Voitures autonomes, camions volants et robots sexys : l'avenir selon les futurologues

Voitures autonomes, bus et camions volants, automobiles électriques, robots capables de socialiser et de faire l'amour : il ne s'agit pas de science-fiction, mais de notre avenir proche, auquel nous devons déjà nous accomoder, estiment les grands futurologues et designers automobiles du monde.

Crédit photo : Daria Kezina

La ville russe d'Ekaterinbourg (à 1 400 km à l'est de Moscou) a récemment accueilli une exposition internationale des innovations industrielles Innoprom. Les futurologues mondiaux ont présenté dans le cadre de l'événement plusieurs scénarios du développement de technologies pour les années à venir. Découvrez avec RBTH les inventions les plus intéressantes qui vont bientôt voir le jour.

Camions volants, motos gyroscopiques et voitures autonomes

D'ici dix à quinze ans, les voitures habituelles tomberont en désuétude et l'industrie automobile cessera d'exister, tandis que la profession de designer automobile sera remplacée par celle de « concepteur de la mobilité » : voici une prévision annoncée durant Innoprom par Chris Bangle, chef d'un des bureaux de conception les plus célèbres au monde Chris Bangle Associates et l'ex-designer-en-chef du groupe BMW (1992-2009).

Comme l'estime M. Bangle, les automobiles modernes sont trop complexes, lourdes et chères, et ne remplissent pas toutes les fonctions nécessaires pour garantir la liberté de circulation. Autrefois attribut indispensable du succès et du sex-appeal, la voiture de luxe devient rapidement démodée et inutile : les jeunes Américains n'achètent plus les voitures aussi activement que leurs parents, et en Allemagne la jeunesse considère que les gens qui possèdent une auto sont stupides et ringards, explique le designer.

Selon M. Bangle, l'avenir appartient aux véhicules volants. Dans quelques années, les bus passeront au-dessus de chaussées, débarquant les passagers à l'aide d'échelles spéciales, et les camions flottant dans l'air pourront transporter des charges encore plus lourdes.

Des voitures autonomes qui font depuis longtemps l'objet d'intérêt de Google et de plusieurs autres sociétés, seront prochainement produites en série. Celles-ci pourront rouler automatiquement, mais seront en plus munies de volants et de boîtes de vitesses pour permettre le pilotage manuel.

Un autre type de véhicule de l'avenir : moto gyroscopique qui est effectivement une voiture à deux roues stabilisée par un gyroscope. L'américain General Motors en a déjà conçu un prototype monoplace. Pour augmenter la vitesse et la capacité de charge d'un tel véhicule, il suffit d'ajouter des roues : ainsi, une auto gyroscopique à huit roues pourra atteindre 300 km/h.

Mobilité bioélectrique

Crédit photo : Daria Kezina

Le concepteur-en-chef de MIA Electric Murat Günak, connu pour son travail au sein de Volkswagen AG, Peugeot et DaimlerCrysler AG, estime que les notions comme « cheval-vapeur » et « permis de conduire » vont disparaître, car les constructeurs commenceront à introduire de nouvelles conceptions spectaculaires, utilisant de nouvelles sources d'énergie, comme des voitures dites bioélectriques : véhicules à propulsion électrique dont les conducteurs auront la possibilité de charger les batteries en pédalant.

Pour M. Günak, ce sont les véhicules bioélectriques qui représentent le transport de l'avenir. « Une voiture représente l'un des produits les plus émouvants au monde. Je veux créer de nouveaux moyens de transport, de mobilité, tout en préservant l'environnement et la nature de la planète », dit le designer.

Robots à la grâce de streapteaseuses


Crédit photo : Daria Kezina

Néanmoins, le nouveau Henry Ford apparaîtra non pas dans l'industrie automobile, mais plus vraissemblablement dans la robotique : tous les bonds en avant de l'avenir proche seront achevés dans le domaine de l'intelligence artificielle, disent les futurologues.

Le marché robotique mondial est actuellement estimé à près de 18,5 milliards d'euros, soit moins que le marché mondial des cartes de vœux, a déclaré Chris Bangle. Cependant, cette industrie a toutes les chances de devenir grandiose.

Les robots sont déjà parmi nous : ils passent l’aspirateur chez nous et tendent la pelouse, et seront bientôt utilisés pour assister les malades et les personnes âgées. Les futurologues prévoient l'apparition de robots capables de socialiser et de faire l'amour.

« On peut rendre les robots sexys, pour que les gens aient envie de les voir près d'eux et même en prendre soin. Je voudrais que les robots bougent aussi gracieusement qu’une stripteaseuse, et pas comme des machines pataudes en métal », a annoncé Bangle aux visiteurs d'Innoprom en faisant un clin d’œil.

Vision russe

Sergueï Radtchenko, secrétaire de l'Organisation futurologue de Sverdlovsk et le spécialiste en robotique industrielle met en avant deux axes principales du développement technologique de la Russie : ce sont la modernisation de l'automobile classique et la conception d'un nouvel aéronef qui sera un hybride d'un avion et d'un hélicoptère.

D'après M. Radtchenko, l'utilisation de matériaux composites et de polymères à renfort fibre de carbone, qui permettent de réduire le poids de véhicules et d'aéronefs, révolutionnera l'industrie russe. En outre, l'expert prédit une expansion de systèmes robotisés, de systèmes de fabrication souples et d'impression 3D en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.