Une percée des « Ours Russes »

Crédit photo : Mikhail Sinitsyn / RG

Crédit photo : Mikhail Sinitsyn / RG

Le Stade Roi Baudouin accueillera le 15 mars un match de la Coupe d'Europe des nations de rugby. C'est un match de sélection pour la Coupe du Monde 2015 en Angleterre.

Au bout des deux tours du tournoi de la division 1A, les deux premières équipes iront à la Coupe du Monde. Ces deux équipes seront probablement la Géorgie et la Roumanie. La Russie lutte pour la troisième place, qui donne la possibilité de prolonger la lutte pour un voyage en Angleterre dans des barrages à plusieurs étapes : au début une étape européenne et ensuite intercontinentale. La mission des acteurs du terrain est de ne pas occuper la dernière place et de ne pas revenir en division 1B.

Il est intéressant que le premier match officiel des « Ours russes » ait lieu justement contre les « Diables Noirs » de Belgique. Le 11 octobre 1992, dans le cadre du championnat d'Europe de la division A1, les Russes avait dominé leur concurrent à Bruxelles sur le score de 17 à 11. Les équipes se sont rencontrées le 6 mai 1995 à Moscou, les « Ours » l'avait alors remporté 32 à 15.

Puis le 16 mars de l'année dernière lors du premier tour de l'actuel tournoi, la Russie a de nouveau été plus forte que « les Diables Noirs » au stade de Sotchi : 43 à 32.  

Pour la première fois de son histoire, l'équipe de Russie a réussi à être sélectionnée et a participé à la Coupe du Monde en 2011. 

Maintenant, l'équipe russe, aux commandes de laquelle se trouve le spécialiste gallois Kingsley Jones, a une mission : aller à la Coupe du Monde de 2015. En février, les « Ours » n'ont pas eu pour l'instant autant de réussite qu'on l'attendait, un remplacement a eu lieu dans le staff.

Tony Hanks l'entraîneur néo-zélandais en charge de la défense rentre chez lui et a été remplacé par le spécialiste français Raphaël Saint-André, ancien joueur de la défense des clubs de sa ligue nationale et du club anglais « Gloucester ». 

Cependant, le 08 février l'équipe nationale a perdu contre la Roumanie de réelles chances d'accéder directement à la Coupe du Monde depuis la première ou la deuxième place dans la division. La victoire dans le match contre l'équipe de Belgique pourrait amener les Russes à la troisième place, qui offre encore la possibilité de poursuivre la lutte pour arriver jusqu'à la Coupe du Monde en Angleterre.

Avant le match contre la Roumanie, les Russes se sont heurtés à des difficultés étonnantes. Le Stade « Troud » à Krasnodar était complètement recouvert par la neige à cause d'un temps anormalement froid pour la région. La partie a été transférée dans le village de Neboug (population de 4000 habitants) dans le district de Touapsé de la région de Krasnodar...

Il y avait de sérieux doutes que la FIRA-AER permette à un match de si haut niveau de se dérouler dans un petit stade. Le service de sécurité a prévenu d'avance les rugbymen qu'il ne fallait pas compter sur lui pendant les Jeux d'hiver à Sotchi...

Finalement, la partie a quand même eu lieu à Neboug, pendant laquelle l'équipe roumaine n'a pas laissé la moindre chance : le score  de 3-34 parle de lui-même. Il ne reste maintenant plus aux « Ours » qu'à se battre avec force contre les Belges pour la troisième place du groupe.

« Nous sommes des sportifs. Aussi des professionnels. Pour nous, il ne doit y avoir aucune différence pour savoir où se passera tel ou tel autre événement », dit le demi-milieu de mêlée Alexandre Ianiouchkine.

« Notre mission est de donner toutes nos forces pour atteindre le résultat nécessaire. Bien sûr, je ne cache pas qu'on voudrait voir nos supporters en Belgique. J'espère que les plus fidèles supporters de notre équipe iront jusqu'à Bruxelles. Je serai très content si dans les tribunes résonne le cri « En avant la Russie ». Alors nous vous le promettons, nous nous battrons jusqu'au bout de toutes nos forces ».

 

Les joueurs-clés

 

A. Voïtov

Voïtov, le capitaine, a joué 67 matchs pour les « Ours ». Les deux évoluent dans le championnat russe au « VVA-Podmoskovié » (« Académie de l'armée de l'air »). Crédit photo :  Getty images / Fotobank

 

V. Korchounov

Vladislav Korchounov, évoluant au poste de talonneur, est un des joueurs-clés de l'actuelle équipe de Russie. Il a joué 65 parties au sein de l'équipe. Crédit photo : Reuters

 

V. Artemiev

Vassili Artemiev a joué quelques années pour le club anglais « Northampton Saints ». Désormais, il est dans l'équipe leader du pays « Krasniy Yar » (Krasnoïarsk). Crédit photo : Getty images / Fotobank 

 

A. Оstrikov

Andreï Ostrikov est l'un des deux joueurs évoluant à l'étranger. Il joue pour le club anglais Sale Sharks de l'ancienne division anglaise Aviva Premiership Rugby. Crédit photo : Getty images / Fotobank

 

K. Kouliomine

Démarre par le rugby à XIII en jouant pour le Dynamo de Moscou. Il continue en France (rugby à XV) avec le SU Agen puis le Castres avant d'aller au London Welsh. Crédit photo : RIA Novosti

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.