Une explosion 30 fois plus puissante qu'Hiroshima

La puissance de l'explosion de la météorite avait atteint 0,5 mégatonnes TNT. Crédit : AP

La puissance de l'explosion de la météorite avait atteint 0,5 mégatonnes TNT. Crédit : AP

Les spécialistes de la NASA ont révisé les estimations concernant la météorite tombée le 15 février dans la région de Tchéliabinsk (Oural méridional) pour conclure que la puissance de son explosion avait atteint 0,5 mégatonnes TNT, soit l'équivalent de 30 bombes d'Hiroshima, annoncent les médias occidentaux.

Selon les nouvelles estimations de la NASA, les dimensions de la météorite à l'entrée dans l'atmosphère terrestre étaient de 17 mètres (au lieu de 15 mètres estimés auparavant), son poids atteignait 10.000 tonnes (au lieu de 7.000 tonnes). « En outre, l'énergie libérée par l'explosion était non pas de 30.000 kilotonnes, mais de 500.000 kilotonnes », ont conclu les spécialistes de la NASA.

Ces estimations ont été faites grâce aux nouvelles informations obtenues par cinq stations infrasons dont une est située en Alaska, à 6.500 km de Tcheliabinsk. Selon ces informations, le vol de la météorite dans l'atmosphère a duré 32,5 secondes.

La chute d'une météorite dans la région russe de Tcheliabinsk (Oural) a fait vendredi plus de 1000 blessés. « 1142 personnes ont reçu des soins médicaux, selon le bilan dressé à 23h00 locales. 48 personnes dont 13 enfants ont été hospitalisées », a indiqué à RIA Novosti Marina Moskvitcheva, qui dirige le ministère régional de la Santé publique, lors d'une réunion organisée par le ministre russe des Situations d'urgence Vladimir Poutchkov. Les blessés souffrent de contusions, de fractures, d'entailles et de traumatismes crâniens.

Source : RIA Novosti

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.