La sélection paralympique russe exclue des Jeux de Rio

Mikhaïl Mordassov
Le TAS a approuvé la décision du Comité international paralympique (CIP) d’exclure la sélection russe des Jeux de Rio.

Le drapeau russe ne s’élève plus sur les tribunes de Rio – les sportifs russes aux capacités physiques réduites ont été exclus des Jeux paralympiques qui débutent le 7 septembre à Rio de Janeiro, au Brésil. Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a rejeté l’appel des sportifs paralympiques russes suspendus des compétitions internationales sur fond de scandale de dopage impliquant la Russie.

Cette décision très dure repose sur 35 cas d'échantillons positifs des sportifs paralympiques russes qui auraient été dissimulés par les autorités russes, à en croire le rapport de la commission indépendante de l’Agence mondiale antidopage (AMA), présidée par Richard MacLaren.

La Russie saisira la Cour suprême de la Suisse

Cependant, les responsables russes ne comptent pas accepter sans réagir la décision du TAS.

« Cela peut être une note de protestation, des lettres… L’essentiel est de ne pas laisser cette situation sans attention », a annoncé dans un entretien à l’agence R-Sport Dmitri Svichtchev, chef du comité de la Douma (chambre basse du parlement russe) pour le sport, la culture physique et la jeunesse.

Quant aux mécanismes purement juridiques, l’avocat du Comité paralympique russe Alexeï Karpenko a fait savoir que la Russie avait d’ores et déjà annoncé son intention de faire appel de la décision du TAS devant la Cour suprême de la Suisse. « La procédure prendra d’un à deux ans, ce qui ne permettra bien sûr pas aux sportifs paralympiques russes de se présenter aux Jeux de Rio », a indiqué le juriste.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.