Dakar 2014 : passages difficiles pour les KamAZ russes

La cinquième étape du Dakar 2014 a été plus fructueuse pour les coureurs russes. Crédit : AP

La cinquième étape du Dakar 2014 a été plus fructueuse pour les coureurs russes. Crédit : AP

Nous sommes au tiers du Dakar 2014, plus prestigieux rallye-marathon qui se déroule en Amérique du Sud. Dans la catégorie des poids lourds, où l’équipe russe KamAZ-Master joue généralement les premiers rôles, c’est le pilote néerlandais Gerard de Rooy sur son Iveco qui est pour le moment en tête. Il devance directement quatre équipages russes sur KamAZ.

Mardeev quitte la compétition

Alors que cinq équipes KamAZ ont débuté la compétition, l’équipe d’Ayrat Mardeev a dû abandonner dès la deuxième étape. L’incident s’est déroulé au 386e kilomètre du tracé entre San Luis et San Rafael. Le camion, qui se déplaçait le long d’une rivière asséchée, a basculé à cause de l’affaissement du sol. Le poids lourd a pu reprendre la route, mais les organisateurs ont décidé d’exclure de la course l’équipage du deuxième de l’édition 2013.

Raison : le GPS a été éteint lors de la chute, ce qui est totalement interdit par le règlement. L’équipe russe a fait appel de la décision des organisateurs car selon les mécaniciens de KamAZ, la déficience du GPS était fortuite. L’équipage de Mardeev a néanmoins été contraint de retourner en Russie. Dommage : Mardeev avait très bien commencé le rallye en gagnant la première étape.

De Rooy, qui suivait directement Mardeev, s’est arrêté pour aider avec ses partenaires son adversaire suite à l’accident, ce qui est tout à son honneur. À cause de cet arrêt, l’équipe Iveco a perdu près de 20 minutes. Mais elle a tout de même pu s’emparer de la tête du classement général.

Les camions russes contre le Néerlandais volant

En l’absence de Mardeev, deuxième l’année dernière, le flambeau a été a repris par Andreï Karguine, vainqueur de la troisième étape. Le triomphe aurait évidemment été total s’il avait aussi gagné la quatrième étape, mais son pneu a crevé à un moment crucial. Karguinov a finalement terminé ce tronçon avec un retard d’une minute et demi sur de Roy.

« Nous étions bien armés pour débuter l’étape ce matin, mais la spéciale s’est avérée très difficile, a commenté Karguinov après la course du jour. Il y avait beaucoup de poussière et de pierres, ce qui rendait le tracé très vicieux. Nous avons passé une grande partie de l’étape en tête avant de crever. Nous avons perdu du temps en changeant la roue, ce qui a permis à Gerard de Rooy de nous dépasser. Et il ne nous restait plus assez de temps pour le rattraper ».

La cinquième étape du Dakar 2014 a été plus fructueuse pour les coureurs russes. L’équipage de Dmitri Sotnikov a remporté la victoire en traversant les 912 kilomètres entre les villes argentines de Chilecito et San Miguel de Tucumán en 6 heures 57 minutes et 46 secondes.

De plus, l’écart entre le Néerlandais de Rooy et le meilleur Russe au classement général s’est réduit à 32 minutes.

Le Dakar est loin d’être terminé et peut encore, comme le prouvent  les mésaventures des KamAZ, offrir de nouvelles surprises.

Article basé sur les sources de Rossiyskaya Gazeta et ITAR-TASS

 

Cet article vous a intéressé ? Réagissez en tweetant @larussie #Dakar


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.