Cinq types de sports d’hiver originaux à pratiquer en Russie

Lori/Legion Media
RBTH raconte comment passer des vacances d’hiver pas comme les autres

Plongée sous glace

La plongée, ce n’est pas uniquement des récifs de corail et des poissons colorés. En vous immergeant dans les eaux transparentes du Baïkal, vous ne verrez pas une faune et une flore si diversifiées que dans les mers tropicales, toutefois la plus riche réserve d’eau douce sur Terre a d’autres attraits. De nombreux plongeurs viennent ici en hiver : le manteau de glace lisse créé des effets optiques inimitables.

Le mieux est de prévoir un safari-plongée en février-mars, lorsque la glace est suffisamment solide pour se rendre au milieu du lac en voiture. L’épaisseur de la glace peut dépasser un mètre, mais elle est absolument transparente : les sensations deviennent encore plus fortes en rencontrant un rare phoque de Sibérie.

Top-location : Listvianka, 70 km d’Irkoutsk (5 200 à l’est de Moscou).

Snowkite

Crédit : Alamy/Legion Media

Bien que le snowkite (snowboards ou skis tractés par un cerf-volant) soit né dans les Alpes allemandes grâce à l’enthousiasme du parapentiste Dieter Strasilla, il a gagné en popularité dans les plaines russes. En Russie, il est possible de rencontrer des kiters dans les capitales, dans la région de la Volga, et en Sibérie. Les étendues d’eau gelée sont particulièrement appréciées parmi les snowkiters russes.

Le championnat annuel de Russie se déroule près de Togliatti (986 km au sud-est de Moscou) sur le réservoir  de Kouïbychev, le plus grand plan d’eau de la Volga. Les amateurs peuvent aussi choisir de pratiquer dans n’importe quelle partie de la Russie : on trouve des bases touristiques pour les snowkiters en Extrême Orient, dans le Caucase et au-delà du cercle polaire.

Top-location : Festival Zhigmore sur la Volga, ville de Togliatti, 22-28 février 2015.

Traîneau à chien

Crédit : Alamy/Legion Media

Dans les temps anciens, le traîneau à chien était pratiqué par les peuples autochtones du nord. Aujourd’hui, il n’est plus nécessaire d’aller en Tchoukotka ou sur la péninsule de Taïmyr pour faire du traîneau dans les forêts enneigées en compagnie de nos compagnons à quatre pattes. Des chenils aux alentours de Moscou où sont élevés des laïkas à poil long, des huskys ou des malamutes, proposent ce divertissement traditionnel d’hiver. Si vous êtes plus attiré par des parcours professionnels, rendez-vous dans l’oblast de Kostroma (338 km au nord-est de Moscou) où la grande course internationale « L’espoir du nord » se tiendra fin février.

Top-location : X International North Hope Sled Dog Race 2016. Oblast de Kostroma, 20-26 février 2015.

Bandy

Crédit : Alamy/Legion Media

Le plus célèbre type de hockey (avec palet) en Russie est le « hockey canadien ». Le bandy est le « hockey russe ». Bien moins répandu, on y joue avec une crosse courbée et une balle. Le bandy se pratique sur une patinoire ayant la taille d’un terrain de football, la plupart du temps à ciel ouvert, même par les plus grands froids.

Ces derniers temps, les professionnels ont tendance à se réfugier dans des stades couverts, privant selon l’avis de beaucoup, ce sport de son originalité. Les supporters se souviennent par exemple du championnat du monde en 1999 à Arkhangelsk, lorsque durant le jeu la température dans le stade frôlait les -30 °C. Le bandy amateur est développé dans les villes de Sibérie et d’Extrême-Orient : à Krasnoïarsk ou à Khabarovsk il est possible de trouver de nombreux endroits où on joue au hockey avec une balle.

Top-location : Erofey Arena, Khabarovsk   

Zorbing d’hiver

Crédit : Lori/Legion Media

Le zorbing est recommandé à ceux qui aiment tester les possibilités de leur corps. Dévaler une pente dans une sphère transparente est populaire par tous les temps, mais en Russie les casse-cous l’associent précisément à l’hiver. Donc, si les batailles  de boules de neige, le patinage ou le snowboard ne vous impressionnent plus, les culbutes en sphère géante sont peut-être ce qu’il vous faut.

L’hiver, de nombreux parcs moscovites proposent des descentes en zorb. Il est possible de tenter cette étourdissante attraction à deux, ne serait-ce que pour comparer les impressions.

Top-Location : Moscou, piste de zorbing au parc Fili (22, rue Bolshaya Filevskaya).

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.