettre en place. « Le choix s’est considérablement amélioré depuis les années 90 », affirme James Cook, PDG et fondateur d’Esensual Living, à propos du nouveau Radisson Blu, pour ajouter : « Il y a même un hôtel capsule à Sheremetyevo ! ».

Crédit : Service de presseCrédit : Service de presse

Joindre l’utile à l’agréable

C’est un récent voyage dans la « capitale du Nord » qui m’a amenée à réfléchir sur les récents changements dans le domaine. Saint-Pétersbourg est toujours synonyme de vacances pour moi, même quand ce n’est pas le cas. Il en fut ainsi lors de mon dernier voyage et c’était d’autant plus étonnant que je ne m’arrêtais pas dans le cœur romantique de la ville, mais dans une zone éloignée à quelque 7 km de l’aéroport de Pulkovo – un choix qui n’a rien d’évident, pourrait-on dire.

De loin, l’hôtel Hilton St Petersburg Expoforum fait forte impression: ce mastodonte jaune moutarde rejoint son hôtel sœur Hampton by Hilton sur le site d’Expoforum juste à temps pour le Forum économique international de Saint-Pétersbourg, qui doit ouvrir à la fin du mois pour sa deuxième session. Le nouvel établissement s’inscrit certes dans la catégorie MICE (Meetings, Incentives, Conferences & Exhibitions – réunions, congrès, conventions et voyages de gratification), mais le personnel de la maison donne un ton très différent grâce à sa vision de l’hospitalité axée sur le bien-vivre. Une compétition de danse a marqué l’inauguration douillette dans une salle de réception généralement utilisée pour les conférences.

Crédit : Service de presseCrédit : Service de presse

Une cliente de l’hôtel s’est sentie tellement chez elle qu’elle s’est demandée à voix haute s’il serait approprié d’aller au petit-déjeuner en chaussons. J’étais sérieusement tentée moi aussi et soupçonne que je me serais sentie beaucoup plus à l’aise que lorsque j’ai traversé, en tenue de sport, la foule pressée des exposants et des visiteurs pour sortir dans le froid glacial et me rendre dans la salle de sport temporaire voisine.

Bonne nouvelle, le complexe beauté-santé permanent sera bientôt achevé et, outre un spa, il disposera d’une piscine de 25 mètres. Pendant les mois d’été, les baies vitrées s’ouvriront pour que les clients puissent s’exhiber allongés sur les chaises longues et prendre un bain de soleil !

La navette

L’accès aux aéroports de Sheremetyevo et de Domodedovo est facile ; les trains Aeroexpress fiables vous garantissent une arrivée ponctuelle. Toutefois, si vous avez le temps, Uber est moins onéreux. Moscou est une ville qui ne dort jamais ; les embouteillages sont fréquents.

Ainsi, Michael Pugh, ancien résident, un romantique et actuel président du festival littéraire Llangwm, conseille de passer la dernière soirée au Bolchoï, puis de se régaler au Café Pouchkine en attendant que les bouchons se résorbent. Le transfert sera deux fois plus rapide et vous serez à cinq minutes du comptoir d’enregistrement le lendemain.

Crédit : Service de presseCrédit : Service de presse

L’aéroport de Pulkovo n’est pas bien desservi par les transports en commun, alors que le train express est toujours au stade de projet : vous n’avez que des minibus pour vous déposer à l’aéroport. Ceux qui se rendent fréquemment à Saint-Pétersbourg ne s’aventureront sans doute pas au centre-ville, car le voyage peut prendre une bonne heure en semaine. Ils pourraient choisir – et je le conseille – de profiter de la proximité du palais Catherine. Un court trajet en navette et vous éviterez la cohue et passerez la matinée à vous détendre au cœur de la somptueuse Russie prérévolutionnaire, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Autre bonne raison de passer la nuit à l’aéroport : quand vous vous réveillerez, vos valises seront prêtes et vous pourrez faire le reste du voyage en autopilote !

Lire aussi : 

Le Saint-Pétersbourg français: quand la Neva prend un air de Seine

Trois festivals pour plonger dans la Sibérie

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.