Anatoliy Tymoshchuk : « Le sport, source d’inspiration pour la résolution des conflits »

Anatoliy Tymoshchuk avant la finale du tournoi pour enfants le Football et de l’Amitié, le 6 juin 2015, à Berlin. Source : service de presse

Anatoliy Tymoshchuk avant la finale du tournoi pour enfants le Football et de l’Amitié, le 6 juin 2015, à Berlin. Source : service de presse

L’un des plus célèbres joueurs de football du championnat russe, l’Ukrainien Anatoliy Tymoshchuk, explique à RBTH comment le sport peut contribuer à la compréhension mutuelle dans les moments difficiles.

Contenu sponsorisé

A l’été 2015, l’un des plus célèbres joueurs de football de Première ligue russe, Anatoliy Tymoshchuk, a participé au programme social « Le Football pour l’Amitié » dont l’événement clé a eu lieu du 4 au 7 juin à Berlin, avant la finale de la Ligue des Champions de l’UEFA. Dans une interview avec RBTH, Tymoshchuk, qui s’est rendu à Berlin avec l’équipe de sa ville natale de Loutsk, a évoqué le développement du sport chez les enfants, raconté des histoires motivantes et expliqué que le sport pouvait devenir un exemple d’entente mutuelle en période de crise politique.

RBTH : En vue de la Coupe du monde de football en 2018 en Russie, il y a eu de nombreuses discussions sur le développement du sport pour les enfants. Comment les joueurs expérimentés peuvent inspirer les enfants qui viennent tout juste de commencer le sport ?

Anatoliy Tymoshchuk : Les différences de niveau d’entraînement entre le football professionnel et celui des enfants sont significatives, donc l’idée de joindre les deux entraînements [Zenit, ndlr] n’est pas envisagée, mais ma propre expérience de participation à des master classes pour enfants démontre que ces formations aident les jeunes athlètes à mieux comprendre les exigences du sport professionnel, et les motivent à être plus impliqués dans l’entraînement et le jeu. Tous les enfants ne pourront pas devenir des joueurs de football professionnels pour plusieurs raisons, mais le fait de jouer au football leur laissera des souvenirs positifs.

Bio

Anatoliy Tymoshchuk est diplômé du Volyn Club de Lutsk (Ukraine occidentale). Le milieu de terrain s’est fait un nom au Chakhtar Donetsk, où il a joué de 1998 jusqu’à 2007. En 2007 le club russe Zenit a payé 20 millions de dollars pour le transfert de Tymoshchuk, un record pour la période postsoviétique. Dans le cadre du Club de Saint-Pétersbourg, Tymoshchuk a gagné la Coupe de l’UEFA et la Supercoupe de l’UEFA. En 2009, il a rejoint le Bayern de Munich avec qui il a remporté la Ligue des Champions et gagné deux fois la Coupe d’Allemagne.

En 2013, Tymoshchuk est revenu au Zenith, et il est en outre capitaine de l’équipe nationale ukrainienne. Il a battu tous les records du nombre de matchs joués comme membre de l’équipe nationale. A l’été 2015, le contrat du joueur de football de 36 ans avec le Club de Saint-Pétersbourg prendra fin. Tymoshchuk n’a pas encore évoqué ses projets d’avenir.

 

J’essaie toujours de soutenir des projets sociaux intéressants. Ce qui est le plus important dans le développement des enfants, c’est de recevoir une opportunité supplémentaire de communiquer avec leurs camarades de pays différents, d’apprendre quelque chose de nouveau, de ressentir des émotions variées.

Selon vous, la participation d’une célébrité du sport est-elle un ticket d’entrée pour la réussite de tels projets ?

A.T.: Nous sommes tous différents, la meilleure chose est donc d’essayer de te comprendre toi-même et d’évaluer ton potentiel, pour comprendre tes points forts et tes meilleures qualités. Les athlètes connus sont des exemples de réussite qui peuvent motiver les jeunes à progresser et à avoir une meilleure vie, plus belle et saine.

L’équipe ukrainienne fait partie du projet « Le Football pour l’Amitié » pour la deuxième année consécutive. Pensez-vous que la participation d’une équipe ukrainienne dans un projet russe puisse faire germer un accord dans la difficile situation politique actuelle ?

A.T.: Je pense que le football doit rester du football et la politique de la politique. Dans le football, il y a deux équipes qui sont adversaires pendant 90 minutes et se battent pour la victoire. L’équipe ukrainienne a eu la chance de faire partie d’un tournoi international, tout comme les équipes russes ont le droit de prendre part aux tournois et projets ukrainiens. Un bon exemple est la Coupe du monde, où les équipes d’Argentine et Angleterre, France et Allemagne, Russie et Ukraine se sont rencontrées. Peut-être que le football est le meilleur exemple pour les politiques, l’exemple de relation entre deux nations.

Pensez-vous que le fait que la Coupe du Monde se déroule en Russie donnera une impulsion au développement du sport dans le pays, en particulier le sport auprès des enfants ?

A.T.: J’ai participé à la Coupe du Monde en Allemagne en 2006 [dans l’équipe nationale d’Ukraine, ndlr], je peux donc dire que la popularité du football a grandi même dans une nation de football possédant de grandes traditions comme l’Allemagne. Un tournoi de ce niveau va avoir lieu pour la première fois dans l’histoire de la Russie, c’est donc une bonne opportunité non seulement pour mettre en avant la Russie dans le monde entier, mais aussi pour susciter l’intérêt concernant le football auprès de chaque citoyen du pays.

« Football pour l’Amitié »

est un projet de football social international, mis en place depuis 2013 par l’entreprise russe Gazprom dans le cadre du programme caritatif « Gazprom pour les Enfants ». Cette année, le troisième forum du football des enfants a eu lieu. Du 4 au 7 juin, les équipes de 24 pays d’Europe et d’Asie se sont rassemblées à Berlin. La finale, durant laquelle l’équipe de jeunes du Rapid Vienne ont éliminé leurs rivaux du FC Zurich de Suisse, a pris place à côté de la Porte de Brandebourg dans le centre-ville. Franz Beckenbauer, footballeur légendaire et ambassadeur général du projet, a accueilli les participants au tournoi. Selon Beckenbauer, la valeur principale du tournoi est qu’il promeut des valeurs universelles telles que le respect mutuel et la tolérance. Le point culminant du forum était la présentation du trophée spécial du programme « Le Football pour l’Amitié » : La Coupe des Neuf Valeurs. Le club de football de Barcelone a remporté cette coupe. Les enfants ont pris acte des initiatives du club dans le soutien et le développement du football pour les enfants, aussi bien que son aide aux jeunes joueurs des pays en développement. A la fin du tournoi, tous les enfants ont pu participer à la finale de la Ligue des Champions de l’UEFA qui a opposé l’équipe de Barcelone et la Juventus le 6 juin à l’Olympiastadion à Berlin.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.