Ioulia Lipnitskaïa : une bonne préparation gomme l’inquiétude

Crédit : Itar-Tass

Crédit : Itar-Tass

Ioulia Lipnitskaïa, championne olympique de patinage artistique par équipes à Sotchi, parle des prochains championnats du monde, de sa collègue Adelina Sotnikova, de son régime d'entraînement, de journalistes importuns et de ses rêves de se rendre au Japon.

Ioulia, cette année, tu as présenté deux programmes plutôt lyriques. Veux-tu préparer quelque chose de différent, de plus jovial, pour la prochaine saison ?

 

Contexte

Ioulia Lipnitskaïa a conquis le monde aux JO de Sotchi par la prestation de son programme libre sur la musique du film La liste de Schindler. Le réalisateur Stephen Spilberg a même adressé à la jeune athlète une lettre, la remerciant pour avoir utilisé son œuvre dans cette performance.

Ioulia Lipnitskaïa : Non, pas vraiment. Bien évidemment, je ferai des programmes plus gais, si on me le demande, mais en ce cas, je ne pourrai pas faire preuve de la même énergie. En plus, on me comparera alors aux autres athlètes qui ont déjà performé des sujets pareils, et qui pourront le faire avec plus d'émotion. Le programme qui me va le plus, c'est celui que nous avons présenté cette année, La liste de Schindler. En outre, j'ai déjà interprété le programme La Danse du sabre (mouvement final de l'opéra Gayaneh du compositeur Aram Khatchatourian – ndlr), qui est différent, mais pas du tout jovial, lui aussi. De tels programmes correspondent plus à mon caractère, aux émotions que je suis capable de transmettre.

Un mois s'est écoulé depuis la fin des Jeux olympiques. Qu'est-ce que tu faisais durant les premiers jours après les Olympiades? As-tu eu le temps de te reposer avant d'entamer les préparatifs pour les championnats du monde ?

Iou.L.: J'ai passé une semaine sans entraînement, mais ce n'étaient pas des vacances. Nous étions tout le temps occupés : tous les jours il y avait des réceptions, des réunions et toutes sortes d'événements. Après les JO, nous étions tous très épuisés, et si nous avions eu en plus des entraînements, nous n'aurions pas pu survivre.

Adelina Sotnikova ne participera pas aux prochains championnats du monde. Que penses-tu de cette décision? Une championne olympique doit-elle défendre son titre ?

Iou.L.: C'était la décision de ses entraîneurs, elle participe actuellement à des shows. Quant à nous, nous avons tout de suite décidé de participer aux championnats du monde.

Suite à ta performance aux JO, tout le monde s'attend à ce que tu ne connaisses que des victoires. Tu te sens sous pression ?

Iou.L.: Bien sûr, je me sens sous pression, mais tout de même, j'ai fixé mes propres buts pour les championnats. Je dois juste patiner sans fautes.

Comment peut-on surmonter l'inquiétude avant le début des épreuves? Qu'est-ce que tu fais pour te calmer ?

Iou.L.: L'inquiétude est toujours présente, il faut juste t'entraîner et faire ce que tu as à faire. Si tu es bien préparée et si tu sais que tu es en mesure de faire ce que tu as prévu, tu te sens mieux moralement. C'est quand tu n'es pas bien préparée que l'inquiétude te possède. Tu dois alors te concentrer et parler aux entraîneurs pour retrouver ta confiance.

Comme tous les athlètes, tu es obligée de te soumettre à une série de restrictions. Ton « fruit défendu » favori, c'est quoi ?

Iou.L.: C'est une question très difficile, car il y a un régime rigoureux à suivre, et je suis obligée de renoncer à tout. Avant les JO, je n'avais que des entraînements. Maintenant, il faut que je me prépare aux championnats du monde. Actuellement, je n'ai qu'un seul vœu – me reposer et oublier le régime d'entraînement.

Tu passeras où tes vacances après les championnats ? Tu as déjà des projets ?

Iou.L.: Je ne sais pas encore où nous passerons les vacances, je n'y ai pas encore pensé. Nous avons beaucoup de projets pour la période d'après les championnats du monde. Les entraînements ne seront pas aussi intenses, mais nous avons tout de même beaucoup à faire. Nous irons en vacances en juin, probablement. Je voudrais visiter plusieurs pays, en fait. Un de mes rêves sera réalisé – je me rendrai au Japon. En plus, les cerisiers y sont en fleurs actuellement, je pense qu'il fera très beau là-bas.

As-tu une idole en patinage artistique, un modèle à suivre ?

Iou.L.: Actuellement, c'est Carolina Kostner. Elle dégage une sorte de magie, et je voudrais éprouver le même plaisir qu'elle de mes prestations.

Récemment, une vidéo tournée lors d'une soirée branchée à laquelle tu as pris part a été publiée sur la Toile. As-tu aimé ce rôle ?

Iou.L.: Quelque chose me dit que c'était ma première et dernière expérience de ce genre. On m'a dit que des stars récompenseraient des athlètes durant cette soirée. Mais personne ne nous a parlé des détails, et tout ça était donc inattendu. Ces gens sont très éloignés du monde du sport. Il y avait des moments complètement incompréhensibles pour moi, je me sentais mal à l'aise.

L'attention des fans et des journalistes, ça te dérange ?

Iou.L.: Oui, un peu. Mais je dois m'y habituer.

Les championnats du monde de patinage artistique auront lieu du 24 au 30 mars dans la ville japonaise de Saitama. La championne olympique russe Adelina Sotnikova ne participera pas aux épreuves. D'après le chef de la Fédération russe de patinage artistique Alexandre Gorchkov, les fonctionnaires ont décidé « de lui donner l'occasion de récupérer complètement avant le début de la prochaine saison, compte tenu du fait qu'elle a accompli avec succès la tâche la plus importante ». Ioulia Lipnitskaïa prendra part aux championnats en compagnie de sa compatriote Anna Pogorilaya, qui a remporté cette année l'épreuve dames de la Coupe de Chine.

 

Réagissez à cet article tweetant @rbth_fr #patinage

 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.