Des robots en patrouille dans les parcs moscovites

Le robot SRX-1. Source : smprobotics.ru

Le robot SRX-1. Source : smprobotics.ru

Élaborés à Skolkovo, des appareils sont aujourd'hui testés dans les zones vertes de Zelenograd, et en septembre ils apparaîtront au parc de Sokolniki.

L'ordre public est désormais maintenu par des robots dans les parcs moscovites. Les premiers systèmes automatiques de surveillance, capables de capturer et retransmettre l'image au gardien à distance, repérant également les mouvements, seront bientôt testés dans les espaces verts de la capitale.

Les appareils capables de patrouiller dans les lieux publics ont été créés par la société SMP Robotics, basée à Skolkovo. Le directeur général de la société Alekseï Polouboyarinov a déclaré qu'il est prêt à fournir sans frais au parc Sokolniki un modèle expérimental de robot du nom de « Tral Patrouille » dès septembre.

Contexte

La robotique pour la patrouille des zones dans les lieux publics est déjà utilisée aux États-Unis et au Japon. Le vice-président de l'Union russe de l'industrie de voyage Youri Barzykine estime que la présence de robots dans les parcs de la capitale permettra aux visiteurs de se sentir plus en sécurité, y compris les touristes étrangers.

« Au lieu des gardes qui patrouillent à travers les parcs en uniforme noir et triste avec une matraque, un robot parcourra le parc, indique Alekseï Polouboyarinov. Une caméra chercheuse est installée sur le dessus du robot qui voit à une distance de 80 m et possède un angle de vision à 360 degrés. Si la caméra remarque quelque chose devant elle, quelque chose de mouvant, comme un homme, une automobile ou un chien qui court, alors son objectif fait le point sur cet objet et commence à le suivre. La patrouille se réalise par le fait que l'opérateur voit tout ce que voit le robot via la Wi-Fi, et prend la décision d'envoyer quelqu'un ou non sur place, là où est apparu le mouvement. »

Le robot est conçu pour pouvoir fonctionner 24h sur 24 et pendant presque toute la saison à des températures de -20 et jusqu'à +40° C. Il dispose de quatre roues motrices dont deux arrières motrices. Il pèse environ 120kg et se déplace à un rythme de marche de 5,7 km/h. Selon Polouboyarinov, l'unicité du dispositif  réside dans le fait qu'il peut se déplacer non seulement sur l'asphalte mais également sur des « zones non préparées », par exemple sur l'herbe ou les sentiers en forêt.

Contexte

De telles technologies robotiques sont également produites par d'autres sociétés russes. Par exemple, le Laboratoire de vue en trois dimensions a créé un robot-flic du nom de R.BOT N°1. Il a été testé dans les rues de Perm en 2007. Il peut enregistrer des vidéos, déclencher l'état d'urgence, fournir une trousse de premiers soins, et à l'aide d'un bâton, réguler le trafic aux carrefours ou restreindre le mouvement à n'importe quel point de la route.

Selon les développeurs, le robot a déjà été testé dans les espaces verts de Zelenograd, y compris durant l'hiver, il a montré son efficacité même dans les conditions de froid et d'enneigement.

Le directeur du parc de Sokolniki, Andreï Lapchine, a déclaré que Tral Patrouille peut même être envoyé dans la partie terreuse du territoire.

« Le robot peut être efficace non seulement pour la sécurité, mais aussi pour le contrôle du territoire, afin que tout soit en place, qu'aucun graffiti n'apparaisse dans les endroits non-souhaités et que personne ne commette d'acte de vandalisme », indique Lapchine.

Il n'a pas encore été décidé si en cas d'expérience concluante, les appareils de SMP Robotics seront achetés pour être employés de manière permanente, ni dans quelle quantité.

Texte original (en russe) publié sur le site de Izvestia

 

 

 

Cet article vous a intéressé ou interpellé ? Nous attendons vos questions et réactions ci-dessous ou sur notre page Facebook


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.