Les touristes russes reprennent le chemin de la France

AP
Durant l’année croisée France-Russie, des itinéraires de voyages à thèmes seront créés, annonce un représentant du Ministère des Affaires Etrangères français dans une interview à l’agence TASS.

La chute du nombre de touristes entre la Russie et la France a cessé depuis le début de l’année, comme l’a annoncé à l’agence TASS Anne-Marie Descôtes directrice générale de la mondialisation, du développement et des partenariats du ministère français des Affaires Etrangères.

« L’an dernier, environ 500.000 touristes russes ont visité notre pays, soit une chute de 25% des flux touristiques par rapport à 2014, chute qui est liée à la baisse générale des voyages à l’étrangers depuis la Russie », a-t-elle déclaré.

« Il semble que cette baisse se soit enrayée, comme le démontre la hausse des réservations enregistrées depuis le début de l’année », a-t-elle également remarqué.

Par ailleurs, selon Mme Descôtes, le nombre de touristes français visitant la Russie « varie ces dernières années entre 50 000 et 100 000. Le frein principal au développement du tourisme entre nos deux pays est « la concentration excessive des flux touristiques vers quelques destinations privilégiées ». « Pour développer le tourisme, nous devons varier nos offres, les rendre plus accessibles, par exemple en simplifiant les procédures d’obtention de visa (ce que nous faisons actuellement), et par le développement des liaisons aériennes entre nos pays, c’est un effort sur le long terme », a déclaré Mme Descôtes.

Mme Descôtes a aussi annoncé qu’une version russe du site France.fr serait bientôt lancée dans ce but.

L’année croisée de la culture et du tourisme

Des itinéraires de voyages à thèmes consacrés aux écrivains, à l’émigration et aux artistes seront élaborés durant l’année croisée France-Russie 2016-2017, a déclaré Anne-Marie Descôtes.

« L’année croisée 2016-2017 de la culture et du tourisme se fixe avant tout l’objectif de montrer aux Russes et aux Français l’influence mutuelle de nos cultures et de montrer que les territoires de nos pays en abritent le témoignage », a-t-elle annoncé.

« Pour cela, avec le soutien de l’Alliance Française, nous élaborons des itinéraires touristiques français en Russie (architecture, histoire militaire, influence de la gastronomie et des vins français, grands voyageurs français en Russie) ».

Selon Mme Descôtes, « l’ambassade de Russie en France, de son côté, envisage de créer des itinéraires spécifiques en France, dédiés aux écrivains russes, à l’immigration russe, aux peintres russes, etc. »

« Le Centre des monuments nationaux prépare des projets de jumelage de monuments : la maison de George Sand à Nohant et la maison-musée de Tolstoï, le château de Champs-sur-Marne et le domaine de Kouskovo, et à l’avenir, le Mont-Saint-Michel et les îles Solovki ».

« Côté russe, ce programme sera soutenu par l’Agence de direction et d’exploitation du patrimoine historique et culturel », a-t-elle déclaré.

Texte original publié sur le site de TASS

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.