Cinq exploits de l’homme le plus fort de Russie

Tchéliabinsk, le 27 juillet 2013. Elbrous Nigmatoulline tire un convoi de sept trams.

Tchéliabinsk, le 27 juillet 2013. Elbrous Nigmatoulline tire un convoi de sept trams.

Yevgeny Khazhey/TASS
Elbrous Nigmatoulline peut arrêter un cheval au galop, soulever un chameau et faire tourner à la main une roue panoramique.

L’homme le plus fort de Russie, Elbrous Nigmatoulline, qui participe régulièrement à la compétition World's Strongest Man, ne cesse d’étonner les Russes.

Arrêter un cheval au galop

Le 3 mars 2016, l’homme de 41 ans originaire de Tchéliabinsk (environ 1 500 km à l’est de Moscou) a décidé de répéter l’exploit de son « homologue » légendaire Alexandre Zass (dit Samson) qui a vécu au XIXe siècle et travaillait dans un cirque : il a réussi à retenir deux chevaux qui tiraient chacun de son côté. Et si la performance d’Alexandre Zass est immortalisée sur une photo en noir et blanc, celle de l’Hercule russe peut être facilement visionnée sur YouTube.

« Ce tour de force est un hommage aux hommes forts russes du XIXe siècle et une tentative de faire renaître leurs numéros oubliés. Pendant plus d’un siècle, aucun athlète au monde ne s’est risqué à répéter cette prouesse », a déclaré Elbrous Nigmatoulline dans une interview à RIA Novosti.

Il a précisé qu’il n’avait pas eu besoin de chevaux pour s’entraîner. « Une simple cage de foot, des barres fixes et une barre de traction m’ont suffi. Dans la salle de gym, je m’attaquais aux poids et haltères », a indiqué Elbrous Nigmatoulline, cité par le journal Rossiyskaya Gazeta.

Soulever un chameau

Elbrous Nigmatoulline est né en Bachkirie (Oural méridional), une région d’éleveurs nomades. Le petit garçon s’est initié dès sa plus tendre enfance à la lutte à la ceinture. Il a fait par la suite de l’haltérophilie et s’est entraîné au bras de fer et à la force athlétique. En 2001, il s’est lancé dans les compétitions d’homme fort avant de devenir vice-champion du monde en 2005. Toutefois, ce ne sont pas les titres et les médailles, mais les spectacles hors du commun qui font sa gloire.

En mars 2015, il a soulevé à Tchéliabinsk une plateforme chargée d’un chameau de 700 kg et l’a tenue pendant 45 secondes. Performance emblématique puisque le chameau est le symbole de la ville.

Source : YouTube

Quelle poigne ! Tram, train et grande roue

Mais les shows d’Elbrous Nigmatoulline ne se limitent pas aux animaux. Ainsi, en été 2013, il a déplacé de 7 mètres un convoi de sept trams pesant 127 tonnes.

Qui plus est, quelques mois plus tard il a amélioré sa performance en tirant un train électrique de 320 tonnes sur 10 mètres.

Source : YouTube d'Elbrous Nigmatoulline

En juillet 2014, Elbrous a invité ses admirateurs dans un parc de Tchéliabinsk où il a tourné la roue panoramique de 32 mètres de diamètre. Il a eu besoin de 8 minutes pour que l’ouvrage de 34 tonnes fasse un tour complet. Et bien qu’une des cabines ait calé pendant la présentation, Elbrous ne s’est pas dégonflé et a achevé son tour de force.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.