Balades à Moscou : le centre-ville comme vous ne l’aviez jamais vu !

RBTH a compilé une série d’itinéraires de promenades dans le centre historique de Moscou qui ne figurent pas encore dans les guides touristiques, mais sont déjà appréciés des Moscovites. Baladez-vous à Moscou comme un local, sans crainte de vous perdre, découvrez de nouvelles choses et dessinez votre propre carte de la ville.

RBTH avertit : tous les itinéraires de balades à Moscou présentés dans les guides touristiques et conseillés sur les réseaux sociaux sont probablement parfaitement obsolètes.

Au cours de ces trois dernières années seulement, Moscou s’est enrichi de sept zones piétonnes dans le centre historique de la ville, trois parcs immenses se sont complètement transformés, des terrasses d’observation offrant les meilleures vues sur la ville ont été installées sur les bâtiments, et les quais en granite de la Moskova se sont dotés de zones de promenade confortables.

Le voyageur d’aujourd’hui a accès à une ville radicalement nouvelle – un Moscou confortable, où le métro n’est plus indispensable et où l’on peut se déplacer à pied dans le centre-ville.

Google Street View propose toujours de vieilles photos panoramiques des quais Krymskaïa et Iakimanskaïa, prises avant la reconstruction de 2011. Comparez-les avec les nouvelles photographies réalisées par RBTH et appréciez la différence !

Itinéraire N1: depuis la cathédrale du Christ-Sauveur jusqu’au parc Gorki

Temps cumulé de marche sans arrêts : 1,5 heure.

Longueur du parcours : 5,5 km

Kropotkinskaïa

Crédit : Elena Larionova pour RBTH

Notre itinéraire démarre au métro Kropotkinskaïa (ligne rouge). La cathédrale du Christ-Sauveur, reconstruite dans les années 1990 grâce aux dons de la population, se trouve ici, tout près du quai. Une superbe vue du Kremlin et de la Moskova s’ouvre depuis la terrasse d’observation de la cathédrale : l’accès à la terrasse coûte 200 roubles (moins de 3,5 euros). 

Le pont du Patriarcat

Crédit : Elena Larionova pour RBTH

Le pont le plus apprécié par les Moscovites, le pont du Patriarcat, se trouve juste devant la cathédrale. Il y a à peine cinq ans, la balade dans le centre de Moscou s’arrêterait ici, car auparavant, le pont donnait sur une zone privée et une route polluée. Désormais, une vue panoramique s’ouvre depuis le pont du Patriarcat sur la confiserie Krasni Octiabr (Octobre Rouge).

Aujourd’hui, les murs industriels de l’usine accueillent un pôle artistique avec des bars branchés et des bureaux d’architectes, designers et spécialistes des médias. Toutefois, dans le cadre de cet itinéraire, nous ne nous approcherons pas de l’usine et poursuiverons notre balade à travers le pont.

Île Baltschug

Crédit : Elena Larionova pour RBTH

Le pont du Patriarcat traverse le Baltschug, une île artificielle formée au XVIIIe siècle suite à la construction du canal Vodootvodni, conçu pour protéger la ville des inondations. Curieusement, les Moscovites ne connaissent pas tous l’existence de cette île, malgré son histoire vieille de 200 ans.

Ce n’est pourtant pas surprenant, car il était auparavant impossible de traverser cette île – le pont n’était pas encore achevé. Désormais, c’est possible, il suffit de suivre le pont du Patriarcat le long de l’île et du canal, et, en 5 minutes, vous atteindrez le quai Iakimanskaïa.

Les quais IakimanskaïaetKrimskaïa

Crédit : Elena Larionova pour RBTH

Le quai Iakimanskaïa est un tronçon difficile de l’itinéraire, car le trottoir y est étroit, la chaussée est large, et les automobilistes klaxonnent de manière assez hostile. Il y a trois ans, tous les quais du centre de Moscou étaient comme celui-ci, pas étonnant donc que personne ne veuille s’y promener !

Mais ne vous inquiétez pas, en cinq minutes de marche, le quai Iakimanskaïa donne sur le quai de Crimée (Krimskaïa), rénové, avec de magnifiques sentiers de promenade, des aménagements conçus par des designers, des pistes cyclables et une fontaine dansante. Vous pourriez vous y plaire au point de décider de ne pas poursuivre votre itinéraire. 

Muséon et galerie Tretiakov

Crédit : Lori / Legion media

Quai Muséon est l’autre nom du quai de Crimée. Le quai existe sous cette forme depuis 2013 et vient prolonger le parc Muséon qui entoure la Maison centrale des artistes. Le deuxième étage du bâtiment accueille une branche de la galerie Tretiakov qui présente les principaux artistes russes du 20e siècle : Malevitch, Petrov-Vodkine, Kandinsky. Bref, la solution idéale si votre balade est interrompue par le mauvais temps !

Parc Gorki

Crédit : Sergueï Bobylev / TASS

Si vous continuez à avancer le long du quai Krimskaïa, vous passerez sous le pont de Crimée et vous retrouverez devant l’entrée ouest du parc Gorki, devenu désormais « la nouvelle légende de la ville ». C’est bien la reconstruction du parc Gorki en 2011 qui a ouvert une nouvelle page dans l’histoire des rénovations des zones récréatives de Moscou.

Ce parc a tout ce dont on peut rêver – des transats et le Wi-Fi, un étang avec des cygnes, des aires de CrossFit et de yoga, des centres pour enfants, des locations de vélos et de catamarans. Il se peut qu’arrivés ici, vous décidiez de rendre vos billets de retour et de rester l’été entier à Moscou.

Pont Andreïevski 

Crédit : Lori / Legion media

Si vous poursuivez votre chemin sur le quai le long du parc Gorki, vous atteindrez la frontière sud du parc et l’entrée du pont Andreïevski. Ce pont piéton vitré aux portées ouvertes est l’endroit idéal pour étudier les méandres de la Moskova et le massif vert de l’ancien jardin Neskoutchni (nous vous conseillons de vous y rendre en vélo en raison de l’étendue de son territoire).

Fin de l’itinéraire 

Nous vous proposons de choisir vous-mêmes comment terminer votre balade. Première possibilité : vous pouvez atteindre l’entrée centrale du parc Gorki et suivre le pont de Crimée jusqu’au métro Park koultoury (lignes rouge et circulaire) ou Oktiabrskaïa (lignes rouge et circulaire). Deuxième possibilité : vous allez jusqu’au bout du pont Andreïevski, continuez tout droit et, en 7 minutes, arrivez au métro Frounzenskaïa (ligne rouge).

Près du métro, vous trouverez deux magnifiques hôtels particuliers du XIXe siècle avec de petits parcs : l’hôtel des Troubetskoï à Khamovniki et la maison-musée de Léon Tolstoï. Mais, dans ce cas, votre promenade risque de s’étirer jusqu’au crépuscule – calculez bien votre temps et mettez des chaussures confortables !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.