Rostech développe activement la coopération internationale

Dmitri Chougaïev Source : service de presse

Dmitri Chougaïev Source : service de presse

Dans son interview exclusive à la Russie d'Aujourd'hui, le directeur général adjoint pour la coopération économique internationale de la Compagnie nationale Rostech, Dmitri Chougaïev, a parlé des réussites et des projets stratégiques de la Compagnie. Il s’est également exprimé au sujet de l’évolution de la coopération avec ses partenaires étrangers.

La Russie d'Aujourd'hui : Le salon international aérospatial MAKS-2013 vient de se terminer dans la ville de Joukovski, à côté de Moscou.Quelles nouveautés Rostec y a-t-elle présentées cette année ?

Dmitri Chougaïev : A MAKS-2013, les holdings de Rostec, qui produisent plus de 80% de composants pour l’industrie aéronautique russe, ont présenté presque toute la gamme d’équipements utilisée dans le domaine aéronautique et aérospatial. Il s’agit de l’avionique, de composants de pointe pour les véhicules spatiaux, de différents appareils optiques, de systèmes de communications aéronautique et spatiale, de l’équipement pour l’armée de l’air et la défense aérienne, etc. Par exemple, le consortium Technologies radio électroniques (KRET) a présenté de nouveaux instruments de bord pour le chasseur de cinquième génération PAK FA (T-50) ainsi qu’un système de contrôle radar IRBIS-E, le plus puissant à l’heure actuelle, qui équipera l’avion de chasse Su-35.

De plus, dans le cadre du programme de rendez-vous d’affaires du salon, Rostecet les établissements qui en font partie ont conclu un certain nombre de contrats de coopération, avec des producteurs russes et internationaux de matériel aéronautique. Notamment, ont été signés des contrats avec le groupe de sociétés Denel (Afrique du Sud), la société française Turbomeca et la société Airbus. La Compagnie nationale envisage également la possibilité de créer en Russie une joint-venture pour l’assemblage d’avions régionaux et des accords ont été signés dans ce sens au cours du salon. Rostec a déjà lancé conjointement avec Diamond Aircraft Industries un projet de développement d’avion léger de la gamme 9 à 19 passagers.

Quels sont les débouchés commerciaux prioritaires pour la Compagnie en général et pour les nouveautés exposées à MAKS-2013 en particulier ?Quels marchés paraissent les plus prometteurs, lesquels émergent le plus vite ?

D.Ch.: Presqu’un tiers de la production des entreprises faisant partie de la Compagnie nationale est exporté. Notre Compagnie a 50 agences à l’étranger, qui font la promotion de nos produits dans plus de 70 pays. C’est en partie grâce à cela que, par exemple, la holding Hélicoptères de Russie se classe au premier rang mondial en termes de volume de ventes d’hélicoptères de combat. VSMPO-AVISMA couvre plus de 30% des besoins mondiaux en titane, dont 40% des besoins de Boeing, 60% d’Airbus et 100% d’Embraer. De façon générale, nous visons actuellement à augmenter la part de la production civile des entreprises de la Compagnie sur les marchés domestique et extérieur.

Outre MAKS, quels sont les autres salons et canaux via lesquels vous établissez des partenariats?

D.Ch.: Les contrats de livraison de matériel russe de pointe sont souvent conclus lors des plus importants salons internationaux, comme Le Bourget en France, Farnborough en Grande Bretagne, SITDEF au Pérou, Airshow de Dubai, HeliRussia en Russie etc. Rostec est l’organisateur unique de plus de 20 expositions à l’étranger, dans le domaine de la coopération militaire technique avec la Russie. Lors de ces manifestations, la Compagnie nationale mène des négociations avec ses partenaires internationaux, ce qui a souvent comme conséquence la création de joint-ventures. Cela, à son tour, favorise le transfert de technologies innovantes vers l’industrie russe et étend la présence de la Russie sur les marchés exports. 

La Compagnie nationale possède déjà une grande expérience pour attirer des partenaires internationaux stratégiques : l’Alliance Renault-Nissan pour AVTOVAZ, Daimler pour KAMAZ, Pirelli pour les usines de pneus de Voronej et de Kirov. Rostec tient également à développer les relations avec le fabricant anglo-italien AgustaWestland, son partenaire actuel dans la joint-venture Helivert. Plus précisément, on envisage la possibilité de participation de cette société au capital de la holding Hélicoptères de Russie, par le biais d’acquisition ou d’échange d’actions.

Qu’est-ce que vous pouvez dire concernant les principales pistes de coopération de la Compagnie avec la Chine, l’Inde et l’Amérique Latine ?

D.Ch.: Nous continuons à œuvrer pour nouer des partenariats avec nos collègues chinois, y compris dans le cadre du conseil d’affaires des pays BRICS. Parmi les pistes principales de partenariat, on pourrait citer le nucléaire, la construction de fusées civiles, l’export d’hélicoptères et leur service après-vente. En outre, cette année au mois de février, Rostec a signé un accord d’intention avec la société chinoise Poligroup concernant la création d’une joint-venture qui produira des machines-outils pour l’industrie de transformation des métaux, et pour le matériel d’éclairage à basse consommation d’énergie.

En ce qui concerne l’Inde, pour la Russie ce pays est un des marchés clés pour les marchandises de double destinations ou de destination militaire. Le carnet de commandes de l’intermédiaire national Rosoboronexport, dépasse 6 Mds de dollars. Il s’agit de contrats de livraisons couvrant un large spectre d’armements pour l’armée de l’air, la marine et l’armée de terre. Mais aussi, Rosteccontinue à développer activement la coopération avec l’Inde par le biais de création de joint-ventures, en plus de celles déjà créées dans les domaines de la production et de la réparation d’armes et de matériels militaires.

Les pays d’Amérique Latine sont pour nous un marché émergent, dynamique et très prometteur en termes d’exportations de matériel aéronautique, puisque le parc d’hélicoptères de la région compte environ 500 machines de production soviétique et russe. Il faut noter que Rostec a des agences en Argentine, au Brésil, au Venezuela, en Colombie, à Cuba, au Mexique et au Pérou. Avec l’aide de nos représentants, Hélicoptères de Russie a déjà livré au Brésil quelques machines de type MI et quelques machines polyvalentes de moyen tonnage KA-62. Le contrat de livraison de KA-62 est le premier contrat international de ce type pour le Brésil.

En Afrique du Sud, Rostec a ouvert un centre de services pour les hélicoptères civils russes de types MI-8/17 et KA-32. De plus, on prévoit de construire, sur la base de la société Denel Aviation, un centre régional de maintenance et de services après vente pour tous les modèles d’hélicoptères utilisés dans la région subsaharienne. 

Plus d'articles sur les avions russes

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.