Sébastopol : les touristes pourront séjourner 72 heures sans visa

Le port de Sébastopol. Crédit photo : Getty Images/Fotobank

Le port de Sébastopol. Crédit photo : Getty Images/Fotobank

Le premier ministre russe Dmitri Medvedev a signé un décret autorisant les touristes étrangers arrivant par la mer à séjourner à Sébastopol sans visa pendant trois jours. La Russie ne peut qu’y gagner : la décision vise à accroître l’attrait touristique de la région. Ce régime d’entrée s’appliquait déjà à huit ports russes.

Sébastopol a été rajouté à la liste des ports russes dans lesquels les touristes peuvent séjourner sans visa pendant 72 heures. Cette liste a vu le jour en 2009 et a été publiée par le gouvernement russe. La mesure ne concernait, par ailleurs, que les touristes voyageant par mer. Le document définissait également la liste des ports accessibles sans visa pendant trois jours : y figuraient les ports Bolchoï et Passajirski de Saint-Pétersbourg, ainsi que les ports de Vladivostok, Vyborg, Kaliningrad, Korsakov, Novorossisk et Sotchi.

Par mer sans visa

Suite à l’introduction du régime sans visa pour les passagers étrangers de bateaux de croisière et des ferries, le nombre de touristes a effectivement crû, comme le montre le cas de Saint-Pétersbourg, dont la popularité auprès des Européens a augmenté de 10%. Notons toutefois, qu’en raison des tensions internationales, de nombreux étrangers ont renoncé à voyager à Saint-Pétersbourg l’été dernier. Cependant, cela ne concerne que dans une faible mesure le tourisme de croisière, dont les clients ont la possibilité de séjourner dans la « Venise du Nord » sans visa pendant 72 heures.

Désormais, Sébastopol vient compléter la liste des ports proposant un régime d’entrée simplifié. Le décret signé par le gouvernement indique que les ressortissants étrangers et les apatrides peuvent résider sur le territoire russe sans visa pendant 72 heures « en cas de séjour sur un ferry ou dans un autre lieu défini par le programme de voyage en groupe ». Le document souligne que la décision a été prise afin de créer un contexte favorable au tourisme dans le District fédéral de Crimée pour les citoyens des pays formant l’essentiel des flux touristiques vers la Russie. La mise en œuvre de ce décret devrait accroître l’attrait touristique de la région et favoriser le développement du tourisme international dans son ensemble.

Rappelons qu’au printemps 2014, le gouvernement russe avait étudié l’introduction éventuelle d’une mesure semblable pour les étrangers voyageant en train, ce qui aurait pu favoriser le développement des régions russes les plus attrayantes au niveau touristique.

Où se rendre sans visa

Par ailleurs, au même moment, la Douma russe avait procédé à la première lecture d’un projet de loi autorisant les touristes en transit dans les grands aéroports russes à séjourner sans visa pour une durée de 72 heures.  Toutefois, le projet de décret définissait un certain nombre de restrictions : la liste des pays dont les ressortissants pourront séjourner en Russie sans visa pour une durée de 72 heures comprenait certains États européens, ainsi que les Etats-Unis, le Canada, l’Australie, le Japon, la Chine, la Corée et Singapour. Si le projet de loi est adopté, l’entrée sans visa en Russie ne concernera que 11 aéroports, dont trois aéroports de Moscou (Domodedovo, Cheremetievo et Vnoukovo), l’aéroport Poulkovo de Saint-Pétersbourg, l’aéroport de Kazan, l’aéroport Koltsovo d’Ekaterinbourg, l’aéroport d’Adler-Sotchi, l’aéroport de Khabarovsk, l’aéroport Tolmatchevo de Novossibirsk, l’aéroport Knevitchi de Vladivostok ainsi que l’aéroport Khrabrovo de Kaliningrad. Notons que cette possibilité ne concernera que les passagers étrangers ayant opté pour les compagnies russes : au printemps dernier, le gouvernement avait justifié cette décision par la volonté de soutenir les compagnies russes.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.