La première centrale nucléaire flottante au monde entre en service en Russie

L’Akademik Lomonossov en 2019

L’Akademik Lomonossov en 2019

Pavel Lvov/Sputnik

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

En ce 22 mai, l’Akademik Lomonossov, la première centrale nucléaire flottante au monde, est entrée en exploitation dans le Grand Nord russe, a affirmé la compagnie Rosenergoatom en ayant la responsabilité.

« À compter d’aujourd’hui, le projet d’installation de la centrale nucléaire flottante dans la ville de Pevek, dans le District autonome de Tchoukotka, peut être considéré comme achevé avec succès. Elle est maintenant pleinement devenue la 11e centrale nucléaire exploitée industriellement en Russie et la plus septentrionale du monde », a à cette occasion déclaré Andreï Petrov, directeur général de la société.

Cette dernière assure par ailleurs que le site répond à toutes les normes en vigueur, notamment en matière d’écologie, de risque incendie et de standards sanitaires.

Pour rappel, dotée de deux réacteurs d’une puissance de 35 mégawatts chacun, cette centrale est destinée à remplacer celles de Bilibino (nucléaire) ainsi que de Tchaoun (charbon), et à devenir la principale source d’énergie de la Tchoukotka, l’une des régions les plus reculées du pays. Bâtie à Saint-Pétersbourg à partir de 2007, elle avait entrepris de longer le littoral arctique de la Russie en 2018 afin de rejoindre son port d’attache, en Extrême-Orient.

Dans cet autre article, nous répondions aux nombreuses inquiétudes concernant la sécurité de ce projet.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies