Yandex présente son premier taxi sans conducteur

Le géant russe de l’Internet réalise une nouvelle percée.

Le géant russe de l’Internet réalise une nouvelle percée.

Yandex
La voiture a fait un tour dans une zone industrielle à une vitesse d’environ 13km/h, a recueilli un passager, contourné les piétons et franchi une ligne d’obstacles composée de plusieurs tonneaux.

L’un des plus grands opérateurs Internet russes, Yandex, a présenté son premier prototype de taxi sans conducteur.

Les technologies utilisées par Yandex reposent sur les recherches menées par le groupe, ainsi que sur des équipements largement accessibles. Ainsi, on peut voir sur la vidéo que la voiture est équipée d’une carte graphique Nvidia GTX GPU et d’un lidar (technologie de mesure à distance) de Velodyne.

Les représentants du groupe expliquent que ses spécialistes ont testé les produits initialement développés pour leurs services Yandex.Maps et Yandex.Navigator.

« Nous utilisons les données anonymes des utilisateurs de Yandex.Navigator qui nous permettent de comprendre comment guider correctement une voiture dans une ville présentant des embouteillages, des limitations de vitesse, des routes barrées et d’autres incidents », explique le porte-parole de Yandex.Taxi Vladimir Issaïev.

La voiture sans conducteur devrait parvenir à contourner les embouteillages en ville, car elle est équipée d’algorithmes informatiques (également conçus par Yandex), d’intelligence artificielle et de technologies d’apprentissage automatique et de vision par ordinateur. Ces dernières permettent déjà de chercher des places de parking libres et de lire les panneaux de signalisation.

Volant qui tourne, femme à balai et autres problèmes

Actuellement, Yandex travaille sur le cinquième niveau d’autonomie des voitures sans conducteur – la technologie-plateforme qui permettra de se passer entièrement de la participation humaine dans la conduite. Jusqu’ici, personne n’y était parvenu.

En septembre 2016, Uber a lancé plusieurs voitures sans conducteurs dans les rues de Pittsburg et, comme l’indiquaient les passagers, ils ont été surpris de constater à quel point la voiture se conduisait bien toute seule et, en même temps, avec quelle fréquence elle a dû quitter le régime de conduite autonome.

Pittsburg n’est peut-être pas la ville la plus adaptée – elle compte près de 500 ponts et peu de bâtiments. Par ailleurs, le GPS n’apportait pas la précision nécessaire et le personnel d’Uber a dû régulièrement reprendre le contrôle.

En avril dernier, dans les rues de la ville américaine de Phoenix, les passants ont été invités à faire un tour dans un minivan sans conducteur acquis par une filiale de Google. Ce véhicule ne se passe pas non plus d’un conducteur « humain ».

Rappelons que la voiture sans conducteur de Google s’est déjà retrouvée à plusieurs reprises dans des situations étranges et que même la division spéciale du groupe chargée des situations insolites ne sait pas quoi faire lorsqu’une femme à balai en fauteuil roulant motorisé surgit devant le véhicule pour pourchasser un canard ou qu’un piéton saute subitement sur le capot de la voiture.

« Nous n'avons pas connaissance des détails techniques des prototypes que fabriquent ces compagnies. Néanmoins, nous pouvons dire que dans l'ensemble, toutes utilisent actuellement des technologies similaires », a déclaré à RBTH Matveï Kireïev, représentant de Yandex. Selon lui, avant la fin de l'année Yandex souhaite entamer des tests dans les rues de la ville, mais il n'y a toutefois pour le moment pas de base juridique encadrant cette pratique. Ainsi, « avant les tests nous recevrons toutes les autorisations nécessaires », – a ajouté Kireïev.

Le seul point qui a interpellé l’attention du public ayant visionné la vidéo de la Toyota sans conducteur de Yandex, c’est le volant qui tourne à une vitesse inhabituelle. « Si le volant tourne à 90°, cela ne signifie pas que les roues font de même. C’est une particularité technique de la voiture. Si on regarde bien, on voit que le volant ne tourne pas sans raison, la voiture fait des manœuvres », expliquent les représentants du groupe.

Lire aussi : 

Une ceinture ferroviaire décongestionnera les transports de Moscou

Parade des tramways: un voyage dans le temps pour les Moscovites

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.