Où trouver du Wi-Fi gratuit en Russie ?

Crédit photo : PhotoXPress

Crédit photo : PhotoXPress

L’Internet sera disponible dans les transports en commun, les parcs et les établissements de l’enseignement supérieur. La Russie d'Aujourd'hui vous donne toutes les informations pour accéder gratuitement au Wifi en Russie.

La Russie compte 147 millions d’habitants, dont 57 millions disposent de l’Internet. Et selon les chiffres pour 2012, un tiers d’entre eux utilisent leur téléphone portable ou un autre appareil mobile pour se connecter.

Près de 19 millions de personnes sont donc susceptibles d’utiliser le Wi-Fi gratuit, la majorité d’entre elles se concentrant dans les grandes villes de plus d’un million d’habitants. C’est d’ailleurs là que depuis 2011, le marché des services de fourniture d’accès gratuit au Wi-Fi se développe le plus. 

Selon le site wifi4free.ru, la plupart des routeurs se trouvent dans la capitale russe : Moscou. 1 413 points d’accès au Wi-Fi y sont répertoriés, 1 178 gratuits et 235 payants. Ce n’est pas une surprise vu le grand nombre de restaurants et d’hôtels que compte Moscou. Mais dans les autres villes, le Wi-Fi gratuit est principalement disponible dans le secteur des services. 

Le Wi-Fi non payant s’est également développé dans d’autres domaines comme l’enseignement, les transports urbains ou les « espaces verts » tels que les parcs, places et autres zones de repos en extérieur. 

Wi-Fi gratuit dans les transports en commun 

Les autorités moscovites ont commencé à tester le Wi-Fi dans les bus et trolleys en juillet 2011. Pour le moment, l’Internet gratuit n’est accessible que sur certains trajets entre Zelenograd et Moscou. À l’origine, le projet devait se développer en six mois pour fournir une connexion gratuite dans tous les bus et trolleys de la capitale. Le projet n’a cependant pas été mené à terme. 

L’Internet gratuit dans les transports publics connaît même une plus grande expansion dans les autres villes du pays. L’opérateur de téléphonie mobile MTS développe ainsi des réseaux Wi-Fi dans les transports des districts fédéraux sibérien, central, de l’Oural, de la Volga et du Nord-Ouest, en offrant un accès gratuit via la 3G aux passagers des bus, trams, trolleys, taxis et trains de banlieue électriques des villes.

Le principal concurrent de MTS en matière d’infrastructures Wi-Fi dans les transports en commun des grandes villes est le groupe « Beeline ». 

« À l’heure actuelle, des projets visant à fournir le Wi-Fi dans les transports publics sont en cours à Mourmansk, Kaliningrad, Petrozavodsk et Saint-Pétersbourg, où plus de 300 véhicules en moyenne sont équipés de routeurs », explique Anna Abacheva, attachée de presse de « Beeline ». 

Dans la plupart des cas, les conditions de collaboration entre les administrations municipales et les opérateurs ne sont pas commerciales : les entreprises équipent les transports publics via des fonds propres et bénéficient en échange d’un espace publicitaire à bord des véhicules.

Wi-Fi gratuit dans le métro 

Voilà un autre projet ambitieux concernant les transports mais qui s’avère plus complexe : proposer l’Internet gratuit dans le métro de Moscou. Une telle entreprise exige des financements importants de la part des opérateurs de téléphonie mobile, allant de 1,6 à 7 milliards de roubles (entre 37,5 et 164,4 millions d’euros) selon différentes sources.

Mais les investisseurs potentiels ne se pressent pas pour miser sur le Wi-Fi dans le métro. 

Deux appels d’offre ont déjà été lancés afin d’équiper de Wi-Fi les lignes du métro : le premier a été annoncé le 21 décembre 2012 et devait se terminer le 15 janvier, avant que la date ne soit repoussée au 28 janvier, et ensuite au 4 février.

}

Malgré cela, aucune offre n’a été soumise. Selon les médias, cet échec s’explique par le fait que les opérateurs ne répondaient pas aux conditions : les dépenses étaient trop grandes pour pouvoir les compenser. 

Une source travaillant pour l’administration des transports de Moscou a indiqué à l’agence «Interfax » qu’un nouvel appel d’offres était prévu pour le 26 juillet. L’entreprise gagnante aurait ainsi 21 semaines à partir de la signature du contrat pour mettre le Wi-Fi à disposition des navetteurs sur les lignes Koltsevaïa et Kakhovskaïa.

Et les autorités promettent que l’Internet gratuit sera accessible dans toutes les stations d’ici la fin de l’année. 

Précisons que MTS a déjà connu une expérience réussie en matière d’installations Wi-Fi dans le métro : l’opérateur a en effet équipé les stations de métro (seulement 4 sur 14 en réalité) de Nijni Novgorod

Wi-Fi gratuit dans les « espaces verts » 

Pour le moment, 14 parcs de Moscou offrent le Wi-Fi. Pour 13 d’entre eux (l’exception étant le parc Gorki, dont la connexion a été installée par l’entreprise Yota), les infrastructures ont été financées par l’administration de la capitale. De plus, le réseau gratuit de Megafon fonctionne parallèlement au Wi-Fi de la ville dans douze de ces emplacements. 

Des projets de Wi-Fi gratuit sont également en cours dans les espaces extérieurs des régions. Un accès gratuit via le réseau MTS est ainsi disponible dans les stations de ski de Sakhaline et de la région de Novgorod. À Oriol, l’administration de la ville a muni deux de ses parcs de routeurs.

Cette année, le Wi-Fi gratuit devrait aussi faire son apparition dans certains squares de la ville d’Oufa, alors qu’à Tioumen, tout un réseau Internet non payant a été développé d’un coup. Il est composé de 54 points Wi-Fi dans les endroits les plus visités par les habitants, à savoir les gares, les places, les centres sportifs et d’animation, ainsi que les établissements médicaux et d’enseignement. 

Wi-Fi gratuit dans les écoles 

L’expansion de l’Internet gratuit dans les écoles russes est encouragée par les autorités fédérales. 

Pour cette nouvelle année scolaire, le Wi-Fi libre devrait apparaître dans tous les établissements de l’enseignement secondaire. Les travaux pour équiper les écoles moscovites des infrastructures nécessaires seront réalisés par l’entreprise de téléphonie MGTS en vertu d’un contrat conclu pour deux ans.

L’opérateur garantira en outre un filtrage, en interdisant notamment l’accès aux sites dont les contenus sont illégaux et « pour adultes ». 

La capitale étudie également la possibilité de financer, à partir du budget de la ville, l’Internet gratuit pour les établissements de l’enseignement supérieur. Le maire de la ville Sergueï Sobianine a promis que le Wi-Fi gratuit verrait le jour dans les principaux bâtiments des universités moscovites d’ici deux ans. 

Dans certaines régions russes, la question du Wi-Fi non payant dans les établissements de l’enseignement général a été résolue grâce aux investissements d’opérateurs de télécommunications. VimpelCom a ainsi pris en charge l’installation de réseaux Wi-Fi dans une série d’établissements d’Oulianovsk et Nijni Novgorod.

Dans le cas de Nijni Novgorod, l’Internet gratuit n’est néanmoins pas disponible pour tous les étudiants, mais seulement pour les utilisateurs de « Beeline ».

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.