Sharapova peut-elle remporter Roland Garros ?

Crédit : TPA/Vostock-Photo

Crédit : TPA/Vostock-Photo

Les spécialistes du tennis russe parlent des chances de Maria Sharapova de confirmer sa bonne forme après sa victoire au prestigieux tournoi de Stuttgart.

Le dimanche 27 avril, la joueuse de tennis russe Maria Sharapova a remporté le 30ème titre de sa carrière en gagnant pour la troisième fois le tournoi WTA « Porsche Tennis Grand Prix ». Elle possède le troisième meilleur palmarès parmi les joueuses encore actives, derrière Venus (45) et Serena Williams (59).

Stuttgart, le porte-bonheur

La terre battue de Stuttgart est synonyme de succès pour la tenniswoman russe de 27 ans. Maria a participé trois fois au tournoi de la principale ville du länder de Bade-Wurtemberg, et elle est à chaque fois repartie d’Allemagne avec la nouvelle Porsche, premier prix de cette compétition.

Maria Sharapova

occupe la 9ème place au dernier classement WTA. Si elle avait perdu avant les demies à Stuttgart, elle aurait quitté le top 10 pour la première fois depuis mars 2011.

Cette fois, les choses sérieuses ont commencé en quarts de finale pour la Russe. Ce match l’opposait en effet à Agnieszka Radwanska, première tête de série du tournoi et troisième joueuse mondiale. Les observateurs avaient d’ailleurs pointé l’athlète polonaise comme favorite, mais Sharapova a réussi à contrer la principale arme d’Agnieszka : son puissant service (6-4, 6-3). En demi-finale, Sharapova n’a laissé aucune chance à la joueuse italienne Sara Errani (6-2, 6-1). Quant au dernier match, Maria l’a remporté au courage face à la Serbe Anna Ivanovic sur le score de 3-6, 6-4, 6-1.  

« Durant la première moitié du match, j’avais l’impression que ce n’était pas mon jour. Mais j’ai finalement réussi à renverser la vapeur », a déclaré Sharapova, citée par le site officiel de la WTA. « J’ai mis un certain temps pour trouver mon rythme cette saison. Mon équipe et moi avons néanmoins travaillé très dur pour réunir toutes les conditions nécessaires afin de gagner à nouveau des tournois. Et je suis très contente d’y être arrivée à Stuttgart ».

Retour de blessure

Il aura fallu quatre mois à Maria Sharapova pour remporter son premier tournoi après sa blessure à l’épaule occasionnée à la fin de l’année dernière. Pendant cette période, elle a participé à six compétitions et atteint trois fois les demi-finales. Lorsque la Russe avait repris après une absence similaire en 2009, elle avait dû attendre six mois pour arriver de nouveau en finale, et sept pour gagner un nouveau titre.

Selon l’entraîneur russe Victor Yantchouk, le changement de staff a fait beaucoup de bien à Sharapova. « Maria s’entraîne depuis près d’un an sous la direction du légendaire tennisman américain Jimmy Connors, qui a conquis plus de 100 titres individuels dans sa carrière. J’ai pu observer que cette collaboration avait déjà porté ses fruits. Sans cette blessure, elle aurait même pu lutter pour le titre de numéro 1 mondiale. Avec Connors, Maria a gagné en constance, son jeu s’est amélioré et a acquis de nouvelles facettes. Sa condition physique s’est également renforcée et elle se déplace mieux sur le terrain. Elle a aussi corrigé son service, même si ces changements ne sont pas radicaux. Son jeu sur terre battue est devenu bien plus sûr. Sharapova est capable de rééditer ses résultats de 2012 et de gagner Roland Garros, qu’elle avait déjà remporté avec l’entraîneur suédois Thomas Högstedt ».

Chemin vers Roland Garros

Durant sa carrière, Connors est sorti victorieux de 12 tournois du Grand Chelem. Sa célèbre protégée en compte quatre pour le moment. Yantchouk estime que la collection de trophées de Sharapova devrait s’étoffer cette année. « L’Américaine Serena Williams part grande favorite de Roland Garros. La première joueuse mondiale montre un tennis si phénoménal qu’il ne peut pas en être autrement. Na Li, gagnante de l’édition 2011, a également de bonnes chances. La Chinoise connaît une saison formidable et la terre battue est sa surface de prédilection. Il ne faut pas non plus oublier les spécialistes de la terre battue comme Sara Errani, Samantha Stosur ou Petra Kvitova. Mais je le répète, Maria a de fortes chances de succès. Il est important pour cela que le tirage la place le plus loin possible de Williams ». 

Roland Garros

également appelé « Internationaux de France », est le deuxième tournoi du Grand Chelem de la saison. Cette année, la compétition parisienne se déroulera du 25 mai au 8 juin. En 2013, c’est l’Américaine Serena Williams qui avait remporté le prestigieux tournoi en battant Maria Sharapova en finale.

Dans les confrontations directes entre Maria et Serena, l’Américaine mène de loin avec 18 victoires et seulement deux défaites. Mais sur terre battue les statistiques plaident en faveur de Sharapova. Durant sa carrière, la Russe a remporté 83% de ses rencontres sur cette surface. Il s’agit actuellement du meilleur ratio sur le circuit WTA.

L’entraîneuse de l’équipe féminine russe Anna Chakvetadze, qui a remporté huit titres WTA, est certaine que l’évolution de Sharapova n’a pas de limites. « Maria est une joueuse extraordinaire. Elle s’améliore d’année en année. De nouveaux éléments apparaissent en permanence dans son jeu et ses adversaires n’arrivent pas toujours à le sentir. Cette année, elle essaye d’accélérer considérablement son passage de la défense à l’attaque sur terre battue. J’ai vu trois de ses matchs à Stuttgart et je peux vous assurer qu’elle est en très grande forme. J’ai surtout apprécié sa demi-finale contre Errani, où Maria n’a pas commis une seule erreur »

 

Réagissez à cet article tweetant @rbth_fr #Sharapova #tennis


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.