Le Musée du Louvre et le Musée Russe de Saint-Pétersbourg prêtent leurs espaces aux batailles… d'échecs

Le tournoi fera l'objet d'une retransmission en ligne et vidéo avec des commentaires en trois langues - russe, français et anglais. Crédit : Maria Tchobanov

Le tournoi fera l'objet d'une retransmission en ligne et vidéo avec des commentaires en trois langues - russe, français et anglais. Crédit : Maria Tchobanov

Dans le jardin des Tuileries à Paris a débuté un tournoi international à la mémoire du légendaire grand maître russe, premier champion d'échecs de la Russie soviétique, et champion du monde invaincu, Alexander Alekhine.

Le Mémorial Alekhine se déroulera en deux phases dans deux des plus grands musées du monde. Du 21 au 25 avril les parties seront jouées au Musée du Louvre à Paris, une ville où Alekhine a vécu et travaillé. Du 27 au 30 mai, la prestigieuse compétition se tiendra dans la ville sur la Neva, où en 1914, lors du célèbre tournoi d'échecs de Saint-Pétersbourg, le grand maître a commencé sa brillante carrière.

« Alekhine pensait que les échecs étaient un art. Un art de la pensée humaine, mariant le jeu, la passion, le calcul mathématique et l'imagination créatrice. Par conséquent, l'idée de présenter les échecs au milieu d'œuvres d'art créées par les grands maîtres de différentes époques reflète au mieux la nature de ce grand maître », a déclaré lors de la cérémonie d'ouverture Vladimir Goussev, directeur du Musée d'Etat russe, qui accueillera la deuxième partie du tournoi.

Vladimir Kramnik, 14e champion du monde d'échecs, qui prendra part au tournoi, a déclaré qu'il espérait que la tenue du Mémorial Alekhine au Louvre contribuerait à renforcer l'intérêt pour les échecs en France. « Le dernier tournoi majeur regroupant les meilleurs joueurs du monde a pour la dernière fois eu lieu à Paris en 1994, et la salle de 2.000 personnes était pleine à craquer. Il faut ressusciter ce potentiel. J'espère que le tournoi sera une impulsion importante pour que la vie des échecs batte à nouveau son plein à Paris », a déclaré le joueur d'échecs russe, qui a vécu pendant plusieurs années dans la capitale française.

Le tournoi, organisé par la Fédération Russe des Echecs à l'initiative et avec le soutien des hommes d'affaires russes Guennadi Timchenko et Andreï Filatov, réunira les principaux joueurs mondiaux : Viswanathan Anand, Michael Adams, Levon Aronian, Maxime Vachier-Lagrave, Nikita Vitiugov, Boris Gelfand, Ding Liren, Vladimir Kramnik, Peter Svidler et Laurent Fressinet.

L'entrée du tournoi à Paris et à Saint-Pétersbourg est gratuite pour le public. Le tournoi fera l'objet d'une retransmission en ligne et vidéo avec des commentaires en trois langues - russe, français et anglais.

Mort invaincu

En 1921, Alexander Alekhine a émigré de Russie soviétique pour s'installer à Paris. En 1927, ayant obtenu la citoyenneté française, il a battu le cubain Capablanca qui semblait alors invincible. En 1935, il a perdu son titre contre le Néerlandais Max Euwe, mais en 1937, lors de la revanche, Alekhine a récupéré son titre.

Après la Seconde Guerre mondiale, le grand maître s'installe au Portugal. Le 23 mars 1946, le Comité exécutif de la FIDE a officiellement décidé d'organiser en URSS du match Alekhine - Botvinnik, mais dans la matinée du 24 mars, Alekhine a été retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel, près de Lisbonne. Il était assis dans un fauteuil face à un jeu d'échec mis en place pour commencer la partie...

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.