Un week-end à Irkoutsk

Crédit photo : Slava Stepanov

Crédit photo : Slava Stepanov

Irkoutsk se situe en Sibérie, au confluent des rivières Irkout (d’où elle tire son nom) et Angara. Fondée en 1661, la ville d’Irkoutsk est plus âgée que Saint-Pétersbourg de 42 ans. Au fil des ans, elle s’établit comme une importante cité marchande, reliant les principales routes commerciales entre la Russie et la Chine, pour devenir au XIXème un haut lieu d’exil politique.

Vendredi

Aujourd’hui, Irkoutsk constitue un important centre culturel, industriel et scientifique, et une destination touristique de la Sibérie particulièrement prisée.

En général, les voyageurs y font une halte de 2-3 jours, la ville étant un lieu de transit menant vers le célèbre lac Baïkal, connu pour être le plus profond du monde.

Vendredi

14:00 Gloire éternelle aux héros

Le meilleur point de départ pour une visite de la ville est le quai Nijnaïa Naberejnaïa. C’est l’un des endroits les plus pittoresques d’Irkoutsk, où les bateaux arrivant depuis la rivière Angara avaient l’habitude d’être amarrés.

Le quai offre une vue imprenable sur Angara. Derrière, vous pourrez également observer la Cathédrale de l’Epiphanie (Bogoyavlenski), église orthodoxe érigée au XVIIIe siècle et l’un des plus anciens bâtiments en pierre de la ville.

En empruntant le petit pont qui passe au-dessus de la route, on aboutit au Mémorial de la Victoire, qui se compose de deux éléments, une stèle centrale sur laquelle sont gravés les noms des héros de l’Union soviétique natifs d’Irkoutsk, et une flamme éternelle.

A ses pieds, des lycéens montent la garde. Ils sont nombreux à vouloir faire partie de la garde d’honneur de la flamme éternelle. Sur la place, se trouve la Mairie, que les locaux appellent plus communément la « Maison grise ».

17:00 L’insurrection des Décembristes

Non loin des quais, dans la rue des Décembristes, il est possible de se promener des heures durant. C’est l’une des plus anciennes rues de la ville. Elle doit son nom à l’affrontement qui s’est déroulé ici en décembre 1917, entre la Garde Rouge et les contre-révolutionnaires nobles.

Sur cette même rue, on retrouve les maisons à deux étages en bois typiques de l’époque du siècle dernier. Elles appartenaient à des familles aristocratiques russes aux noms familiers : le prince Volkonski, Golitsyne, ou Troubetskoï.

19:00 Dîner rue Karl Marx

Au détour de la rue des Décembristes, les intéressés pourront se restaurer dans la rue Karl Marx, avenue centrale de la ville. Les bonnes adresses culinaires ne manquent pas, mais nous vous conseillons le Prego, un petit restaurant italien situé au 15A de la rue Karl Marx.

Si vous n’aimez pas la cuisine italienne, vous pourrez aussi vous délecter avec des mets bouriates dans le restaurant Khan-Buuza (38, rue Karl Marx). A la carte, figure le plat national bouriate, le buza, plus connu en Russie sous le nom de puza.

Ce sont des ravioles, fourrées de boulettes de viandes à l’oignon, cuites à la vapeur, et qui ressemblent par leur forme à une yourte. En bouriate, « buza » se traduit par « viande enroulée dans la pâte ».

21:00 La vie nocturne de la ville

Pour débuter la soirée, le Harat’s Pub, dans la rue de la Révolution d’Octobre, est idéal (situé au numéro 1). Les week-ends, le bar invite des groupes locaux à se produire, organise des concours de fléchettes, des concours de poésie, et encore bien d’autres activités.

Mais vous pourrez également vous rendre dans la rue Oulan-Bator, où se trouvent d’autres clubs en vogue comme le Mégapolis ou l’Izioum (au numéro 4).

