Iakoutsk, ville habitée la plus froide sur Terre

Iakoutsk repose sur un sol gelé en permanence et plusieurs de ses bâtiments sont construits sur des pilotis pour assurer leur stabilité. Crédit : Lori / Legion Media

Iakoutsk repose sur un sol gelé en permanence et plusieurs de ses bâtiments sont construits sur des pilotis pour assurer leur stabilité. Crédit : Lori / Legion Media

Située sur les bords du fleuve Lena, un des plus longs du monde, Iakoutsk endure des températures hivernales dont la moyenne avoisine les -40° C. Mais en été, le thermomètre indique souvent 30° C.

Située sur les bords du fleuve Lena, un des plus longs du monde, Iakoutsk endure des températures hivernales dont la moyenne avoisine les -40° C, créant un nuage de brouillard qui cache la ville. Iakoutsk est synonyme d’extrême : le thermomètre indique souvent 30° C en été.

Malgré ce climat extraordinaire, Iakoutsk compte 200 000 habitants, population qui n’a cessé d’augmenter pour rapidement devenir une des villes les plus dynamiques de l’Extrême-Orient russe. Elle est la capitale de la République de Sakha, vaste territoire presque de la taille de l’Inde, mais dont la population est de moins d’un million d’habitants. Iakoutsk est principalement peuplée d’autochtones tels que les Iakoutes, les Evenks et les Évènes. Pour les personnes intéressées par les coins les plus éloignés de Russie, visiter Iakoutsk est un must.

Un groupe d’explorateurs cosaques a découvert Iakoutsk en 1632. L’endroit n’était qu’un petit campement jusqu’à la fin du XIXe siècle, lorsque de l’or a été découvert dans la région. Construire une des villes les plus au Nord du monde a posé pas mal de défis : Iakoutsk repose sur un sol gelé en permanence et plusieurs de ses bâtiments sont construits sur des pilotis pour assurer leur stabilité.

Crédit : RIA Novosti

Avant la conquête de l’Extrême-Orient par les Russes, la plupart des tribus indigènes de la République de Sakha étaient semi-nomades et élevaient des rennes. Beaucoup se sont converties à la religion orthodoxe russe et ont été plus tard forcées d’apprendre le russe durant la période soviétique. Iakoutsk compte un grand nombre de lieux où les visiteurs peuvent apprendre l’histoire hors du commun de la région, tous situés dans un centre-ville dont on peut facilement faire le tour à pieds.

Jour 1

Si vous êtes arrivés à Iakoutsk après un long voyage par voie terrestre, vous aurez certainement besoin d’un café pour vous remettre. Commencez donc votre première journée au café Jonathan (26, rue Iaroslavskovo). Marchez ensuite vers le Sud de cette même rue en direction du Musée du Mammouth (au numéro 81). La couche de glace éternelle sur laquelle repose Iakoutsk a préservé plusieurs de ces animaux géants qui ont un jour erré en Sibérie. Des squelettes de mammouths y sont exposés, ainsi que des pachydermes empaillés. Le musée d’Archéologie et d’Ethnographie adjacent offre quant à lui un aperçu de la culture et de la vie quotidienne des autochtones en République de Sakha.

Puis, dirigez-vous vers l’Est sur la rue Koulakovskovo, et tournez à gauche sur l’avenue Lénine. Vous pourrez y visiter le Musée régional (au numéro 5/2) qui propose des expositions sur la nature de la région et les premières colonies russes. Sinon, continuez sur l’avenue Lénine et tournez à gauche sur la rue Kirova pour faire un saut au musée de la Guimbarde au 31. Ce petit instrument est très répandu dans plusieurs cultures asiatiques. Les musiciens tiennent l’armature de la guimbarde entre leurs dents ou leurs lèvres et pincent la membrane, changeant les notes selon le volume d’air dans leur bouche ou la forme de leur visage.

Crédit : RIA Novosti

Si vous désirez vous balader et déjeuner, allez vers le Sud de la rue Kirova sur la place Lénine et la vieille ville de Iakoutsk. Arrêtez-vous sur le chemin au Kemelok (31, rue Ordjonikidze) pour goûter à la nourriture iakoute, ou tournez à gauche sur l’avenue Lénine au Tamerlan (place Ordjonikidze) pour un barbecue mongole et des chachliks (brochettes russes).

