Des chiens thérapeutes pour les aéroports de Moscou

Evgeny Biyatov / RIA Novosti
Des chiens spéciaux pourraient aider les passagers à se calmer avant leur vol dans les salles d’attente des aéroports de la capitale. Cette possibilité est étudiée par l’un des trois aéroports internationaux de Moscou, celui de Cheremetievo.

Les chiens thérapeutes ont fait leur apparition à la veille de Noël dans sept aérogares américaines. Roman Guenis, représentant de l’aéroport moscovite de Cheremetievo a expliqué à m24.ru que les spécialistes russes étaient prêts à étudier cette expérience étrangère pour la mettre en application en Russie.

Les psychothérapeutes à quatre pattes pourraient devenir un moyen supplémentaire de réduire le stress chez les passagers, particulièrement à la veille des fêtes. « Nous sommes prêts à étudier l’expérience de nos collègues américains. Si celle-ci s’avère positive, nous pourrions introduire ce service pour apporter une détente psychologique supplémentaire aux passagers avant le départ », a expliqué Roman Guenis.

Il a souligné que l’aéroport était prêt à étudier les propositions des centres canins susceptibles de fournir des chiens ayant bénéficié du du dressage nécessaire.

Domodedovo, un autre aéroport international de Moscou, ne dispose pas d’animaux psychothérapeutes, mais ce rôle est partiellement assumé par les chiens de service. « Le port aérien compte actuellement plus de 20 recrues canines, dont des malinois, des bergers allemands et des cockers anglais, chouchous de tous les passagers. Les animaux sont bienveillants et sont toujours prêts à interagir avec le public de l’aéroport », explique le service de presse.

Pour leur part, les responsables de l’aéroport de Vnoukovo n’envisagent pas introduire ce type de mesure car ils pensent proposer suffisamment de services de détente émotionnelle et de lutte contre la peur pour les passagers.

Par ailleurs, les spécialistes précisent que pour entretenir une communication constante avec les passagers, les chiens doivent posséder un certain nombre de qualités propres. Les retrievers et les labradors sont les mieux adaptés pour ce rôle.

« Même au sein d’une même race, les caractères des chiens peuvent varier considérablement. Leur personnalité est très importante. L’animal doit être mentalement stable, amical et actif, avec une certaine dose d’infantilisme », explique Vitali Orlov, directeur du centre canin École Orlov. Le spécialiste estime que les animaux aident à soulager le stress et à améliorer l’humeur.

Cependant, il ne sera pas aisé d’organiser une aide psychothérapeutique à l’aide de chiens dans les aéroports, estime le directeur exécutif de l’agence Avia Port, Oleg Panteleev.

« Il existe des règlements concernant les chiens de service. Théoriquement, les chiens utilisés pour la thérapie pourraient y être assujettis. Il sera difficile de les placer dans l’aéroport. Je pense, par exemple, aux zones de restauration publique où la présence des animaux n’est pas souhaitée. Par ailleurs, certains passagers peuvent avoir peur des chiens, d’autres peuvent être allergiques à leurs poils », explique-t-il.

Les chiens psychothérapeutes sont déjà utilisés dans sept aéroports américains : Washington, Chicago, Denver, Cleveland, Los Angeles, Newark et Houston. Plusieurs chiens spécialement formés de différentes races y aident en effet les passagers à surmonter leur stress. Il s’agit principalement de Greyhounds, de bulldogs anglais et de différentes sortes de terriers.

Les animaux se promènent simplement dans les terminaux des aéroports, ceux qui ont besoin d’affection ou de paix peuvent caresser les chiens, leur gratter les oreilles ou simplement passer quelques instants en compagnie de ces animaux.

Source : m24 et Lenta.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.