Dix choses à savoir sur le bombardier Sukhoï-24

Un Sukhoï Su-24.

Un Sukhoï Su-24.

Sukhoi.org
Le Sukhoï Su-24, l’avion qui a été abattu par l’armée de l’air turque le 24 novembre, joue un rôle clé dans les opérations russes contre les cibles désignées comme terroristes en Syrie. RBTH présente dix choses à savoir sur l’un des avions militaires russes les plus utilisés.

1. Le Sukhoï Su-24 est un bombardier supersonique tous temps développé en Union soviétique à la fin des années 1960 et au début des années 1970.

2. Cet avion biplace et biréacteur à géométrie variable est conçu pour mener des frappes à très basse altitude. Il fut le premier avion soviétique à inclure un système numérique intégré d’attaque et de navigation.

3. Bien que l’avion soit nommé Fencer dans la nomenclature de l’OTAN, les équipages soviétiques l’ont rapidement surnommé « Chemodan » (la valise) pour sa versatilité et son armement.

4. Son déploiement en Allemagne de l’Est en 1979 et les capacités visibles de l’appareil inquiétèrent les services de renseignement de l’OTAN. Cette peur occidentale était en partie basée sur la supposition que cet appareil utilisait des turbopropulseurs qui lui auraient conféré un plus grand rayon d’action.

5. L’armée de l’air soviétique utilisa une grande quantité de Su-24 en Afghanistan en 1984, et l’appareil fut à nouveau engagé dans le conflit tchétchène dans les années 1990.

6. Le Sukhoï Su-24 reste en activité en Algérie, Angola, Azerbaïdjan, Biélorussie, Iran, Kazakhstan, Libye, Syrie, Ukraine et Ouzbékistan, et bien sûr, en Russie. Il a également servi dans l’armée de l’air irakienne.

7. La Russie utilise 577 de ces avions, dont 447 dans l’armée de l’air et 130 dans la marine.

8. Le 10 avril 2014, des Su-24 ont « harcelé » le nouveau destroyer américain USS Donald Cook en Mer Noire, volant autour de lui plusieurs fois à courte portée. Le navire américain se déplaçait le long des eaux territoriales russes.

9. Les modèles existants du Su-24M et Su-24K subissent un programme de modernisation et de rallongement de leur durée de vie, incluant un GPS, des affichages multifonctions, des générateurs de cartes électroniques et les derniers armements, tels que les missiles air-air R-73 (AA-11 Archer). La version mise à jour est appelée Su-24M2.

10. En décembre 2014, le ministre de la défense britannique a revu les plans de défense des îles Malouines après des rapports des médias britanniques selon lesquels la Russie avait proposé de louer 12 Sukhoï SU-24 à l’Argentine en échange de denrées tels que du bœuf et du blé. Le tabloïd britannique The Sun a rapporté qu’il s’agissait d’un plan argentin pour reprendre les îles avec le soutien de la Russie. Le gouvernement argentin a répondu qu’il n’avait « jamais considéré » la possibilité de louer les appareils russes.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.