Cinq nouveautés en matière d’armes antiterroristes

Fin octobre, le XVIIIème salon international dédié à la sécurité intérieure des Etats Interpolitex 2014 s’est déroulé sur le territoire du Centre panrusse des expositions (VDNKh). Ce salon fait office de plateforme de démonstration des armements et technologies utilisés par les forces de sécurité et de défense en charge de la sécurité intérieure des Etats et de la lutte antiterroriste.

Le drone tactique Zala 421-08M

 
Crédit : Olga Sokolova

Le Zala 421-08M est un petit drone aérien capable d’opérer dans toutes les conditions météorologiques et de voler malgré des vents d’une vitesse allant jusqu’à 20 mètres par seconde, de jour comme de nuit.

Le Zala 421-08M est intégré à un kit portable comprenant deux drones, une catapulte, des batteries et un poste de contrôle. Ce kit tient dans un sac à dos pour un poids d’environ 20 kg, rendant possible son transport par un seul soldat.

Grâce aux batteries intégrées au drone, l’appareil peut rester en vol durant près de 80 minutes. Les préparatifs de lancement du drone ne prennent pas plus de 5 minutes. Il est possible de propulser l’appareil dans les airs en utilisant la catapulte, ou bien manuellement.
 
« Ce kit portatif ainsi que ses nouveaux équipements dédiés ont été spécialement conçus pour les militaires », a déclaré au correspondant de RBTH le représentant de « Zala Aero Group », Nikita Zakharov.

« Ces derniers se fixent à l’appareil au moyen d’une suspension magnétique, ce qui permet une stabilisation optimale de l’image retransmise au sol. Notre drone dispose aussi d’un module automatique de suivi de cibles, c’est absolument révolutionnaire. Si l’on compare le Zala 421-08M aux modèles analogues de cette catégorie de fabrication américaine ou israélienne, notre drone les surclassent dans tous les domaines : l’autonomie en vol, le rayon d’action (15km), les conditions météos, sans parler de la qualité de l’image. L’appareil est en outre pratiquement inaudible et invisible ».

Une autre particularité unique du kit réside dans la possibilité de recharger les batteries en utilisant la chaleur d’un feu. « Les batteries sont placées au milieu d’un feu couvert et se rechargent grâce à l’énergie tirée de la chaleur », ajoute Nikita Zakharov. 

Le véhicule blindé KamAZ

Crédit : Olga Sokolova

Dans le domaine des véhicules blindés, deux nouveautés dignes d’intérêt ont été présentées lors de cette édition 2014 du salon Interpolitex. Ces deux véhicules ont été conçus et seront produits dans les usines du constructeur KamAZ.

La première nouveauté est le véhicule militaire blindé (VMB) Typhon 4X4 d’une capacité de dix places. À la différence de la célèbre version 6X6 du Typhon, KamAZ a entrepris de sa propre initiative et à ses frais le développement de cette version 4X4 du véhicule. La phase d’essai du nouveau VMB sera achevée d’ici la fin 2015.  

Le Typhon, dans sa version 4 roues motrices, peut être rangé dans la catégorie des véhicules à l’épreuve des balles et capables de protéger ses passagers contre les mines. Ce VMB peut être équipé de différents types de modules de combat commandés à distance composés de différentes combinaisons d’artillerie légère et d’armements d’infanterie lourde. Ce Typhon version 4X4 est équipé d’un moteur diesel Cummins de 350 chevaux dont la production est entièrement assurée par les usines KamAZ.


Crédit : Olga Sokolova

La seconde nouveauté est également un véhicule blindé pouvant embarquer dix passagers : le Patroul. Il s’agit d’un véhicule extrêmement mobile capable de transporter des passagers, différentes cargaisons, différents systèmes de remorquage, d’installation d’armes ou de matériel militaire. 

Le véhicule a été créé sur la base du châssis du camion KamAZ-43501 et embarque un moteur Cummins de 261 chevaux lui permettant d’atteindre la vitesse de 100km/h.

Le projet de vedette LAKY 15MJ

Crédit : Olga Sokolova

Il s’agit d’un nouveau projet porté par la société « Ozernaïa verf » de Saint-Pétersbourg. Cette embarcation  peut faire office de navire de soutien de plongeurs, de patrouilleur et de service dans les zones côtières, aux embouchures des grands fleuves, ainsi que dans les basses eaux des voies navigables intérieures.  

« Ce canot est unique dans la mesure où ce sont des canons à eau qui font office de moteurs, explique la représentante de la société, Ekaterina Poddoubnaïa. Il est possible de réduire de manière significative le tirant d’eau de l’embarcation (0,6 m) afin de lui permettre d’opérer dans des eaux de faible profondeur »Le LAKY 15MJ est propulsé par deux moteurs diesel VOLVO Penta de 260 chevaux couplés à deux canons à eau.   

Le complexe robotisé multifonction OURAN-14

Crédit : Olga Sokolova

Le caractère unique de ce véhicule-robot à chenilles conçu pour éteindre les incendies en milieu naturel réside dans la simplicité et la sécurité de son pilotage : l’utilisation de l’OURAN-14 permet d’éviter tout contact de l’opérateur humain avec le feu dans la zone de l’incendie. 

L’OURAN-14 est équipé d’un moteur d’une puissance de 240 chevaux lui permettant d’atteindre la vitesse de 12 km/h. Grâce à son réservoir d’un volume de 2000 litres et la puissance de ses pompes, le robot est en mesure d’éteindre des foyers d’incendie à l’aide d’eau ou de mousse à une distance de 35 à 50 mètres.   

Le système de poste de tir blindé R-FORT  

Crédit : Olga Sokolova

Le FORT est conçu pour la protection des personnels contre les tirs d’armes légères. Selon le représentant du concepteur, la société Ronix, les forces intérieures pourraient devenir les principaux clients de ce système. Le principal atout du R-FORT réside dans la possibilité de mettre en place rapidement une position fortifiée dans des endroits peu adaptés.   

Les principaux éléments du système sont des sections-boucliers équipés de panneaux blindés offrant une protection contre les impacts de balles de calibre 7,62 mm et 5,45 mm tirées jusqu’à 10 mètres de distance.    

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.