Russie: à vendre, matériel militaire à petit prix

Crédit : Pavel Lisitsyn / RIA Novosti

Crédit : Pavel Lisitsyn / RIA Novosti

Le ministère russe de la Défense a commencé à vendre une série d'équipements militaires désuets à prix cassés. Les armes et munitions ne sont pas en vente, mais tout le monde pourra se procurer des jeeps de l'armée, des cuisines de campagne et même des bateaux de guerre - même les étrangers.

Le Département de la propriété du ministère russe de la Défense met en vente un grand nombre d'équipements militaires - des cuisines mobiles aux wagons-VIP en passant par les navires déclassés. Les transactions seront effectuées lors de ventes aux enchères.

 La première vente a eu lieu lors du Forum « Armée 2015", qui s'est déroulé du 16 au 19 juin à Koubinka, dans la région de Moscou. 94 lots étaient présentés, regroupant 1 000 unités de technique militaire. Mais la liste des lots sera alimentée en permanence.

Alexander Nazarov, représentant du Département de la propriété du ministère russe de la Défense, explique à RBTH que « les autorités militaires libèrent de la place dans les stocks pour les nouveaux équipements » et « vendent le vieux matériel de service (sauf les armes et les munitions) qui ne risque plus d'être utilisé dans l'intérêt des Forces armées russes ».

Une vente de grande ampleur

La majorité des produits (en particulier ceux présentant un grand degré d'usure) sont achetés par des entreprises privées pour la ferraille ou la revente. Les équipements plus neufs comme les cuisines, les citernes ou la technique automobile trouvent plutôt preneur chez les collectionneurs ou les simples citoyens.

Ces ventes de matériel militaire sont officiellement pratiquées par le ministère depuis 2012, mais c'est seulement aujourd'hui qu'elles ont pris une telle ampleur et se déroulent sous la forme d'enchères. Tout l'argent récolté, selon Nazarov, ira dans les caisses de la Fédération de Russie.

Ceux qui n'ont pas pu acheter d'équipements à Koubinka ont encore leur chance. Selon les informations du Département de la propriété, des enchères auront lieu régulièrement en 2015. Leur date et la liste des lots proposés seront publiées dans le journal du ministère, Krasnaya Zvezda (« Etoile rouge » en français). 120 000 objets devraient être ainsi proposés à la vente sur toute l'année 2015.

Tout le monde peut acheter

Alexander Nazarov souligne que tout le monde peut participer aux enchères, y compris les étrangers. Pour cela il suffit de présenter une traduction notariée du passeport en russe, de fournir ses données bancaires et de remplir une déclaration de participation aux enchères, disponible sur le site officiel du ministère de la Défense.

Le représentant du Département de la propriété prévient qu'acheter ces propriétés aux enchères n'ouvrira aucun « secret technologique ». Tout d'abord parce que le ministère ne vendra ni armes, ni munitions, ensuite parce que les objets présentés à la vente représentent uniquement un intérêt pour la ferraille ou comme des raretés pour les collectionneurs privés.

Le gros de la demande porte sur les différentes versions de camions Oural et de voitures UAZ 452, surnommés « pains » pour leur apparence extérieure. Cette voiture tout-terrain de transport de passagers et de marchandises est dotée de quatre roues motrices. Produite depuis 1965, elle peut être considérée comme un vétéran de la flotte automobile de l'armée.

 

Même si les « pains » ne sont pas encore en vente, ce sont bien eux qui sont les plus demandés, tout comme les vêtements militaires tels que les bottes ou les vestes rembourrées - mais le ministère les vendra par grandes quantités et il sera difficile d'en acheter à l'unité.

Youri S., 78 ans, visiteur de l'exposition, fait remarquer à RBTH que l'on pouvait déjà acheter du matériel militaire auparavant. Les équipements déclassés étaient vendus aux proches du ministère et rares étaient ceux qui pouvaient devenir les heureux propriétaires de matériel de l'armée.

« On s'entendait avec le commandant de l'unité pour recevoir le matériel déclassé à des sommes modiques. C'est comme ça qu'un ami a acheté un « pain » avec lequel nous allions ensuite à la chasse. Pour les chasseurs, c'est la voiture idéale, elle peut passer par tous les terrains. Grâce à ces ventes, les voitures militaires de ce type peuvent être achetées par tous ceux qui en ont les moyens », conclut Youri.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.