Kostroma : au pays de Snégourotchka, la petite fille russe des neiges

Crédit : Lori / Legion Media

Crédit : Lori / Legion Media

Kostroma est un lieu magique à visiter tout au long de l'année, mais rien n'égale la période des fêtes. Quoi de plus enchanteur, en effet, qu'une balade le long de la rivière, quand il neige sur la Volga et les coupoles dorées du monastère Ipatiev scintillent au loin ?

Qui est Snégourotchka ? 

Snégourotchka est à la fois la petite-fille et l'assistante de « Ded Moroz », l'équivalent russe du Père Noël, aussi appelé Grand-Père Gel. Alors que le Père Noël vivrait, d'après les légendes, en Finlande et au Pôle Nord, Ded Moroz est un patriote affiché, et il réside à Veliki Oustioug, dans la région de Vologda. Sa résidence est une attraction touristique très prisée, qui attire chaque année plus de 200 000 visiteurs.

Crédit : Gleb Yefanov

Snégourotchka ne tire pas ses origines de la mythologie slave ; elle n'est apparue qu'à la fin du XIXe siècle. Pour beaucoup de Russes, ce personnage semble cependant aussi éternel que la Russie elle-même.

La naissance de Snégourotchka

Originaire de la région de Kostroma, le dramaturge Alexandre Ostrovski − l'un des plus renommés du pays – a été en partie élevé par une nounou qui le berçait toute la journée avec des contes de fées. C'est grâce à elle qu'il eut l'idée de donner vie à Snégourotchka.

Ostrovski acheva sa pièce La Demoiselle des Neiges en 1873 (sur une musique de Tchaïkovski) ; plus tard, le compositeur Rimski-Korsakov adapta l'œuvre sous forme d'un opéra en quatre actes, dont la première eut lieu à Saint-Pétersbourg en 1882. En 1878, une version sous forme de ballet vit également le jour.

Crédit : Lori / Legion media

Ostrovski vivait à Kostroma au 1/2, prospekt Mira, et le théâtre de la ville porte son nom. Il écrivait la plupart de ses œuvres, dont La Demoiselle des Neiges, dans sa propriété du village de Chtchelikovo, situé à 120 km de Kostroma. Son ancienne maison a été transformée en musée.

La version d'Ostrovski n'était pas la première. Alexandre Afanasiev, l'équivalent russe des frères Grimm, écrivit en 1869 une histoire au sujet d'un personnage appelé Snegourka. Le conte parle des pauvres paysans Ivan et Maria, qui confectionnent une poupée en neige, laquelle prend vie.

Dans la pièce d'Ostrovski, Snégourotchka est la fille du Printemps et de Grand-Père Gel. Elle souhaite désespérément un compagnon humain, mais elle est incapable d'aimer. Sa mère lui octroie cette faculté, mais la jeune fille est faite de neige, et elle commence à fondre lorsqu'elle tombe amoureuse et que son cœur se réchauffe.

Crédit : Lori / Legion media

Sous le règne de Nicolas II, Snégourotchka était déjà associée aux fêtes de fin d’année. Elle faisait partie des célébrations de Noël, jusqu'à ce que l'Union Soviétique interdise les fêtes religieuses après la Révolution.

Le personnage fut ressuscité en 1935, lorsque le Nouvel An devint la fête d'hiver la plus importante, à la place de Noël. Snégourotchka, devenue la petite-fille de Ded Moroz plutôt que sa fille, est de nos jours un personnage incontournable des fêtes de fin d'année dans toute la Russie. Elle arrive avec son grand-père, les bras chargés de cadeaux. 

Snégourotchka et Kostroma 

Crédit : Lori / Legion media

On peut trouver Snégourotchka assez facilement à Kostroma. Elle est si appréciée dans sa ville natale, que celle-ci célèbre officiellement son anniversaire pendant deux jours. En 2015, Kostroma fêtera Snégourotchka sous tous ses aspects du 27 au 28 mars.

Le Pays des Merveilles de Snégourotchka, aménagé au bord de l'eau dans un bâtiment rénové du XIXe siècle, constitue un véritable paradis pour la jeune fille des neiges. Snégourotchka accueille les visiteurs, elle leur explique le caractère unique des us et coutumes régionales, et leur présente les autres personnages tirés de la pièce d'Ostrovski. On peut admirer de vastes collections de costumes régionaux et de poupées, et les enfants peuvent participer à des ateliers.

Crédit : Lori / Legion media

L'hôtel Snégourotchka s'inspire de la célèbre jeune fille native de Kostroma, et décline le personnage sous toutes ses formes. On y trouve une boutique de souvenirs qui propose toutes sortes d'objets à l'effigie de Snégourotchka. L'hôtel compte 55 chambres, pour un prix allant de 32 à 93€.

Le Palais de glace de Snégourotchka, attenant à l'hôtel, est un paysage d'hiver magique, constitué d'une chambre de glace maintenue à une température de -14°C, et une excursion interactive. La boutique Souvenirs de Snégourotchka propose du linge de lit, des jouets fait main, et des objets d'artisanat typiques de la région.

Snégourotchka, star mondiale

Crédit : Lori / Legion media

D'une certaine manière, Snégourotchka est devenue trop importante pour la petite ville de Kostroma. Au niveau national, elle est liée à l'identité de la ville, car elle figure parmi les personnages principaux du spectacle « Kostroma » donné à Moscou par la troupe du Russian National Dance Show.

Très apprécié des visiteurs étrangers, le spectacle retrace l'histoire de la Rus' ancienne ; cependant, les origines modestes et provinciales de Snégourotchka ont été en grande partie occultées par son rôle central.

Elle est également la vedette de deux films soviétiques. L'un d'eux, un dessin animé de 1952, suit de près la version d'Ostrovski, et inclut la musique composée par Rimski-Korsakov.

Snegourotchka (1952). Source : kinopoisk.ru

La célèbre poétesse slovène Svetlana Makarovič a publié un conte de fées inspiré du personnage, intitulé Sneguročka, affirmant ainsi sa passion pour les contes de fées russes pour enfants. En 2004, l'artiste américaine Ruth Sanderson, spécialisée dans l'illustration de livres de Noël, a publié un album intitulé La Princesse des Neiges, qui s'inspire aussi de qui-vous-savez...

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.