Dans l’après-midi, passez au musée d’Art national (9, rue Kirova) sur la place Lénine afin d’admirer des œuvres iakoutes ou russes.

Une fois la nuit tombée, pensez à prendre un taxi pour vous rendre en dehors de la ville à Tchotchour Mouran (7ème kilomètre de la route Viliouski) où vous pourrez profiter d’une splendide vue de Iakoutsk et d’un somptueux dîner composé de plats typiques, comme le poisson ou le renne. Sinon, vous pourrez toujours rester en ville et assister à un spectacle au théâtre Sakha (place Ordjonikidze).

Jour 2

Si vous visitez Iakoutsk durant les mois les plus chauds, effectuez une croisière sur la Lena. À juste un jour de bateau de la ville se trouve le Parc naturel des colonnes de la Lena, une série spectaculaire de colonnes de calcaire qui ont récemment été déclarées patrimoine mondial de l’UNESCO. Réservez une excursion via www.askyakutia.com ou une des agences de voyage du centre.

À Orto Doydu, parc naturel situé juste au Sud de Iakoutsk et sur le chemin vers la ville de Pokrovsk, les visiteurs peuvent observer des animaux de l’Extrême-Orient. En été, fuyez quelque peu la chaleur grâce au « Royaume du permafrost », attraction touristique en périphérie de la ville composée d’un système de tunnels profonds de 150 mètres où la température ne dépasse jamais -5° C. L’endroit propose également des informations sur le permafrost de Iakoutsk, ainsi que des sculptures de glace, une patinoire et un bar servant de la vodka dans des verres faits de glace. Rassurez-vous, le musée fournit des vêtements pour supporter le froid hivernal à l’intérieur.

Royaume du permafrost, attraction touristique en périphérie de la ville composée d’un système de tunnels profonds de 150 mètres où la température ne dépasse jamais -5 °C. Crédit : RIA Novosti

Essayez d’organiser votre voyage dans la République de Sakha durant un de ses festivals. Chaque année, le dernier week-end du mois de juin, des gens de toute la Iakoutie se rassemblent dans le village de Jetaï, juste à l’extérieur de Iakoutsk, pour le festival d’Ysiakh, où les habitants locaux mettent des costumes traditionnels et réalisent des danses et performances. En hiver, visitez Iakoutsk à la fin mars et louez une voiture pour vous rendre à 650 kilomètres au Nord à Oïmiakon, qui serait le lieu habité le plus froid sur Terre, pour le Festival du « pôle du froid » comprenant de la musique et des courses de rennes.

Comment s’y rendre ?

Les vols vers Iakoutsk peuvent coûter cher, mais en s’y prenant à l’avance et en se montrant flexibles au niveau des dates, vous pourrez trouver un aller-retour avec des vols directs de Moscou, Novossibirsk, Vladivostok ou Khabarovsk pour environ 365 euros. La compagnie aérienne russe S7 propose les meilleurs prix.

Voyager par la terre prend beaucoup plus de temps, mais l’aventure vaut le coup. La Magistrale Amour-Iakoutie (MAIA), qui proposera des trajets en train vers Iakoutsk, devrait être achevée en 2014. Avant que le dernier tronçon ne soit terminé, vous pourrez toujours prendre le train vers Aldan ou Tommot. De là, des voitures privées offrent un transport raisonnable pour les 450 à 500 kilomètres restant vers Iakoutsk. Si vous traversez la Russie en train et voulez inclure Iakoutsk dans votre itinéraire, faites escale à la Magistrale Baïkal-Amour (BAM) et prenez la MAIA dans la ville de Tynda.

Où loger ? Essayez l’hôtel « Polar Star » (24, avenue Lénine) à quelques pas du centre historique de Iakoutsk et de tous les principaux sites touristiques de la ville. Le prix des chambres commence à 110 euros par nuit.

 

Et vous quel endroit voulez-vous visiter en Russie ? Tweetez @larussie #voyage


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.