Samedi

Samedi

10:00 Petit déjeuner avec vue

Pour bien commencer la matinée, rien de tel que de prendre le petit-déjeuner au café «Monet», au 42 de la rue Gagarine. Vous pourrez ainsi profiter de la vue sur le quai Gagarine.

A 47 km de la route du Baïkal, le musée architectural et ethnographique Taltsy présente une collection unique de monuments de l’histoire et de l’architecture des peuples de la Sibérie orientale des XVII-XXe siècles.

Il compte parmi les cinq plus grands musées à ciel ouvert de Russie. Avec un territoire de 67 hectares, le musée propose plus de 40 monuments architecturaux et pièces historiques en bois, retraçant la vie du village sibérien au XVIIe siècle.

Crédit photo : Slava Stepanov

Le musée est ouvert même pendant les jours fériés : Noël, Pâques, Pentecôte ou Mardi Gras.

Pour s’y rendre, un bus part de la gare routière (11, rue de la Révolution d’Octobre). Des tours individuels sont également organisés.

Prochaine destination possible, Listvianka, à environ 70 km d’Irkoutsk. A l’entrée du village, s’élève la Pierre du Shaman, symbole du Baïkal. En face, un marché permanent vous permettra de goûter à la spécialité locale, le cisco, un poisson du Baïkal qui se mange chaud et fumé. C’est aussi l’occasion d’acheter de nombreux souvenirs.

20:00 Borchtch aux pruneaux

De retour à Irkoutsk, le restaurant Rassolnik vous accueillera avec sa délicieuse cuisine russe. Le chef du restaurant vous régalera avec son borchtch aux pruneaux, son poisson salé et son authentique thé aux herbes de Sibérie. Mieux vaut donc réserver à l’avance.

Dimanche

Crédit photo : Slava Stepanov

Dimanche

L’histoire d’Irkoutsk est, depuis ses débuts, associée à l’exil. En 1753, lorsque la peine de mort est abolie, une nouvelle punition est introduite, la « mort politique ». Le coupable est privé de tous ses privilèges sociaux et politiques, et envoyé en exil dans un village reculé de Sibérie.

Il n’est pas rare d’y voir des fonctionnaires, des aristocrates, des personnalités politiques ou gouvernementales, ayant eu une grande influence sur l’histoire de la région.

13:00 Hommage aux Décembristes

Le musée-mémorial historique de la région d’Irkoutsk dédié aux Décembristes se situe dans le centre historique de la ville.

Il est composé de maisons commémoratives, réparties entre deux domaines appartenant l’un au prince S. P. Troubetskoï, l’autre au prince S. G. Volkonski, respectivement ouverts au public en 1970 et en 1985.

L’intérieur présente des reliques uniques, héritées des familles décembristes. Les instruments de musique ayant appartenus à Maria Volkonskaïa font la fierté du musée.

On y trouve le seul piano pyramidal au monde de la fin du XVIIIe siècle encore en marche, ainsi qu’une boîte à musique d’une grande rareté, fabriquée en Suisse au milieu du XIXe siècle. Des visites guidées de la maison-musée ont lieu chaque samedi et dimanche, à 13:00 et 15h:00. 

 

Comment se rendre à Irkoutsk ?

Irkoutsk se situe à plus de 4 000 km de Moscou. Le billet d’avion coûte autour de 750 euros, le vol dure environ 5,5 heures. Ceux qui ne craignent pas les longs trajets pourront s’y rendre en train. Le voyage dure 3 jours, pour un coût d’environ 150 euros.

Les hôtels

Irkutsk Hotel  

44 boulevard Gagarine, 664055 Irkoutsk

Baikal Business Center Hotel    

279 rue Baikalskaya, 664050 Irkoutsk

Europa Hotel    

69 rue Baikalskaya, 664047 Irkoutsk

Hôtels

Irkutsk City Lodge

124/2 rue Baikalskaya, 664046 Irkoutsk

Irkutsk Hostel

23A/1 rue Jelyabova, 664019 Irkoutsk

Dobriy Kot  

22 rue Rumyantseva, 664005 Irkoutsk

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies