5 voyages à la mer pour cet automne

Les Galápagos russes, la plongée sous glace, une croisière sur les mers du Nord ou du kitesurf dans la mer du Japon ?

Plongée sous glace au-delà du cercle Arctique


Source : Lori Images

Coût de l’hébergement : à partir de 100 par jour pour une chambre d’hôtel

Coût de la plongée: à partir de $70 par jour

Condition obligatoire pour effectuer la plongée: avoir obtenu les certificats Advanced OWD PADI et Dry Suite PADI

La mer de Barents est une masse d’eau située à la frontière entre l’océan Atlantique Nord et l’océan Atlantique Sud, bordée par la Russie et la Norvège. Elle est entièrement située au-delà du cercle polaire Arctique ; sur ses côtes la météo est instable, mais, sous l’eau, tout est prévisible : 5-7° C en hiver, 10-14° C en été.

La mer de Barents est une destination incontournable pour les amateurs de la plongée sous glace. Elle abrite une multitude d’espèces biologiques : des anémones géantes, des colonies de Laminaires, des oursins et des mérous, mais aussi des crabes de Kamtchatka, introduits ici par les scientifiques soviétiques à titre d’expérience.

D’ailleurs, les crabes se sont parfaitement acclimatés. Aujourd’hui, les pinces de certains individus atteignent les deux mètres. Il faut dire que les îles de la mer de Barents sont une alternative économique aux Galápagos. Les mouettes, cormorans, macareux et autres oiseaux locaux ne craignent pas l’homme et viennent volontiers vers les touristes.

Réserver votre voyage

En savoir plus sur la plongée dans les mers russes

Kitesurf économique dans la mer du Japon


Source : Lori Images

Coût de l’hébergement : à partir de 50 $ par jour et par cabane

Coût de la restauration : 20 $ par jour et par personne

La mer du Japon est bordée par les côtes russes, japonaises, nord et sud-coréennes. La langue de Nizimov est une bande de terre de 100 m de large et de 5 km de long, située à proximité de Vladivostok. Elle sépare la baie de l’Expédition de la baie Reid Pallada dans la mer du Japon, c’est un spot préféré des kitesurfeurs.

Idéalement, il faut s’y rendre en automne, car il est plus facile de prévoir précisément la direction et la force du vent. Préparez-vous à des conditions de vie frugales : petites cabanes (2-3 m3) ou tentes, réchauds à gaz, toilettes extérieures et eau chaude disponible le soir uniquement.

Outre le kitesurf, les visiteurs de la langue de Nizimov pourront goûter à d’autres éco-loisirs : la baie Sivoutchia, située à proximité, est parfaitement adaptée au surf classique en été car les vents du Sud-Est créent de grosses vagues. Pour quelques 5 $ seulement, vous pourrez visiter les gîtes des loutres de mer. Et, à la mi-septembre, vous pourrez rejoindre les champs de lotus en voiture.

Réserver votre voyage  (en langue russe ; pour réserver un voyage en anglais, merci de contacter agent@shamora.info)

Regarder la rose des vents de la langue de Nizimov

Voyage en solo sur la Baltique


Source : Lori Images

Coût de l’hébergement : 10 à 20 $ pour une chambre d’hôtel

La presqu'île de la Vistule est un cordon littoral formant une très fine presqu'île de 65 km de long, partagée par la Russie et la Pologne. C’est une alternative méditative aux vacances au célèbre isthme de Courlande, très touristique. Vous pouvez rejoindre la presqu’île depuis la ville de Baltiisk en ferry, qui peut transporter une centaine de personnes à la fois.

La presqu'île de la Vistule est parsemée de hangars d’avions abandonnés : dans les années 1930, la presqu’île accueillait l’aérodrome allemand de Neutief, dont il subsiste des constructions délabrées en briques et des pistes de décollage.

Des fondations distordues des plateformes de défense côtière émergent un peu partout sur les versants côtiers, alors que le sable est jonché de douilles rouillées.

Le principal avantage de la presqu'île de la Vistule par rapport à d’autres stations de la région de Kaliningrad est l’absence quasi-absolue de touristes. La population locale s’élève à 1 200 habitants.

Vous n’aurez pas à vous battre pour trouver un spot sur la plage, mais vous n’y trouverez aucun loisir autre que la baignade, les bains de soleil et les promenades. Pour vous divertir, vous pourrez vous rendre à Svetlogorsk, Zelenogradsk ou encore à Kaliningrad, les principales stations de la Baltique russe.

Réserver votre voyage(en langue russe)

Regarder les photos de l’aéroport allemand de Neutief

Les bains des khans sur les bords du plus grand lac du monde


Source : Lori Images

Coût de l’hébergement: à partir de 40 $ pour une chambre d’hôtel

La mer Caspienne, située sur la même latitude que le Nord de l’Italie et le Sud de la France, est, en réalité, le plus grand lac du monde. L’une des plus anciennes villes russes, Derbent, dans la république du Daguestan, se situe sur ses côtes. En 2015, la ville fêtera le 2000e anniversaire de sa fondation.

Ces derniers temps, la mer Caspienne gagne de plus en plus sur la ville, et le risque de voir Derbent devenir la Venise du Daguestan est grand. Tant qu’il n’est pas trop tard, cela vaut le coup de découvrir ses curiosités.

La ville est particulièrement célèbre pour son ancienne citadelle iranienne Narin-kala, qui abrite des bains antiques des khans, mais aussi une prison qui s’apparente à un sac souterrain en forme de cruche, le goulot fermé par une grille et les murs en déclive qui empêchent les prisonniers de s’échapper.

Vous pourrez également bénéficier d’une visite guidée de l’usine locale de brandy et vous reposer dans sa salle de dégustation. La boutique de l’usine propose des coffrets cadeau à partir de 10 $ pour une bouteille de brandy.

Réserver votre voyage (en langue russe)

Regarder les photos de Derbent

Une croisière sur les mers du Nord


Source : Lori Images

Coût de l’hébergement : à partir de 70 pour une chambre d’hôtel

Coût du voyage : à partir de 6 800 $ pour 14 jours

Laissez-passer : Le district autonome de Tchoukotka fait partie d’une zone frontière, et un laissez-passer est donc nécessaire pour s’y rendre. L’agence qui organisera votre voyage prendra en charge les formalités d’obtention de ce laissez-passer.

La Tchoukotka propose de nombreux loisirs touristiques : vous pouvez, par exemple, partir en croisière sur les mers du Nord qui s’arrête dans la baie de Gavriil, sur les îles Komandorski et sur l’île Yttygran. Cette dernière abrite « l'Allée des baleines » : des rangées de crânes et de mâchoires de baleines du Groenland (baleines boréales à moustache).

Il n’y a pas de chemins de fer à Tchoukotka, aussi le transport est assuré par motoneiges, hélicoptères ou traîneaux à chiens. Pour rencontrer les chiens esquimaux, vous devrez vous rendre dans l’une des colonies esquimaudes éloignée, par exemple, à Ouelen, mondialement célèbre pour son atelier de sculpture sur os. 

Ici, vous pourrez vous procurer des souvenirs tels que le tambour esquimaux, des supports pour portable en disque invertébral de baleine ou des figurines en pénis de morse.

Réserver votre voyage

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.