La Fifa a refusé de retirer l'organisation de la CM 2018 à la Russie

Crédit : AP

Crédit : AP

La Fifa a refusé d'accéder à la demande des sénateurs américains de retirer l'organisation de la coupe du monde 2018 à la Russie.

La Fédération internationale de football association (FIFA) a refusé d'accéder à la demande des sénateurs américains qui exigeaient d'exclure la sélection russe de la liste des participants au Mondial 2014 et de retirer à la Russie le droit d'organiser la compétition suprême de football en 2018.

Pour rappel, début mars, les sénateurs Mark Kirk et Dan Coats ont envoyé à la FIFA une demande d'exclusion de la Russie de la liste des membres de l'organisation : selon eux, lors la situation avec la Crimée, la Russie a enfreint le troisième point fondamental du règlement de la FIFA sur la discrimination pour raisons raciales, politiques et autres.

La probabilité que les sénateurs reçoivent ne serait-ce qu'une réponse à leur appel était au départ minime. À la FIFA, comme à l'UEFA, on n'aime pas vraiment lorsque des gens extérieurs se mêlent des affaires et surtout quand ils mêlent le football à la politique.

Cependant, les médias américains ont publié une réponse signée par le secrétaire général de la FIFA, Jérôme Valcke.

« Nous voudrions souligner que la participation des équipes à la coupe du monde ou à d'autres compétitions sous l'égide de la FIFA se définie uniquement sur la base d'un principe sportif, et pas autrement. »

C'est également ce qu'a dit le président de la FIFA, Joseph Blatter, lorsqu'il a commenté la demande des sénateurs : « Au nom de la FIFA et de toutes les fédérations nationales, j'appelle à l'union de nos forces pour protéger le jeu de l'intervention de la politique et des politiciens. »

L'UEFA est solidaire de la FIFA. Il n'y a pas si longtemps, Michel Platini avait lui aussi répondu assez rudement à une telle question.

« Nous en avons ras-le-bol de ces questions, avait déclaré le Français. Vous voulez un boycott – boycottez l'ambassade, empêchez de signer des accords économiques. Mais n'attendez rien de semblable de notre part. Hélas, dans le monde il y a beaucoup de gens qui n'aiment pas le sport et qui ne se gênent pas pour le montrer en faisant de telles démarches. Hommes politiques, occupez-vous de la politique ! Mais le sport doit unir les gens. »

Texte en intégralité disponible sur le site de Rossiyskaya Gazeta

 

Réagissez à cet article tweetant @rbth_fr #fifa #football


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.