« Et pourquoi ne changerions-nous pas la théorie de la relativité ?! »

Source : site officiel du prix Gruber

Source : site officiel du prix Gruber

Deux scientifiques russes et originaires de l'URSS ont reçu le prix Gruber, prestigieuse récompense internationale en cosmologie, pour leurs travaux sur la théorie de l'inflation. Les deux lauréats expliquent les futurs applications théoriques ou pratiques de cette nouvelle conception de la relativité.

Les célèbres physiciens russes Alexeï Starobinsky et Viatcheslav Mukhanov sont lauréats du prestigieux prix de cosmologie pour l'année 2013. L'académicien Starobinsky, directeur scientifique de l'Institut Landau de physique, et Viatcheslav Mukhanov, professeur, chef du département des astroparticules de l'Université Louis-et-Maximilien (Allemagne), recevront un prix de $ 500 000, le 3 septembre 2013, en récompense pour leur contribution à la création de la théorie de l'inflation.

« En cette période de développement actif d'un modèle cosmologique standard, Viatcheslav Mukhanov et Alexeï Starobinsky ont élaboré des théories qui parviennent à répondre à deux questions fondamentales en cosmologie : pourquoi la structure de l'Univers est si uniforme à grande échelle et d'où viennent les exceptions à cette uniformité, telles que les galaxies, les planètes et les êtres humains », annonce le site de la Fondation Gruber.

Le Prix Gruber est une distinction décernée aux scientifiques dans le domaine de la cosmologie, de la génétique et des neurosciences, « dont le travail révolutionnaire fournit de nouveaux modèles permettant d'obtenir des changements fondamentaux dans le domaine du savoir et de la culture ».

Starobinsky, académicien depuis 2011, est un spécialiste reconnu dans le domaine de la cosmologie et de la gravité. Il est le premier scientifique au monde à suggérer que pour décrire le très jeune Univers, caractérisé par une courbure importante de l'espace-temps, il convenait de compléter l'équation d'Einstein.

« Le courage scientifique de Starobinsky consiste à proposer de changer la théorie de la relativité même ! Aussi, il mérite les lauriers pour ses idées novatrices », nous explique le directeur scientifique du département de l'astrophysique relativiste à l'Institut d'astronomie Schtenberg de l'Université de Moscou, docteur en physique et mathématique, Constantin Postnov.

Les travaux de Starobinsky et de Mukhanov ont permis de prédire les caractéristiques indispensables au spectre CMB de nos jours – il s'agit du seul témoignage qui nous reste des premiers moments de la naissance de l'Univers où la matière et la lumière se sont divisées et l'Univers chaud est devenu transparent.

Contexte

En 2010 Viatcheslav Mukhanov et Alexie Starobinsky ont déjà reçu le prestigieux prix Tomalla Prize pour leur contribution extraordinaire à la théorie générale de la relativité ainsi qu’à la théorie de la gravitation.

« Mukhanov et son équipe ont utilisé les solutions de Starobinsky et ont calculé les perturbations (aussi bien les ondes gravitationnelles, les perturbations de la densité qui potentiellement devenaient des trous où tombait la matière) qui devaient naître à l'époque de l'inflation. Slava Mukhanov a été le premier à calculer cela correctement [...] Toutes les expérimentations contemporaines, y compris WMAP et, particulièrement, Planck, ont montré que le spectre CMB correspond, à trois chiffres après la virgule, au modèle développé par Starobinsky et calculé par Mukhanov », explique Postnov.

Mukhanov a quitté la Russie au début des années 1990. « En raison du système bureaucratique de l'époque, il n'a même pas pu garder sa nationalité russe. Aussi, aujourd'hui, il n'est plus citoyen russe, mais citoyen allemand », explique Starobinsky dans son entretien avec gazeta.ru.

« Viatcheslav est mon collègue, nous travaillons sur des sujets parallèles et avons mutuellement utilisé les résultats de nos recherches », explique Starobinsky.

Texte complet (en russe) disponible sur le site de Gazeta.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.