De la « vache » à l’« alligator »

Crédit photo : « Hélicoptères Russes »

Crédit photo : « Hélicoptères Russes »

Polyvalents, rapides et puissants, les hélicoptères sont devenus aujourd'hui indispensables sur le champ de bataille. Que ce soit le froid glacial de l'Arctique, la chaleur africaine, les hautes montagnes ou les sables de désert, ces aéronefs servent à accomplir un large éventail de tâches, effectuant notamment le transport de personnes et de biens, l'appui-feu et des missions de reconnaissance. Nous vous invitons à découvrir un palmarès des meilleurs hélicoptères russes.

Le plus grand 

Mi-26 : hélicoptère de transport lourd

Premier vol : 1977

Nombre construits : 310

Charge utile : 20 000 kg soit 80 fantassins

Surnommé « La vache qui vole » en raison de sa taille imposante, le Mi-26 est en effet plus long qu'un Boeing 737. Il est de la hauteur d’un immeuble de trois étages, et le cercle couvert par son rotor a une superficie de plus de 800 m2.

Les Mi-26 ont été utilisés en Somalie, au Cambodge, en Indonésie et en ex-Yougoslavie, où ils ont été employés dans le cadre d’opérations de maintien de la paix de l’ONU.

Et en 2002, un Mi-26 a même été déployé pour aider à l’armée US, ayant évacué d’une région éloignée de l’Afghanistan vers la base aérienne américaine à Bagram un CH-47 Chinook abattu.

Il est à noter que le CH-47, baptisé « un wagon volant », représente l’hélicoptère le plus lourd de l’aviation légère américaine. Le Mi-26 dépasse toujours par ses caractéristiques tous les hélicoptères US produits en série.

Le plus populaire

Crédit photo : « Hélicoptères Russes »

 Mi-8 : hélicoptère polyvalent de moyenne portée

Premier vol : 1961

Nombre construits : plus de 17 000

Charge utile : 3 tonnes soit 24 personnes

Armements (pour les versions armées) : 2 ou 3 mitrailleuses ; jusqu’à 1 500 kg d’armement sur six pylônes externes, y compris des roquettes non guidées de 57 mm, des bombes et un lance-missiles antichar Falanga.

Créé il y a plus de cinquante ans, le Mi-8 a connu un tel succès qu’il reste toujours l’hélicoptère russe le plus vendu au monde.

Cette machine est capable d’accomplir toutes sortes de missions : l’évacuation de troupes, l’appui-sol, le transport de cargaisons vers des zones difficiles et même le minage.

Employé dans tous les grands conflits de la seconde moitié du XXe siècle, notamment en Afghanistan, en Tchétchénie et au Moyen-Orient, le Mi-8 est au service des forces armées d’une cinquantaine de pays et restera sans doute indispensable durant les années à venir. Il est même employé par l’armée US en Afghanistan.

Grâce à sa fiabilité et à ses hautes performances techniques, le Mi-8 a reçu des pilotes russes un surnom plutôt amusant, « Vassilissa-la-très-belle ».

Volant au plus haut

Crédit photo : « Hélicoptères Russes »

 Mi-38 : hélicoptère polyvalent de moyenne portée

Premier vol : 2012

Nombre construits : 3 prototypes

Armement (pour les versions armées) : inconnu

Le Mi-38 est l’hélicoptère de nouvelle génération et successeur du célèbre Mi-8. Parmi les particularités qui le distinguent de son « ancêtre » figurent un rotor à six pales, une cabine réalisée essentiellement en matériaux composites et une avionique plus moderne.

Le Mi-38 devrait être utilisé pour le transport de passagers et de charges, les missions de recherche et de sauvetage et en tant qu’une ambulance aérienne par tous les temps.

Bien que cet hélicoptère ne soit pas encore produit en série, nous avons décidé de l’inclure dans notre palmarès car il a déjà battu son premier record. En 2012, durant les essais en vol, un Mi-38 s’est élevé à 8 600 mètres, s'adjugea un record dans sa classe.

En plus, les pilotes qui contrôlaient la machine ont dévoilé que si l’hélicoptère n’avait pas porté une charge externe, il aurait bien pu atteindre une altitude de 9 000 mètres.

Le plus rapide

Crédit photo : « Hélicoptères Russes »

Mi-24 : hélicoptère d’attaque avec une capacité de transport

Premier vol : 1969

Nombre construits : plus de 2 000

Armement – interne : canon à 4 fûts de 12,7 mm en tourelle mobile; externe : bombes, roquettes non guidées de 57 mm à 240 mm ; un lance-missile antichar Falanga; canons sur les pylônes ; jusqu’à huit personnes transportées dans le compartiment à passagers

Le Mi-24 a été surnommé « Crocodile », appellation dûe à son aspect dissuasif et insolite.

Conçu comme un BMP volant (doté d’un blindage lourd, d’une grande soute et d’armement puissant), cette machine n’est pas en effet un hélicoptère proprement dit. Possédant une sorte d’ailes, le « Crocodile » n’est pas capable de rester immobile dans les airs et a en plus besoin d’une piste pour effectuer le décollage, tout comme un avion.

Cette particularité a pour raison la nécessité de lever des charges lourdes, comprenant une soute remplie à pleine capacité et l’armement.

Le Mi-24 avait battu le record de vitesse pour les hélicoptères (368,4 km/h) et il a été pendant longtemps l’hélicoptère le plus rapide du monde. Il est toujours l’hélicoptère russe le plus rapide.

Très rapide et mobile, le « Crocodile » a sauvé des milliers de vies, d’où son autre surnom très affectueux « Hirondelle » (ou parfois encore « Ma chérie »), inventé par les anciens combattants de la guerre d’Afghanistan.

Le plus belliqueux

Crédit photo : « Hélicoptères Russes »

Ka-52 Alligator : hélicoptère d’attaque

Premier vol : 1997

Nombre construits : 65

Armement : tourelle mobile avec le canon de 30 mm 2A42, muni de 460 obus ; missiles antichars Vikhr à guidage laser ; roquettes non guidées de 80 mm ; bombes ; missiles air-air

Le Ka-52 représente une version biplace du célèbre Ka-50 Blackshark. Grâce à ses caractéristiques uniques – notamment, l’absence de rotor de queue et l’utilisation de rotors contrarotatifs –, l’Alligator est capable d’effectuer des manœuvres impossibles pour les autres hélicoptères de sa classe, par exemple, le soi-disant « entonnoir », lorsque la machine tournoie autour un seul point, son nez étant toujours dirigé vers ce point.

Dépassant tous les hélicoptères existants en termes de manœuvrabilité, de contrôlabilité et de sûreté, le Ka-52 est classé meilleur hélicoptère d’attaque par le Livre Guiness des records.

 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.