La station spatiale Mir en neuf faits

Cette photo de la station Mir a été prise depuis la navette spatiale Discovery lors de la mission STS-91 en juin 1998.

Cette photo de la station Mir a été prise depuis la navette spatiale Discovery lors de la mission STS-91 en juin 1998.

Reuters
Il y a trente ans jour pour jour, le 20 février 1986, le premier module de la station de légende Mir était placé en orbite. L’expérience obtenue grâce à sa conception a aidé à mettre en place la Station spatiale internationale (ISS), tandis que la fin de sa course dans l’océan a fait naître des rumeurs sur une mystérieuse bactérie spatiale. Nous vous proposons aujourd’hui d’autres faits intéressants sur la station spatiale Mir.

1. La construction de Mir a exigé de conjuguer les efforts de 280 entreprises soviétiques. Toutefois, l’aboutissement du projet a demandé l’intervention des responsables du Parti communiste de l’URSS : en 1984, toutes les ressources du pays étaient consacrées au programme de conception de la navette Bourane, cet « homologue » du Shuttle américain, tandis que la création de la station avait été gelée.

2. Mir fut la première station internationale et le symbole de l’amitié des cosmonautes de différents pays. Elle accueillit des équipages de France, des Etats-Unis, du Japon, de Grande-Bretagne, de Bulgarie et d’autres pays. Le premier invité étranger de Mir fut le cosmonaute syrien Muhammed Faris en 1987.

Expériences dans l'eau. Crédit : AP

3. Plus de 23 000 expériences scientifiques ont été réalisées à bord de Mir. Elles ont par exemple permis aux scientifiques d’être plus précis dans leurs prévisions des tremblements de terre grâce à l’enregistrement des émissions de particules chargées. Elles ont également consisté à tester la fabrication de nouveaux métaux et alliages dans les conditions de microgravité.

4. Les cosmonautes de Mir ont accompli plus de 78 sorties extravéhiculaires d’une durée totale de 359 heures et 12 minutes. La rumeur dit toujours que la station a été noyée dans le Pacifique le 23 mars 2001 en raison d’une mystérieuse bactérie spatiale qui se serait installée à bord après l’une des sorties.

5. Le record de présence humaine ininterrompue à bord de Mir – compte tenu de la rotation des équipages – constitue 3 642 jours, du 5 septembre 1989 au 26 août 1999.

Un membre de l'équipe russe de contrôleurs de vol rajuste un model de la station Mir. Crédit : AP

6. La station mise en orbite en 1986 n’était en fait qu’un bloc de base auquel sont venus s’ajouter par la suite des locaux d’habitation, des laboratoires et un module d’arrimage pour les navettes américaines. C’était la première expérience de construction d’une station à partir de modules, principe largement employé pour développer l’ISS.

7. C’est à bord de Mir que les équipages ont effectué les premières études sur le comportement de l’homme dans les conditions d’un séjour prolongé en état d’apesanteur. Mir a servi à tester les réactions du corps et du cerveau lors de vols vers d’autres planètes.

8. L’étude de l’exposition aux radiations a permis de réaliser des prévisions sur l’évolution des champs radiatifs. Les scientifiques ont établi ainsi les années dangereuses pour les vols habités en raison d’un taux élevé de radioactivité.

9. Mir avait été conçue initialement pour durer cinq ans, mais suite à la compression du financement, elle est restée en orbite trois fois plus longtemps que prévu.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.