Une borne pour voiture électrique surgit dans le fin fond de la Russie

Sergei Shakhidzhanyan/TASS
Un chargeur rapide pour véhicules électriques sera installé prochainement « au milieu de nulle part », plus précisémententre Perm et Ekaterinbourg (deux villes de l’Oural). Telle est la demande formulée par l’unique (selon d’autres données, ils seraient deux) propriétaire du véhicule électrique haut de gamme Tesla habitant à Perm. En effet, la recharge n’est pas suffisante et sa voiture s’immobilise à 30 kilomètres d’Ekaterinbourg.

Alexandre Chavrine habite à Perm (à environ 1200 kilomètres à l’est de Moscou). Il est l’unique – ou peut-être l’un des deux – propriétaire d’une Tesla sur le million d’habitants que compte sa ville. Il a commandé son véhicule aux Etats-Unis et prend le volant avec plaisir, bien qu’il n’y ait aucune borne à l’horizon ni à Perm, ni dans toute la région. Toutefois, il garde le moral au beau fixe et recharge son auto chez lui ou au bureau.

Les problèmes surgissent quand Alexandre doit parcourir une longue distance, par exemple se rendre dans la grande ville la plus proche, Ekaterinbourg, située à 293 kilomètres. A 30 kilomètres de la ville, la batterie se retrouve à plat et le moteur de la belle Américaine cale. Mais la nouvelle qui vient d’arriver devrait lui faire oublier ses déboires.
 
Les compagnies énergétiques se mobilisent
 
La porte-parole de la société Réseaux de distribution interrégionaux de l’Oural (MRSK), Natalia Baldova, a annoncé à la chaîne ETV d’Ekaterinbourg que les compagnies énergétiques placeraient une borne de recharge sur la route reliant Perm à Ekaterinbourg spécialement pour Alexandre Chavrine. Ce « cadeau » coûtera à la société la bagatelle de 300 000 roubles (un peu plus de 4 200 euros). Ces bornes sont fabriquées par l’entreprise russe Fora.

« Le développement d’un réseau de bornes pour voitures électriques est prévu, mais la demande était inexistante », a raconté Alexandre sur le site Properm.ru. En effet, les voitures électriques sont rares dans l’Oural. Par conséquent, la région d’Ekaterinbourg ne dispose que d’une seule borne, tandis que Perm n’en compte aucune.
 
L’avenir appartient à l’électricité

La construction d’une borne entre les deux grandes villes de l’Oural n’est pas simplement un signe de respect envers le propriétaire de Tesla à Perm. Un responsable de Rosseti, le géant russe du secteur énergétique, a indiqué que d’ici 2020, la Russie disposerait de quelque 200 000 véhicules électriques et que le pays abordait d’ores et déjà la créationd’infrastructures appropriées. D’ici 2018, le pays disposera de 1000 bornes de recharge.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.