Le premier YotaPhone arrivera en magasin dès novembre prochain

Le deuxième écran consomme significativement moins d’énergie. Source : service de presse

Le deuxième écran consomme significativement moins d’énergie. Source : service de presse

Le premier fabricant russe de Smartphones YotaPhone a signé un accord avec les principales enseignes de téléphonie mobile Evroset, Sviaznoï, MTC et Megafon. Selon les informations de Vedomosti, les smartphones seront commercialisés dès novembre prochain.

Le site internet de la société propose dès à présent aux internautes de précommander ce nouveau téléphone ayant déjà beaucoup fait parlé de lui en remportant le CNET Best of CES Award pour son double écran au Hottest Mobile Device de Las Vegas. La commercialisation du téléphone à l’étranger devrait débuter prochainement.

Yota Devices développe des appareils mobiles (qui fonctionnaient au départ sur les réseaux WiMax, et désormais, au format LTE), depuis 6 ans.

Le premier YotaPhone a été dévoilé par la société dès 2012, la production de masse ayant débuté un peu plus tard. Le smartphone est équipé de deux écrans : le premier est classique et le second développé sur la base de la technologie du papier électronique. Ce deuxième écran consomme significativement moins d’énergie et conserve en permanence l’image sur le moniteur sans jamais s’effacer, a confié le directeur général de Yota Devices Vladislav Martinov. L’affichage est actuellement en noir et blanc mais une version couleur pourrait voir le jour. Le Smartphone a été conçu en Russie et les accessoires, à l’étranger. Puces Qualcomm, écrans Japan Display et elnk, etc. L’assembleur est un important industriel asiatique, a indiqué Martinov. Cela sera sans aucun doute la première fois que la marque  russe tentera de percer sur le segment du milieu de gamme : en Russie, le coût unitaire de l’appareil devrait se situer autour de 20 000 roubles (500 euros), a déclaré Martinov.

Un employé de Yota Devices a indiqué que le fabricant s’orientait vers un prix de 20 000 roubles, mais la société finalise actuellement les négociations avec les industriels fournissant les différents composants. Les enseignes de téléphonie estiment que le smartphone devrait coûter entre 22 000 et 25 000 roubles (entre 550 et 625 euros). Une personne proche de la société Yota Devices a attiré l’attention sur le fait que le Smartphone est moins onéreux que les modèles phares d’Apple et de Samsung, desquels il se démarque grâce à ses deux écrans.

La semaine dernière, Yota Devices a réuni les développeurs d’applications pour Android et leur a déclaré que la société avait l’intention de fournir au Smartphone une gamme d’applications conçues pour être utilisées sur deux écrans.

Prévisions et concurrents

S’il est soutenu par une campagne marketing efficace, le smartphone russe pourrait atteindre les 50 000 unités vendues au cours du premier semestre, estime le directeur général de Telecomdaily Denis Kouskov. À titre de comparaison, 150 000 exemplaires du Samsung Galaxy S4 ont été écoulés au cours des deux premiers mois de commercialisation en Russie, tandis qu’environ 100 000 iPhone 5 avaient trouvé preneur un mois après son lancement en Russie.

 

Texte original publié sur le site de Vedomosti le 2 septembre 2013

 

 

 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.