InFlow : suivre son humeur pour gérer sa vie

D’après Baïram Annakov, on peut beaucoup apprendre grâce à son application  InFlow. Baïram Annakov Source : In Flow

D’après Baïram Annakov, on peut beaucoup apprendre grâce à son application InFlow. Baïram Annakov Source : In Flow

La société InFlow, fondée par Baïram Annakov, propose à ses clients de déterminer comment passer la journée en analysant leurs emplacement, environnement, activité et humeur.

Prendre régulièrement note de votre humeur, de votre emplacement et de vos compagnons durant la journée, ça semble plutôt stupide. Mais d’après Baïram Annakov, le PDG de la startup russe InFlow, on peut beaucoup apprendre grâce à ces informations. « Il y a quelques années, j’ai lu le livre Finding Flow de Mihály Csíkszentmihályi. L’auteur décrivait une méthode de connaissance de soi via l’observation régulière de nos humeur et emplacement. Je n’étais pas sûr de pouvoir le faire régulièrement, et j’ai alors demandé à mon amie de participer avec moi à cette expérience. Plusieurs fois par jour nous nous envoyions l’un à l’autre des sms signalant qu’il était le temps de prendre note de notre humeur », dit l’entrepreneur.

Les résultats étaient vraiment impressionnants. Baïram a compris notamment qu’il n’aimait pas enseigner à tous les étudiants, mais uniquement à ceux qui s’intéressaient vraiment à sa matière. Il a alors arrêté de donner des cours à l’Université d’État de Moscou. Puis, en 2008, en pleine crise, il a quitté la société pour laquelle il travaillait afin de créer sa propre entreprise. Les changements résultant de l’auto-observation rendaient le jeune homme plus heureux, et quelque temps plus tard, il a décidé de faire part de sa découverte à d’autres. « Prendre note de l'humeur, ça doit être facile, rapide et commode. Pas de stylos, ni de journaux, et ne jamais remettre quoi que ce soit au lendemain. C’est donc comme ça qu’a vu le jour notre application pour iPhone InFlow, qui a rapidement occupé la deuxième place de la catégorie Lifestyle de l’AppStore russe », raconte Baïram.

L'application InFlow. Source: inflow.mobi

« Habituellement, nous ne maîtrisons pas nos propres émotions », explique Denis, psychologue et un des créateurs de l’application. « Bien évidemment, les émotions l’emportent souvent sur la raison et déterminent ainsi beaucoup de choses. Mais si on les maîtrise, on peut se contrôler. InFlow permet de prendre note de ces émotions et de compiler des statistiques de notre humeur. Certes, l’application n’est pas un manuel de vie, mais vous donnera de nombreuses occasions de réfléchir sur le lien entre vos activités quotidiennes et votre humeur. »

L’écran principal de l’application est divisé en deux parties. Dans le coin supérieur gauche, un portrait de l’utilisateur avec un indicateur de la dernière humeur enregistrée. À droite, un diagramme montrant deux paramètres, l’humeur et l’énergie, dont chacun prend une valeur comprise entre -3 et 3. Baïram nous explique : « Le diagramme de l’humeur montre les cinq derniers check-in. Nous l’avons ajouté dans l’application il y a près de deux mois en tant que projet pilote pour comprendre s’il y a une demande en ce que nous proposons. Mais à présent, de nombreux utilisateurs nous demandent de leur fournir la possibilité d’afficher le diagramme de l’humeur pour une période plus longue. »

Un conseil de Baïram pour les créateurs de start-ups :

« Restez affamés, restez fous », comme le disait Steve Jobs.

En bas de l’écran, quatre sections : « Friends », « My predictions », « Get a tip » et « Best&Worst ». La section « Friends » représente le fil d’actualité contenant la liste des humeurs (actuelles et possibles) des amis de l’utilisateur. « Best&Worst » contient des classements des amis, de leurs activités et de leurs localisations. « Get a tip » montre des endroits proches, où l'utilisateur peut se rendre pour se faire remonter le moral. La fonction « My predictions », quant à elle, est la plus mystérieuse : elle est censée faire des prédictions sur l’humeur de l’utilisateur selon les statistiques des check-in. « L’idée est très simple. En utilisant l’application, vous répondez aux questions à savoir avec qui vous vous sentez le mieux et quel est votre endroit préféré : il s’agit de votre opinion personnelle. Et cette section contiendra des statistiques de vos humeurs et pensées selon les check-in. Ainsi, l’utilisateur reçoit des informations sur les pensées et la réalité », explique Baïram.

