Iron girls : ces jeunes culturistes russes qui soulèvent des montagnes

RBTH dévoile les détails de la rencontre entre Mariana Naoumova, 15 ans, et Arnold Schwarzenegger et s’est intéressé aux dangers que présentent les charges lourdes pour les jeunes.

Source : Archives personnelles

Mariana Naoumova : pour la paix dans le monde

Mariana Naoumova, triple championne du monde de powerlifting âgé de 15 ans, a non seulement remporté un succès au tournoi prestigieux Arnold Classic (Columbus) en mars dernier, mais a également rencontré le légendaire Arnold Schwarzenegger.

Au cours de la rencontre avec le septuple Monsieur Olympia,  Mariana a demandé à « Arnie » de devenir président des États-Unis et de rétablir les bonnes relations avec la Russie. L’athlète russe a également remis des photographies et des lettres d’enfants du Donbass à l’ex-gouverneur de la Californie.

« Quand j’ai vu Arnold, je n’ai pas pu me retenir et je me suis mise à pleurer. Pour moi, il a toujours été un exemple à suivre », nous raconte Naoumova. « Il a promis d’étudier les lettres que lui avaient adressées les enfants et de les aider par tous les moyens possibles. Pour moi, c’est une victoire personnelle. J’espère que les combats s’arrêteront rapidement en Ukraine et que la paix reviendra ».

Source : Archives personnelles

Lors du tournoi, Naoumova a été contrainte de recourir à l’aide d’entraîneurs et d’assistants américains, son propre entraîneur Alexeï Serebriakov s’étant vu refuser l’obtention d’un visa. Cela ne l’a pourtant pas empêchée de lever une barre de 150 kg, établissant ainsi un nouveau record mondial chez les adolescentes.

En-dehors de sa carrière sportive réussie, Mariana participe activement à différentes missions humanitaires à travers le monde. En juin 2014, elle a organisé plusieurs séminaires dans des écoles de Corée du Nord. En octobre de l’année dernière, elle s’est rendue à Donetsk et à Lougansk, suite à quoi le gouvernement ukrainien l’a privée de tous les prix et titres remportés sur le sol ukrainien.

Naoumova est persuadée qu’il faut aider les personnes dans le besoin par tous les moyens possibles.

« C’est comme ça que mes parents m’ont élevée : si tu as quelque chose, tu dois partager avec les autres. Ce n’est pas du tout pour la publicité que j’ai remis les lettres à Arnold. Je ne pensais même pas que cette histoire pouvait intéresser les journalistes », avoue Naoumova.

Ioulia Vins : des biceps dignes de Schwarzenegger

Source : Archives personnelles

Naoumouva n’est pas la seule jeune représentante russe du sport de force. Ioulia Vins, une Russe âgée de 18 ans, a remporté le titre de championne du monde AWPC. Ioulia a réalisé le meilleur résultat cumulé de la saison au monde — 440 kg, alors qu’elle ne pèse que 65kg. Ses succès sportifs lui ont apporté des contrats de publicité avec différents fabricants de nutrition et équipements sportifs. 

Ioulia a mis les pieds dans une salle de sport pour la première fois en 2012. En moins de trois ans, Vins a accru son poids de 48 à 65 kg, principalement en masse musculaire. Son biceps mesure 40,5 centimètres. À titre de comparaison, quand Schwarzenegger, âgé de 20 ans, est devenu Mister Univers en 1967, son biceps mesurait 52 centimètres.

Au dernier tournoi de powerlifting, la Russe a levé un quintal, au soulevé de terre - 165 kg, et en flexion sur jambes - 175 kg. L’athlète avoue que dans les entraînements, ses résultats sont légèrement supérieurs, mais que lors des tournois, la jeune fille n’a pas le droit de travailler avec de tels poids pour des raisons médicales.

Effets négatifs des efforts importants

L’ancien médecin des clubs de football Spartak et Dynamo et de l’équipe russe Iouri Vassilkov estime que les efforts excessifs pourraient avoir des répercussions sur la santé des athlètes talentueuses. 

« Si un athlète travaille avec des poids lourds, il doit constamment être surveillé par des spécialistes. Surtout s’il s’agit de jeunes athlètes. En levant la barre, ils peuvent sérieusement endommager leurs ligaments ou la colonne vertébrale. Un poids important peut entraîner une déformation des proportions corporelles. En outre, les exercices avec des appareils lourds ne stimulent pas circulation sanguine et ne favorisent pas l’étirement des fascias. Au contraire : le fascia des tissus musculaires chez les fans de force athlétique est particulièrement rigide. Et là, il s’agit de filles, de futures mamans. Elles doivent faire très attention, choisir la bonne pharmacologie et accroître les charges progressivement ».

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.