Le but actuel des créateurs d’InFlow, c’est de réaliser la possibilité de s’abonner via email. Beaucoup d’utilisateurs ne veulent pas attacher l’application à leur page Facebook, et certains n'en ont pas,tout simplement. « Nous perdons des clients en raison de cette forte liaison au Facebook. Seulement 22% des utilisateurs veulent faire part leur humeur à leurs proches, la majorité d’entre eux préfèrent utiliser In Flow pour eux-mêmes. Nous allons donc lancer une inscription, et prochainement, nous ajouterons des statistiques plus détaillées, des rapports hebdomadaires et mensuels sur l’humeur de l'utilisateur lui-même ainsi que sur celle de ses amis, soulignant les points forts », raconte Baïram.

Un conseil de Baïram pour les investisseurs :

Un conseil de Baïram pour les investisseurs : gardez le bon équilibre entre le contrôle et la liberté d’action.

« Une telle application sera intéressante, si elle est développée en matière d'indication de l’humeur et si elle est capable de compiler un diagramme mensuel de l’humeur plus détaillé. Personnellement, j’ai beaucoup aimé cette app initialement, quand j’ai entendu le développeur en parler. Mais ensuite, après l’avoir utilisée pendant quelques jours, j’ai perdu tout intérêt car, personnellement, je l'ai trouvée sans valeur. L’idée est bonne, mais il faut la développer », explique Antonina, psychologue et utilisateur d’InFlow.

Quant aux revenus, les créateurs de l’application envisagent de gagner de l'argent en proposant aux utilisateurs des services supplémentaires, comme des statistiques détaillées ou la possibilité d’offrir un cadeau à leur ami pour lui remonter le moral. L’autre possibilité, ce sont des recherches sur l’humeur des employés de telle ou telle société.

ÉTUDE

 

Nom : InFlow          Site Internet :http://inflow.mobi

Idée : InFlow vous aidera à mieux vpis comprendre vous-même et à suivre les changements de votre humeur, en entretenant vos relations avec vos amis. Bien que nous sachions ce qui nous fait du bien, nous passons souvent notre temps à faire autre chose.

Argument de vente : L’équipe d’InFlow estime qu’en suivant vos émotions et habitudes, vous faites le premier pas vers ce que vous voulez vraiment devenir. Grâce à notre application, il sera très simple d’analyser vos modèles émotionnels et de vous rendre plus heureux.

·         Suivez votre humeur au quotidien grâce à des rappels automatiques

·         Comparez ce qui vous rend heureux avec ce que vous faites la plupart du temps

·         Suivez l’humeur de vos amis, remonter leur le moral et soutenez vous mutuellement !

Débuts : Août 2011, application lancée en septembre 2012

Finances : 150 000 USD reçus du fonds IMI.VC en 2011

Plan de développement : Notre but principal, pour cette année, est de devenir rentable, alors nous nous concentrerons sur les recherches du meilleur modèle commercial. Notre objectif global est d'offrir aux gens la possibilité de percevoir les changements de leur humeur, car ils pourront ainsi la comprendre et la maîtriser et passer à l’action pour se rendre plus heureux. Près de 121 millions de personnes dans le monde souffrent de dépression et, selon les chercheurs, l’observation de l'humeur est la meilleure façon de la combattre.

Nous croyons qu’en prêtant attention à ce qu’on ressent permet d’être heureux et de vivre pleinement.

Le Dalaï Lama disait : « Pour être heureux, il faut faire ce qui vous rend heureux et éviter de faire ce qui vous rend triste ». InFlow aide ses utilisateurs à améliorer leur vie.

Analyse AFOM (Atouts, Faiblesses, Opportunités, Menaces) :

AtoutsFaiblessesOpportunitésMenaces
Une méthodologie unique permettant de suivre l’humeur et ses changements au fil du temps ; une interface attrayante et intuitive ; la possibilité de faire part de changements d'humeur à des proches ou à un psychologue.Nous devons nous concentrer sur la recherche du meilleur modèle d'affaires. Nous envisageons d'accomplir deux tâches: 1) fournir des statistiques détaillées ; 2) donner aux entreprises la possibilité de suivre l’humeur de leurs employés et de comprendre l’impact de l'humeur sur la productivité (nous discutons déjà de ces projets avec certaines sociétés russes).69 % des adultes américains (175 millions) suivent un indicateur de leur santé ou de celle de leurs proches, mais 49 % le font « mentalement » (d’après Pew Internet Research, janvier 2013). Cela exige de la discipline, mais nous croyons que les smartphones et les applications mobiles peuvent aider les gens à le faire.On produit actuellement des gadgets (bracelets et autres) pour aider les gens à suivre leur santé mentale et physiologique. Nous les observons, les testons nous-mêmes et essayons de trouver des moyens pour intégrer notre application avec ces gadgets, parce que nos données combinées peuvent donner aux gens une vision plus large de leur état de santé.

Coordonnées : Baïram Annakov, bayram.annakov@gmail.com, +7-926-550-5500

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies